Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 10:25

Vous voulez passer une bonne journée ? Vous réveiller avec la patate ? :)

Mais qu'est-ce que vous feriez sans votre Chefgeorges préféré, franchement :D

Je vous ai dégoté un superbe album sortie en 2010 sur Jamendo et passé quasiment inaperçu, c'est pourtant une turie sans nom ! David Daycare fait en effet parti de ces artistes talentueux qui tentent avec succès l'aventure du faux-groupe :) Oui David, après une expérience à plusieurs, à pris son temps pour composer, arranger et mixer les 11 morceaux de "A Story Of Hurt" tout seul !

En sort un album furieusement énergique, nous faisant bondir de bonheur, tant cette pop suédoise est un délice de tous les instants. Chaque titre donne envie de mettre le player sur boucle. A quoi est-ce dû ? Déjà au inspiration de David : The Cure, New Order, Depeche Mode, Doves... y'a pire comme références, non ? lol. Et puis surtout le bon David était très inspiré par sa vie de trentenaire bien remplie. Du coup toute la gamme des émotion y passe, avec énergie et un brin de nostalgie.

On est donc pleinement conquis par l'album, que je vous conseille de recommander à votre tour, car franchement il mérite une bien meilleur exposition sur le site. Donc n'hésitez pas à faire le boulot que Jamendo rechigne à faire ;)

 

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 15:39

http://plumes.files.wordpress.com/2009/04/demenagement.jpgVous vous souvenez de cette publicité pour le Trivial Pursuit avec ce slogan : "T.P, vous savez que vous l'savez !" Et bien pour Jamendo ça pourrait donner : "Jamendo, vous savez que vous ne savez pas ?" (lol)

Surfant un peu sur le Facebook english de Jamendo, je suis tomber sur 4 petites photos (lien). Après 2h de méditation, je comprends qu'en glissant la souris sur les photos on a le texte :) Au bout de 4h je découvre aussi en petit et en grisé le titre cet album photo facebook (oui je suis "un peu" lent en ce moment). Et là j'étais partager entre rire de désespoir, me pendre avec tshirt Jamendo ou contacter Anonymous pour une contre offensive rapide et définitive. Pourquoi ? Tout simplement parce que Jamendo a déménagé... non mais c'est pas que pour ça, c'est aussi parce qu'il ont eu le temps de prendre des photos... non mais je sens que je m'explique mal là (lol).

En fait, voilà l'info : Jamendo a déménagé ses bureaux. Et si je ne précise pas où c'est que comme un con j'en sais rien, et vous non plus d'ailleurs, ah ah ah... hmhm...

Je sais pas, c'est très bête, mais je me dis que ça beau être un petit évènement c'est le genre de truc qu'on pourrait partager avec sa Communauté, non ? Juste un p'tit mot pour dire "voilà, c'est la vie on doit partir pour des bureaux plus grands. Mais voici l'adresse et les photos du déménagement". C'est très con, mais ça renforce les liens ces petites attentions, non ? Et puis si on s'est embêté à mettre les photos sur facedebouc c'est qu'on avait la même idée, hin ? Mais alors pourquoi ne pas être venu sur les forums, ne pas avoir fait de petite Jamnews ? Même sur FB, à part les photos j'ai pas vue d'info passé.

Bref, c'est très parlant pour moi. Ça montre que Jamendo agit comme si il avait le popotin sur deux chaises. Et puis ça montre peut-être même soit un désamour pour sa communauté, soit un peur un irrationnelle de s'entretenir avec elle. quoiqu'il en soit c'est encooore une bévue de communication, un shot manqué. Faut vraiment qu'il se trouve un chargé de com' digne de ce nom, et pas un mec qui vient d'une grande école de commerce !

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 12:15

Et si ? Et si Jamendo changeait enfin de politique, qu'est-ce que ça pourrait donner ?

Depuis plusieurs mois, comme beaucoup, l'amertume me gagne de plus en plus. Une récente conversation avec Laurent K. (co-fondateur de Jamendo) me l'a bien rappellé. Mais il y a un piège a toujours être sur le modèle "bad boy" : on ne devient que critique :/

Du coup, j'ai essayé de réfléchir à ce que pourrait donner un virage à 90° de la politique actuelle de Jamendo, qui est orientée à 90% ver sune logique de catalogue d'albums. Et si demain on revenait à la promotion des artistes et groupes ? Et si Jamendo prenanit enfin un rôle de "netlabel" ? Et si le site donnait enfin la pleine mesure au terme "communauté" ? Voici un début de réponse...

 


1) Les artistes avant leurs créations !

On tomberait sur une page d'accueil où des photos d'artistes et de groupes défileraient, changeant 1e à 2 fois par semaine. On y verrait les meilleurs critiques d'albums. On découvrirait la première édition du "Grand Concert Jamendo", avec des dizaines d'artistes de tous les styles. On trouverait aussi un lien vers les clips amateurs de certains.

En tant qu'artiste on découvrirait que faire parti de la communauté de Jamendo ça se mérite un peu. Obligation de donner une description de son album, de soigner la présentation, de bien identifier son album. Passé la modération de l'album, on aurait accès à tout un tas d'outils en plus des stats. On pourrait personnaliser sa page artiste. Y mettre plein d'infos qui utiles pour nos fans. On aurrait aussi divers moyens de garder le contact et de diloguer facile avec eux, comme une espèce de backstage numérique. Pas de compétitions entres artistes ou albums par le bien d'un top100, mais des outils de classements et de recherches détaillés et fonctionnelles.

 

2) Une vrai Communauté !

On décide d'aller sur les forums. On découvre des salons de discussions variés, animés par des modérateurs bénévoles. Ici sur les projets musicaux, les collaborations. Là sur les ressources divers pour les artistes. Des salons pour discuter musique, pour présenter ses oeuvres, etc... Mais pas seulement : aussi des salons pour discuter avec les développeurs de ce qui posent problème, des nouvelles fonctions à ajouter sur le forum ou sur le site, de l'organisation d'évènements autour de la musique libre comme le Grand Concert Jamendo, et même un salon pour poser directement ses questions à l'équipe dirigeant de Jam'...

Et c'est pas tout, on découvre qu'il y a une charte à respecter et quelle a été édité par la Communauté. Qu'il faut par exemple se présenter avant dans le topic prévu à cet effet. On découvre aussi qu'on peut nous aider pour réaliser des pochette ou trouver des petites salles de concert dans sa région.

Et puis il y a ce topic, tout en haut. Il annonce qu'on nous propose une nouvelle fonctionnalité et qu'il faut voter et donner son avis deçu.

Chaque membre est bien identifié, on reconnait facilement les vieux briscards et on peut facilement leur demander un coup de main quand on débute sur les forums. On sait qui est artiste ou auditeur. Et on comprend que si la Communauté ne décide pas de tout, elle est néanmoins prise au sérieux.

 

3) Un PRO radicalement différent !

On se balade dans les albums. Des licences CC, AL, etc... et puis soudain on voit en plus un bouton PRO. Là une brève explication nous dit que pour un usage commerciale, l'artiste a fait le choix de délégé à Jamendo la procédure. On est justement intéressé, donc on clique. Là de suite on nous explique clairement qu'on reste sous les licences CC et qu'on ne fait plus le choix du dual-lincensing. On nous précise qu'il faudra au minimum citer le nom de l'artiste d'une manière ou d'une autre et que ce sera très controler. Ceci étant fait je choisi selon mes besoins ce que je veux. Là on me signale que la proposition va d'abord être envoyer à l'artiste. Si il le valide, j'aurais une réponse sous deux jours. J'ai la réponse, elle est positive. Je contresigne de mon côté le contrat établi par Jamendo entre moi et l'artiste (qui le signera lui aussi). Les prix sont dans la moyenne de ceux pratiqués et je sais que Jamendo ne prend que 15% et que je n'aurai pas de soucis avec la Sacem.

En tant qu'artiste, j'y trouve une rémunération complémentaire. C'est aléatoire mais au moins c'est claire : on respecte mes choix (comme celui de distribuer sous CC), je suis impliqué car on me demande ma validation, et j'ai l'assurance que mon nom apparaitra sur la vidéo du client. Après 1 semaine, problème, le client ne jout pas le jeu. Je contacte le service spécifique de Jamendo exclusivement réservé à ses artistes. Là ils me disent prendre contact rapidement avec le client. Deux jours plus tard, je recois un email : ils ont demander au client de mettre le nom dans la description de l'album au minimum ce qu'il a fait. On me demande si ça me convient ou pas. Sur ce coup je dis oui, mais si j'ai dit non, ce service aurait insister auprès du client pour que j'apparaisse au générique.

Sur la page spéciale de PRO, on voit les mots "artistes" et "groupes" et "musique libre". On sent bien dans les textes que Jamendo ne vend pas ici des produits musicaux, mes des oeuvres originales de vrais artsites. Ca fait plaisir !

 

4) Un site ouvert aux autres et fer-de-lance du Libre !

Je découvre sur le site une page "Partenaires". Il ya une liste de sites et blogs qui promotionnent aussi la musique libre. J'y découvre aussi une news sur un colloc' organisé en partenariat avec une association de défense du libre. L'entrée est gratuite et ils invitent tout le monde à venir et à inviter d'autres personnes. On y parlera de la promotion active du Libre, du rejet d'Hadopi, et la parole sera donner aux assistants.

Il y a les articles de presse sur Jamendo et les autres sites partenaires. D'ailleurs il y a un bouton "soumettre un article". A y regarder de plus près il y a aussi un bouton "soumettre un site/blog".

Il y a aussi un renvoie vers un page spécifique du forum, un salon où on peut discuter des projets autour de la promotion du libre, voire y faire des propositions dans ce sens.

 

5) Un site rentable !

J'avais jamais vu le don autant mis en avant sur un site ! Déjà sur chaque page artiste et d'album, on voit distinctement le bouton "faire un don". Je peux le faire par Paypal ou par CB ou même en chèque. En plus, j'apprend que si je suis un donnateur généreux, et même peu important l'importance des sommes que je donnes, je recevrai régulièrement des petits goodies de la part de Jamendo : un tshirt, ou une petit peluche rigolote, où une clé usb, etc. Et je peux même en tant que simple auditeur, faire un don à Jamendo. On m'explique que c'est pour aider au développement de la plateforme et au maintient des emplois. Ok ça me va, je ne vais pas faire un don tous les mois mais au moins une fois par an c'est déjà pas mal.

J'ai aussi remarqué de la pub sur le site. Oh elle est discrète et pas agréssive, donc ça me va. Elle permet aussi d'avoir une source de revenu régulière pour l'entreprise, je comprends. Certes les artistes ne touchent rien sur les pubs, mais ils le "récupèrent" par le site en lui-même, ses fonctionalité, son entretien, etc. et puis aussi par PRO qui est bien plus avantageux qu'avant. C'est d'ailleurs expliqué sur les forums, et je me rends compte qu'ils en avaient discuté avant avec la Communauté en exposant clairement le problème.

Il y a aussi ce petit curseur qui permet à chacun de savoir approximativement si les rentrées d'argents du mois sont suffisantes ou pas. Ca défille un peu vite, mais ils montrent aussi sur la page PRO les ventes réalisées. Et puis en plus des licences vendues, il y a les radios PRO. Toutes les 5 titres ont annonce le nom des 5 artistes suivant. Et ça rapporte aussi un revenu régulier, aussi bien pour PRO que pour les artistes.

Avec la nouvelle formule de PRO j'apprend qu'ils sont désormais 10.000 artistes inscrits ! Et ça augmente toujours. Certains reviennent même à PRO alors qu'il l'avaient quitter auparavant...


Voilà. Certes c'est une fiction. Certes je ne fais que rêver à demain. Mais qu'on me démontre que ça ne pourrait pas marcher ainsi ! Jamendo a encore un richesse immense pour lui : ses membres, ses artistes et sa notoriété. Il est grand temps d'arrêter d'avoir peur de capitaliser là-dessus et enfin OSEZ innover et aller de l'avant plutôt que de voir petits bras en faisant le dos rond dès qu'il y a une problème :/

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 12:18

Vous vous souvenez de la pétition de Jamendo ? Mais si celle où Jamendo prétendait parler au nom de ses artistes alors qu'ils ne les avaient absolument pas consulté avant sur le sujet. Et quel sujet d'ailleurs : un obscur amendement européen soi-disant (pas de sources données) en faveur d'une plus large liberté dans la gestion des droits d'auteurs (entendez : pouvoir faire concurrence à la Sacem et avoir une part du gâteau). Et bien elle ne risque pas d'être plus claire cette pétition vu qu'elle a été modifié par Jamendo à postériori. Si dans les faits c'est déjà scandaleux (car toutes les signatures ont été gardé, hors les plus de 3000 premiers signataires ont signé le document d'origine, pas celui modifié. Imaginez donc : ils peuvent changer complètement la thématique de la pétition s'ils le veulent tout en conservant les votes !), c'est surtout symptomatique d'une société qui n'en a décidément pas grand chose à faire de la parole de "ses" artistes et membres (et après ça ils iront dire qu'ils "défendent nos intérêts", bin voyons, et la marmotte elle met le chocolat dans l'papier d'allu, lol).

 

Voici donc le texte d'origine (merci aux forumeurs) :

"Plate-forme numéro 1 mondial pour la musique libre, Jamendo, est présent dans plus de 150 pays. Sur Jamendo, des milliers d'artistes indépendants ont choisi de partager leurs albums gratuitement et recevoir une rémunération pour l'utilisation commerciale de leur musique.
À la fin de 2010, Jamendo a fait pression auprès de la Commission européenne au nom de nos artistes à proposer des amendements au projet de directive sur la gestion collective des droits en Europe. Le projet de directive devrait être adopté prochainement par le Parlement européen, mais nous avons besoin de votre aide pour nous assurer que nos amendements sont inclus! Signez notre pétition en ligne pour montrer votre soutien!
New Alternatives
Avec le développement de l'Internet, de nouveaux acteurs Internet spécialisé dans le domaine de la musique en ligne ont vu le jour, proposant des solutions alternatives à la musique enregistrée en vertu de sociétés de droits collectifs. Les sociétés de gestion collective des droits ont toujours été en position dominante avec l'espoir d'empêcher les artistes d'opter pour ces solutions de rechange.
L'impossibilité pour les artistes de gérer librement leur travail
Actuellement, les sociétés collective des droits ont le droit de gérer les ouvrages qui existent, ainsi que celles à venir dans le futur. Idéalement, ces artistes devraient avoir le choix de confier la gestion de certains travaux à une société de gestion collective des droits, tout en ayant la possibilité de confier à d'autres œuvres à des plateformes comme Jamendo pour les promotions et les licences sans être lié par une clause d'exclusivité.
Le manque de reconnaissance par les Sociétés droits collectifs
Aujourd'hui, la collecte et la répartition des droits n'est faite qu'entre «sœur» des sociétés de droits collectifs. Jamendo artistes dont les œuvres ont été diffusées sont ensuite incapables de percevoir leur juste part de ces redevances. Un pourcentage de ces droits de licence standard doit être redistribué à d'autres acteurs tels que Jamendo.
Collection d'une rémunération équitable pour les artistes non affiliés
Les sociétés de gestion collective ont droit sur leur propre territoire de percevoir, au nom de tous les artistes, qu'ils soient membres ou non-membres, et dépend de l'artiste pour ensuite prétendre que leur rémunération. Les artistes doivent être en mesure de renoncer à leur droit à rémunération équitable pour que les droits collectifs des sociétés ne perçoit pas de frais pour eux. Jamendo pourrait être un outil précieux à la disposition des artistes pour les aider à gérer leur musique eux-mêmes et de définir les usages qu'ils autorisent alors directement payés pour cela.
En conclusion, voici les trois amendements que nous proposons. Nous apprécions votre soutien!
1. Les artistes devraient avoir le choix de confier la gestion des travaux d'autres plates-formes pour les promotions et les licences.
2. Un pourcentage des frais de licence standard doit être redistribué à d'autres acteurs que les sociétés de droits collectifs.
3. Les artistes doivent être en mesure de renoncer à leur droit à rémunération équitable de sorte que les sociétés de droit collectif ne perçoit pas de frais pour eux."

 

Et voici le nouveau :

"Jamendo, la plus grande plateforme de musique libre au monde, est présent dans 150 pays. Sur Jamendo, des milliers d'artistes indépendants ont choisi de partager leurs albums librement et de toucher des revenus grâce à l'utilisation commerciale de leur musique.

Jamendo a soumis des amendements au projet de directive européenne sur la gestion collective des droits d'auteur, pour que les sociétés de gestion n'aient plus l'exclusivité sur la gestion des droits des artistes.
Le projet devrait être adopté par le Parlement Européen, mais nous avons besoin de vous pour que ces amendements soient définitivement inclus !
Signez cette pétition pour soutenir les intérêts des artistes !"
(lien)
Dans ce contexte, je rappelle la symbolique contre-pétition, qui elle n'a pas bougé d'un iota !

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 08:00

C'est vrai que Jorisma ne fait pas toujours l'unanimité dans les petites blogosphères des critiqueurs aiguisés de Jamendo (respect ! j'estime faire parti du p'tit club ;D), mais perso pour le moment les albums que j'ai écouté, comme ce "Tenth", m'ont vraiment ravi :)

De la pop newage, relevée d'electro, et très bien mixée, faisant la part belle aux basses puissantes et enveloppantes, moi ça me plait beaucoup :D

L'EP captive de suite, et à moins d'être complètement hermétique au genre ou d'avoir la sensibilité d'une mite géante, il faut avoué qu'on prend un plaisir complice à l'écoute de l'album. Ce que j'apprécie particulièrement c'est que Jorisma arrive à ne pas tomber dans le piège du "oldschool". En effet, ces compositions ont suffisamment de petites touches de modernité pour ne pas être une simple et pâle copie de newage electronic au synthétiseurs. Il semble ausis vouloir mettre un peu de soudtrack dans ses titres, car on est loin de titres en boucle, sans relief.

Bref, c'est une très bonne cuvée Jorisma, j'oserai presque dire le meilleur...
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 18:09

D'ici quelques heures ou quelques jours (weekend oblige) le blog va officiellement passer en prenium. Ca va changer beaucoup de choses, déjà l'adresse url qui deviendra : www.blogdechefgeorges.fr

Egalement l'intégration de nouveaux modules Java premettra de proposer du neuf. Le mois de septembre verra donc encore des changements :) vous avez d'ailleurs surement déjà remarqué depuis aout la nouvelle bannière ;)

Pour la publicité, je ne suis que moyennement satisfait. Il est probable que les pub Google Adsense (colonne de droite) disparaissent à terme. L'abonnement d'un an coute 50€, ce qui est résonnable. Un bouton paypal sera bientôt en service pour le splus généreux d'entres vous, lol. Vous pourrez aussi toujours acheter des tshirts par le site Artiz. Et à ce sujets je réfléchis à des lots et des concours, mais on en reparlera. Je n'ai pas trouvé d'outil permettant de faire des petits dons, d'un ou deux euros. Vous pouvez le faire par Paypal, mais avec les frais je ne sais pas si c'est intéressant. J'vous rassure rien d'obligatoire, si vous venez juste me lire en gros rats, soyez rassuré je vous aime bien quant même, lol (Bizous tout plein !)

N'hésitez pas à me donner vos retours sur le blog ;) et un grand merci à vous, lectrices et lecteurs assidus, et c'est sincère ^^

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 17:07

Par hasard, je suis tombé sur une vidéo datant de tout début 2006 d'un concert organisé par Jamendo (oui vous lisez bien !). A cette époque il y avait encore les bénévoles et on apprend que Jamendo fut à l'origine une association (d'ailleurs voici les traces : cliquer ici). Sylvain est tout jeunot, et on découvre un état d'esprit bien différent d'actuellement, on y parle même de la "3ème voie" qui est désormais bien morte (R.I.P). Petite drôlerie au passage : sur les 3 groupes présentés, 2 ne sont pas (plus) inscrits à PRO et un (Myassa) a même depuis quitter Jamendo. Quand au 2ème (Anabase), les albums 2004 et 2005 sont toujours là mais c'est tout, plus de vie sur Jam' :)


 

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 12:32

http://recruteuretcandidat.blog.rhonealpesjob.com/public/concombre-courrier-3.gifOui, les vrai-faux emails de JamendoPRO (que certains considèrent comme du spamming) sont-ils légaux en France ? Avant tout, sachons bien de quoi il est question. Je parle ici des emails envoyés automatiquement aux non-inscrits au service PRO de Jamendo ou venant tout juste de s'en désinscrire. Voici le dernier modèle en date de ce type d'email :

"Bonjour,
Je me permet de vous contacter parce que un client souhaite sonoriser son projet commercial avec votre musique.
Si vous êtes intéressé de faire disponible vos pistes aux programmes PRO, je vous invite de m'envoyer la certification signée et de vous inscrire aux programmes et d'accepter les conditions.
Merci
Bien à vous
Support Executive"

Les utilisateurs des forums Jamendo on depuis longtemps découvert le poteau rose : "aucun client" n'a fait une demande spécifique, c'est un message automatique, une publicité qui ne dit pas son nom, presque une tentative de "vente détournée". On pourrait croire Jamendo à l'abri de toute démarche juridique à leur encontre sur ce type de méthodes douteuses car les artistes n'ont rien à "acheter". Sauf que, un cas de jurisprudence est toujours possible, notamment au regarde de l'esprit de la Loi sur la Consommation.

Par exemple, l'Article L121-1, Sous-section 1 : Pratiques commerciales trompeuses dit la chose suivante : "I.-Une pratique commerciale est trompeuse si elle est commise dans l'une des circonstances suivantes : 1° Lorsqu'elle crée une confusion avec un autre bien ou service, une marque, un nom commercial, ou un autre signe distinctif d'un concurrent ; 2° Lorsqu'elle repose sur des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur et portant sur l'un ou plusieurs des éléments suivants : a) L'existence, la disponibilité ou la nature du bien ou du service (...) 3° Lorsque la personne pour le compte de laquelle elle est mise en œuvre n'est pas clairement identifiable. (...)"

On peut même aller un peu plus loin d'ans l'esprit de la Loi. En effet, l'Article L121-1-1 précise que "Sont réputées trompeuses au sens de l'article L. 121-1 les pratiques commerciales qui ont pour objet : (...) 7° De déclarer faussement qu'un produit ou un service ne sera disponible que pendant une période très limitée ou qu'il ne sera disponible que sous des conditions particulières pendant une période très limitée afin d'obtenir une décision immédiate et priver les consommateurs d'une possibilité ou d'un délai suffisant pour opérer un choix en connaissance de cause". Hors, dans le cas présent  Jamendo "déclare faussement" qu'un client s'intéresse aux œuvres musicales d'un artiste "afin d'obtenir une décision immédiate" de ce dernier.

En fait, Jamendo flirte avec la légalité (pas vraiment du spamming, pas vraiment du démarchage trompeur). Tout une façon de penser n'est-ce pas ? Car ce message automatique pourrait tout simplement être le suivant : "Nous nous permettons de vous contacter pour vous rappeler que votre musique peut servir à sonoriser un projet commercial pour un client du service Jamendo PRO. Si vous êtes intéressé, nous vous invitons à envoyer la certification signée et de vous inscrire aux programmes et d'accepter les conditions."

Vous avourez que ce n'est pas du tout le même état d'esprit, c'est pourtant aussi simple que l'email précédent...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 00:38

[Article mis à jour]

[Ancien titre : "Jamendo : l'indécence sans limite ?" - voir commentaires]

Jamendo PRO - Commercials with Jamendo Music V1 from Jamendo PRO on Vimeo.


Voici la nouvelle pub pour JamendoPRO, découverte sur le facebook de Jamendo. On y voit divers spots publicitaires (TV étrangères, sur internet ou dans des boutiques) associés à des noms d'artistes. Pourquoi ? Bin pour fêter dignement le plan "une Porsche pour tout le staff" ma p'tite dame... mauvaises langues va :) Mais non, c'est pour fêter les 100000 licences PRO, ce qui bien évidemment ne veut rien dire, vu qu'un nombre infime de toutes ces inscriptions sont réellement utilisées et rémunératrices.

Je serais très curieux aussi de savoir combien, par exemple, Dazie Mae a pu toucher pour la pub Dior ou Juanitos pour la pub Ford. Je tente actuellement d'entrer en contact avec certains. Mon avis est qu'on est très loin de ce que ces artistes auraient pu prétendre en négociant en directe l'usage de leurs titres. Ce qui posent certaines questions pertinentes comme : Jamendo prend-il le rôle d'un agent d'artistes ? Et que dit exactement la Loi sur le fait qu'aucun contrat spécifique n'a été signé par les divers parties pour ces publicités ?

Autre sujet chaud comme la braise : le cas de Xcyril. Artiste soudtrack reconnu sur le site, il fait parti également de ceux présentés fièrement par la firme JamendoPRO. Surprenant, vu que Xcyril condamne depuis longtemps ce dispositif et notamment son manque de transparence dans les ventes de licences. Je suis aussi en contact avec lui pour en savoir un peu plus.

Cette pub m'inspire au final un sentiment de malêtre. En effet, Jamendo mime les Majors et leur business de la musique. Car là certes, on connait les noms des artistes... oui mais dans une petite vidéo promotionnelle diffuser sur facebook. Sur les Pubs, rien ! Sûr qu'à ça on nous dirait à Jamendo : "Mais voyons, c'est comme ça pour tout le monde". Sauf que on est en droit d'attendre autre chose, non ? Autre chose que de forcer la résignation des groupes et artistes dans le but inavoué de profiter des licences libres ! Non, vraiment ça devient n'importe quoi ! D'autant plus, qu'en général sur les spots publicitaires, même brièvement on voit pourtant les logos et noms des agences de pub à la Télé, alors pourquoi se résigner à ne jamais voir le nom des artistes ??? Et ils ne doutent de rien, confiant qu'ils sont de croire pouvoir continuer de prétendre faire passer les artistes avant tout, défendre leurs intérêts, et blabla. Je dis ils ne doutent de rien, vu que ce spot est publier sur viméo, communément accepté comme étant une plateforme à la youtube mais orientée licences libres avec une éthique affirmée.

Jamendo poursuit donc le gonflement de sa bulle, à moins qu'ils espèrent vivre de la trentaines de licences lucratives qu'ils utilisent... Mais où est la musique et le libre partage dans tout ça.........


[Mise à jour - 01/09/2011, 23:18]

Je parlais un peu plus haut de Xcyril. Et bien il me confirme que dans la pub Air Drone, à aucun moment (ni même dans la description de la pub sur Youtube) son nom n'apparait. Ayant contacté Jamendo à ce sujet, on lui a gentiment dit que ce n'était pas leur problème... et oui ! Vive la "défense des intérêts" des artistes, chapeau messieurs de chez Jamendo. Après ça vous pouvez nous sortir les violons sur "on bosse comme des malades pour vous" ou même "on va être encore plus vigilent avec les clients PRO"... continuez, on vous croit sur paroles, lol.


Que des MAUVAIS ELEVES !

Je rappelle que la clause CC-BY ne peut en aucun cas être substitué, ce que Jamendo sait parfaitement. Dans ses contrats PRO cela apparait d'ailleurs clairement. Sauf que à part une ligne dans un contrat PDF, rien dans la communication de JamendoPRO n'y fait référence. Du coup les clients, par ignorance ou complaisance, ne la respectent quasiment jamais ! Des preuves ? Ok regardez donc :)

 

Pub "Le Routard" : Campagne de Pub internet, rien dans les liens dailymotion ni youtube ne fait référence aux noms des artistes. Sur Youtube il aura fallu qu'un internaute pose la question pour que le nom de Pianochocolate apparaise enfin (Mais sans mention de Jamendo ou de l'adresse du groupe).

 

Pub "Francklin & Marshall" : même topo, on ne voit nul part la mention de Elle Lefant, ni sur Melty ni sur le Facebook de F&M.

 

Pub "Jeell" : sur youtube absolument aucune mention du Cc-By de Antony Raijekov. Par contre on sait qui a fait la pub... c'est très classe :( On notera aussi avec amusement la première version de la pub, avec de la zik sacemisée (sur viméo) et donc très certainement plus chère (ou mieux rémunérée, c'est comme vous voulez, lol) :)

 

Pour les autres, j'ai rien trouvé. Si vous avez plus de chance que moi, laissez un commentaire avec le lien des vidéos. Mon avis que le résultat sera malheuresement le même.


[Mise à jour - 02/09/2011, 01:26]

Et bien décidément c'est très brulant comme sujet :)

A peine quelques heures que cet article est en ligne, et le spot promotionnel de JamPRO a déjà disparue des écrans, ou du moins des pages officielles de Facebook Jamendo.

Vous avez un p'tit soucis avec celle-ci à Jmaendo ? un soucis "juridique" peut-être ? lol.


 

[Mise à jour IMPORTANTE]

Si vous avez lu les commentaires de l'articles vous êtes sans doute rester pantoi devant les propos (pour le moins clairs et directs) de Laurent Klratz, co-fondateur de Jamendo.

C'est simple, je le cite : "Dans le cas d'un usage via JamendoPRO, il s'agit toujours de license spécifique. L'annonceur n'exploite pas l'oeuvre de l'artiste dans le cadre d'une license Creative Commons."

Vous voilà prévenue : en adhérant à PRO il est vrai que vous conserver votre licence CC, sauf que d'autres peuvent acheter des licence PRO est s'affranchir totalement de toutes les clauses de votre licence CC. D'autant plus "drôle" que Jamendo s'est en fait toujours bien gardé d'être aussi "pédagogue", entrenant le flou dans l'esprit des artistes. Ne serait-ce pas un peu "indécent" comme comportement ? lol.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 00:34

Dixième test du célébrissime Joueur du Grenier, qu'au passage je tenterai d'approcher pour vous lors de la prochaine Japan Expo de Bruxelle :)



Joueur du grenier - Ultraman - SuperNes par joueurdugrenier

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Joueur du Grenier
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier