Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 20:50

bleu2.jpgPeut-on encore y croire ? difficile question, qui résonne étrangement pour moi, car c'est déjà la deuxième fois que j'aborde ce sujet sur mon Blog. J'avais déjà pris le parti de tenter de voir le meilleur en Jamendo. Mais là, après toutes les péripéties de ces derniers mois, tous ces bugs, toutes ces petites phrases assassines, tous ces plans com' façon pétards mouillés... que reste-t-il encore à défendre ?

Jamendo... Aaah, Jamendo... quand je repense à la lune de miel de 2005, ce ciel "bleu", cette sensation grisante de faire parti intégrante d'un projet partagé et novateur. Une époque où, on le sait désormais, les sites Communautaires vivaient leurs derniers instant. Un temps où il y avait des bénévoles qui s'activaient aux côtés des admins et fondateurs du site. Une époque où on rêvait autour d'un café et d'une bière à cette fameuse "troisième voie". Sur les forums ultra-actifs, on réinventait et inventait le Libre et sa Culture. Quel bonheur pour un artiste ou un groupe de voir qu'ils pourraient poster leurs musiques sur un site en libre téléchargement, avec la promesse d'une interactivité avec les auditeurs, les mirages d'une volonté affichée de promouvoir les artistes libres et leur musiques, sans arrières pensées mercantiles. Certes on parlait rémunération, mais on voulait là croire au partage, équitable, juste, et en adéquation totale avec les valeurs des artistes.

Et aujourd'hui ? Bah, maintenant on associe défense des intérêts des artistes avec exclusivement rémunération PRO. La promotion des artistes est devenue partiale. Oh pas forcément par copinage, non, mais ce n'est pas forcément mieux, car ne sont récompensé par une interview sur le blog officiel ou une promo sur le facebook de Jamendo que finalement celles et ceux qui ont depuis longtemps compris que le buzz ça peut rapporter gros, où qui ont perdu leurs illusions passés sur le Libre et tout ça quoi... Au passage, de toute façon une promo au rabais, sans ambition, sans innovation. Tout est parti à l'envers en fait. Tenez, prenons les widgets. Au début on en avait plusieurs, dans des styles différents. On parlait même d'en trouver des nouveaux ! Passage à "l'orange" et aurevoir les widgets colorés et funky et bonjour le widget uniforme et unique. Où est l'innovation là-dedans ?

La communication... tout un programme n'est-ce pas ? Alors je ne vais pas encore une fois revenir sur tout ce qui a façonné la quasi légende urbaine autour de la com' calamiteuse de Jamendo. Je me souviens simplement d'un temps que les moins de 5 ans (inscrit sur le site) ne peuvent pas connaitre. Un temps où on discutait librement de l'avenir de Jamendo, de ses orientations, de ses projets, de ses fonctionnalités, avec les admins et fondateurs himself du projet. Plus incroyable, on nous demandait notre avis ; qu'est-ce que je dis : notre aval ! Aujourd'hui on nous demande surtout de faire allégeance devant le totem.

Et la musique dans tout ça ? Sans que qui que ce soit ne l'ai souhaité on a ouvert, que dis-je libéraliser l'upload d'album. Une horde incontrôlable de singles moisies et d'albums de soupes indigestes aux pochettes hideuses a envahi les dernières sorties d'album sur Jamendo. Je me souviens d'un temps où on avait le temps d'écouter tous les albums de la première page des sorties de la semaine. Que c'était dure de faire sont choix, tellement tout faisait envie :) mais à moins de passer 24h non-stop devant son écran, comment faire le tour de tous ces excellents albums.

Ce qui me permet d'enchainer sur l'ergonomie du site. Oui j'en ai aussi largement parlé dans mes chroniques. Rendez-vous compte, on est peut-être passer du bleu à la mandarine, mais rien n'a bouger dans la structure et la présentation des classements des albums. Quand on sait ce sont maintenant des centaines d'upload chaque semaine ! parfois 100 en une journée ! et bien on utilise toujours le même système qu'il y a 6 ans... stupéfiant n'ait-il pas ?

Tant qu'on en parle, ça me fait penser : à Jamendo, ils tentent continuellement de noyer le poisson, où ils sont vraiment, et assez naïvement, complètement aveugles et butés devant ce désastre ? Sont-ils dans l'illusion "que ça marche" parce que pour l'instant PRO rapporte de l'argent ? Mais pour combien de temps ? Nous n'avons aucun recul sur un tel système, pourtant Jamendo mise tout dessus quitte à se brouiller définitivement avec les groupes et artistes qui ont fait ce qu'il est aujourd'hui, le site n°1 de la musique CC. On dirait le prémices d'un "bulle"... Là où avant le dialogue passait librement, maintenant il est conditionné, il est modéré, il est factualisé, markété, étiqueté. La communication se résume à des plans de communication, où on rêve à des NRJ'Awards et des paillettes, à jouer dans la cour des grands.

C'est triste mais actuellement Jamendo est terriblement terne, peu attractif aussi bien pour les artistes que pour les auditeurs. D'ailleurs la qualité globale des albums s'en ressent. Le site fait "vieillot", et ce n'est pas un coup de peinture qui changera cet état de fait, car les mécanismes sont obsolettes, l'état d'esprit n'est plus ce qu'il était au début, et là où on exigeait de soi-même le mieux on se content aujourd'hui du rassurent "c'est déjà pas mal".

Y'a-t-il encore des espoirs de changements ? Juste un détail :  quand je vois que jamais l'idée d'une rencontre in real life Jamendiens/admins n'a était même pensé, je me dis que des espoirs il faut être sacrément candide pour en voir :'(

A moins bien entendu qu'à Jamendo on accepte enfin de redescendre sur Terre, de s'humilier, de faire son meaculpa, et d'enfin "écouter", tout simplment écouter la douce mélodie de la voix de ses artistes impliqués...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 13:08

Episode 4, histoire de rire un bon coup en ces temps bien tristounet ;)


Joueur du grenier - Last Battle - Megadrive par joueurdugrenier
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Joueur du Grenier
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 16:30

(publié le Mardi 19 Juillet 2011 à 15h55 sur Numerama)

http://www.wilrecords.com/fanzine/issue19/sacem.jpgLa Commission des lois du Sénat a adopté un amendement à un projet de loi de renforcement de la lutte contre la contrefaçon, qui réduit de moitié le délai pendant lequel les artistes peuvent réclamer les sommes qui devraient leur être distribuées par les sociétés de gestion. Un amendement "approuvé sans réserve" par la Sacem.

En début d'année, nous avions commenté la publication d'un rapport d'évaluation du Sénat sur l'application de la loi de 2007 relative à la lutte contre la contrefaçon. Les auteurs, les sénateurs Laurent Béteille (UMP) et Richard Yung (PS), y plaidaient encore et toujours pour un renforcement des sanctions dans les affaires de contrefaçon, à travers notamment des mesures d'organisation judiciaire. Les deux parlementaires souhaitaient en particulier que les juges qui traitent d'affaires de droit d'auteur soient spécialisés, car les magistrats généralistes ont "tendance à relativiser l’importance d’une contrefaçon au regard d’autres délits dont ils ont à connaître tels que les agressions sexuelles, les homicides involontaires, les coups et blessures".

Pour matérialiser ses préconisations, Laurent Béteille a déposé en mai dernier une proposition de loi, transmise à la commission des lois pour être amendée avant son examen dans l'hémicycle. C'est son complice Richard Yung qui a rédigé le rapport de la commission, qui vient de paraître. On y découvre que la commission a validé l'essentiel de la proposition de loi, à l'exception des articles qui renforcent la spécialisation judiciaire, le gouvernement préférant user de circulaires. Mais elle a aussi rajouté un article qui, sous couvert d'harmonisation des délais de prescription dans le droit français, fragilise les droits des artistes.

C'est un petit paragraphe noyé au milieu du rapport de 222 pages (.pdf) qui nous explique l'objet de ce nouvel article 39A :

Cet article a pour effet de réduire l’un des délais de prescription du code de la propriété intellectuelle : en effet, les actions en paiement des droits perçus par les sociétés de perception et de répartition des droits d’auteur se prescrivent actuellement par 10 ans à compter de la date de leur perception. Cette réduction de moitié du délai de prescription ne suscite aucune opposition de la part des titulaires de droits concernés ; elle est même approuvée sans réserve par la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musiques).

Actuellement, donc, les auteurs aux noms desquels les sociétés de gestion collectent les droits peuvent se voir réclamer le paiement des droits pendant 10 ans après leur mise en répartition, au titre de l'article L321-1 du Code de la propriété intellectuelle. Si cet article était adopté par le parlement, les artistes n'auraient plus que 5 ans pour réclamer leur dû. Après ce délai, les sommes non distribuées tombent définitivement dans la case des sommes dites "irrépartissables", qui alimentent le fonds d'actions culturelles, dont la gestion est régulièrement critiquée. On comprend, dès lors, que la Sacem ait "approuvé sans réserve".

Bien qu'il soit important sur le plan symbolique (en pratique les droits sont rarement réclamés après un délai de 3 ans où ils passent dans des "irrépartissables" en sursis), l'article n'a fait l'objet d'aucun débat ni explication détaillée en commission. "L'amendement n° 44 aligne tous les délais de prescription du code de la propriété intellectuelle sur le délai de droit commun de cinq ans", a simplement résumé Richard Yung. "Ce qui raccourcit certains délais et en allonge d'autres", a complété Jean-Jacques Hyest, le président de la commission des lois.

 

 

Publié par Guillaume Champeau,
le 19 Juillet 2011 à 15h55
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 19:07

pal-award.jpgEt voilà... ces "Pales Awards 2011" viennent de se terminer. L'histoire fini bien vu que Soundcell en semble absent. Bien entendu aucun moyen de controler ni de vérifier quoique ce soit, Jamendo a complètement vérouillé la communication de son pseudo concours (qui n'a pas été déposé qauprès d'huissier, rappellons-le). On attend de voir aussi ce que Chilling Spirit aura réussit a obtenir comme chiffres.

On se retrouve donc a admirer des noms de personnes touchant déjà le jackpot du topTen de JamendoPRO, avec en prime Tunguska et Amity in Fame qui empochent chacun 1000$ (pourtant c'était bien écrit : "L'artiste gagnant dans chaque catégorie").

Bref une bien belle anarque médiatique dont Jamendo ne profitera pas vraiment, les nombreuses critiques sur l'organisation et les suspicions de tricheries ayant entaché le jolie plan com/markéting. Du coup, point de communiqué, même laconique sur le facebook de Jamendo, ni sur le JamBlog. Ils espèrent surement que tout se termine sasn un bruit...

Quelle tristesse :(

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 14:27

iceberg-copy.jpgEst-ce si anormal, indécent voire ingrat que de simplement demander à Jamendo d'avoir l'exigence du mieux ? Apparemment oui.

Pourtant très prompt à dire à qui veut bien l'entendre que Jamendo est le must et une société aux reins solides, force est de constater la bérésina la plus complète que subisse en ce moment même les usagers et utilisateurs du site.

C'est bien simple, depuis sa création en 2005, on a jamais enregistré autant de bugs !

Tenez vous bien, entre les bugs liés à l'écoute des albums (parfois impossible pendant plusieurs dizaines de minutes), les bugs rendant impossible l'upload d'albums pour les artistes, les bugs empêchant d'uploader les pochettes d'albums (et donc de les valider), les bugs tronquant 8 pochettes sur 10 parmi les dernières sorties, les bugs autours des tags qui rendent farfelue la navigation par ce biais et plombent les albums, les bugs de mise à jour des stats (avec parfois des pertes importantes de données, par centaines d'écoutes !), qui engendrent par ricochés des bugs dans les classements et les charts, les bugs compliquant les posts sur le forum, les bugs liés à l'association de comptes avec facebook, les bugs d'incompatibilité avec quasiment tous les navigateurs internet (FF, EI, Chrome, Safari...), engendrant là des bugs spécifiques à chaque navigateur, entres tous ce bugs (liste non-exhaustive !!!) il faut aussi comptait avec les régulières pages de maintenance (par moment plusieurs fois par jour), les comptes spams, des community managers peu présents et assez inefficaces (voire méprisant, si,si !), des versements de rémunérations PRO qui prennent facilement 2 mois pour les artistes (au moins 1 mois de retard ! alors qu'ils disent eux-même n'avoir à gérer que 300 demandes/mois sur les +9500 artistes enregistrés à PRO), une transition vers le (soi-disant) nouveau site qui augmente un peu plus le chaos général (en plusieurs étapes ; pourquoi ? personne ne le sait, mais tout le monde constate les dégats), et bouquet finale, en plus de tout ça, on a droit a des bourdes énormes où par exemple on envoie des contrats PRO à des non-inscrits au programme (avec juste un bouton "accepter", lol véridique !) ou bien dernièrement à des envoies de remerciements pour des dons imaginaires provoquant la panique de beaucoup qui ont courru vérifier leurs comptes paypal et leurs comptes en banque.

Le plus surréaliste est sans doute que tout semble ne pouvoir être résolu qu'au cas-par-cas ! Pas de mise à jour générale, on demande quasi systématiquement l'ID des comptes ou albums pour "résoudre" les problèmes.

Mais bien entendu le discours officiel est "tout est normal, tout est sous contrôle, tout va bien, patientez...". Sauf que ça fait déjà plusieurs mois que ça dure, et notamment les 2 derniers qui ont été les pires de toute l'histoire du site. Mais apparemment ça n'émeut personne à Jamendo, il est même certain que chacun prendra ses vacances bien tranquillement.

J'aimerai avoir tort, sincèrement, mais il est certain que Août sera tout aussi chaotique que Juillet et que la rentrée de Septembre s'annonce difficile... très difficile ! En effet, pour le moment ce sont bien les artistes eux-même qui tiennent la maison, multipliant les projets musicaux, associant leurs fans, promotionnant leurs liens Jamendo à travers le web. Mais la lassitude gagne, de plus en plus désertent le site, aussi bien artistes qu'auditeurs, et la qualité musicale globale régresse dangereusement. D'autant plus inquiétant que la concurrence prend de plus en plus d'assurance et apparait de plus en plus convaincante. Dogmazic, Bandcamp et Bemysound en profite déjà.

D'ailleurs si on demandait maintenant à connaitre les chiffres de fréquantation de Jamendo sur 2 mois, 6 mois, et 2 ans on ne les aurrait pas. Mais vous pouvez toujours tenter votre chance ;)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 08:09

Incroyable...

Mais comment a-t-on, pu passer à côté du nouveau mindthings ?! Avant d'aller plus loin je ne peux que souligner l'échec de Jamendo dans la promotion de ses artistes. En effet, mindthings est une artiste très discret, qui refuse les artifices du buzz. Pourtant le bouche à oreille numérique a suffit à lui seul à propulser ses précédents albums en must du site, en incontournables absolues. Et pourtant son dernier album "Shared Loneliness" sort en janvier dans l'anonymat le plus total. Même en suivant régulièrement les dernières sorties je ne l'ai pas vue... Comment est-ce possible ? Le plus dingue c'est qu'à cette réponse un community manager pourrait me dire : "bah, il est pas venue sur notre page facebook, donc... et puis il est pas assez présent sur la toile, pas assez social-networker" (à peine imaginaire). Quel triste constat en tout cas : seulement 3370 écoutes... Allé passons à autre chose.

Car redécouvrir le talent de l'artiste est un bonheur indicible :) Oui je suis un fan, un inconditionnel. Le talent de mindthing m'a toujours impressionné surtout vu son jeune âge, car il dénote une grande maturité artistique, celle du musicien qui sait où il veut aller même si il ne sait pas encore comment.

Sa partition à un projet cinématographique est une excellente nouvelle, car ça relève le potentiel de ses compositions, qui peuvent ici s'exprimer librement.

Vous l'aurez compris : foncez télécharger son album !

 


 

MISE A JOUR :

Une précision importante : mindthings m'a rappelé que son dernier single et EP sont présent sur Bandcamp. Comme d'autres (et je le comprend totalement) il n'a pas souhaité pour le moment republier sur Jamendo à causes de la politique menée par le site. Une divergeance de point de vue qui l'a donc amené à publier autre part.

Je vous donne les liens supplémentaires :

http://f.bandcamp.com/z/35/77/3577414869-1.jpg

http://f.bandcamp.com/z/10/68/1068888590-1.jpg

 

Je vous en reparlerai d'ailleurs prochainement, ainsi que de "Life's Path [Reissue] et "Sea Frequency" ;)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 18:15

Petit EP electro qui a bien failli se faire oublier sur Jamendo :) heureusement que je suis là :D

Surtout que c'est du bon gros bigbeat et dudstep, bref du gros son qui tache, mais qu'on aime bien quant même :)

C'est même élégant, mais surtout ça vous prend aux trippes et ça ne vous quitte plus. Oui "Get Mad" de Blackleg c'est le niveau stratosphérique du caisson de basse, l'album que Asian Dub Fondation n'aurait pas renier si ils étaient plus funky. Bref, Get Mad c'est juste à posséder absoluement dans discothèque iPodesque !

(Attention : Chefgeorges décline toute responsabilité quant à l'addiction provoqué par l'écoute de l'album chez les fans d'electro)

-

NOTE : par contre j'ai reconnu le gros sample de la BO du film Ghost in the Shell II - Innocence, mais chuuut...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 21:53

http://images.sodahead.com/polls/001084883/blacklist_image_xlarge.jpegEt oui :) votre humble serviteur, pourvoyeur de casseroles en tout genre et chroniqueur libéré, semble ne plus être en odeur de sainteté chez Jamendo. J'en avais déjà fait une allusion, mais comme rien n'a bougé, j'ai pris d'autres mesures.

C'est en fait sur le JamBlog (blog officiel de Jamendo) que je suis interdit de commentaires. C'est carrément mon adresse IP qui est "filtrée". Tous mes commentaires sont bloqués, associés à des spams.

C'est par hasard que je l'ai découvert, lors de l'annonce des Jamendo Awards 2011. En voulant réagir... et bien je n'ai pas pu :(

Je n'ai absolument pas été averti avant. Normal, cette mesure n'est pas légale dans l'état (Et puis je serais curieux de savoir ce que les gars du markéting pourrait donner comme défense devant un Juge : "Mais euh, M. Le Juge, il est pas gentil avec nous, il dit qu'il est pas content et dévoile nos p'tits "oublies", ça s'fait pas M. le Juge !", lol).

J'ai donc signifié sur un topic spécifique que je voulais que cette situation ubuesque cesse promptement.

Bref, quand je pense que je me suis fait traiter d'ingrat... C'est l'hopital qui se fout de l'ambulance (euh, je suis plus sûr ce cet maxime, lol).


MISE A JOUR - 15/07/2011, 18h05

J'ai eu une réponse de Jamendo, par le biais du Community Manager francophone. Vous allé voir comme on est bien traité à Jamendo :

"oooooooooooohh....... c'est regrettable. :sad:
"Interdit", tu veux dire "privé" de JamBlog ? On n'a blacklisté personne manuellement.
Ce qu'on a fait par contre, histoire d'éviter de se taper 2h par jour à effacer les messages de spams, on a mis un filtre pour chaque post de commentaire.
Donc je viens de regarder les commentaires en modération, et là : tu es modéré car tu es sur over-blog, bien connu comme un joli nid à spams!
Allez je te valide tes commentaires, ça devrait marcher la prochaine fois.
Tu me tiens au courant si la conspiration anti-Chefgeorges continue hein ?
:thumbup:"

A peine croyable nest-ce pas ? Tant de mérpis et d'ingratitude ça frolle la performance olympique...

Au passage, je serais curieux de savoir ce qu'il en pense chez Over-Blog, lol (et je ne vais pas me géner !)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 19:15

vote-jam-copy.jpgThe Chilling Spirit, un vieux briscard de Jamendo tout comme moi a déniché un sacré lièvre :)

Il a tout simplement compilé une masse incroyable de données sur les votes, vous savez ce que Jamendo ne veut justement pas nous révéler. Je vous donne déjà le lien pour découvrir celles-ci : "au nom de la transparence, les données des votes des Jamendo Awards 2011"

Comme le précise Chilling, une première donnée sotte aux yeux : sur une période débutant au 21 juin, environ 4000 visiteurs ont voté, 1700 une seule fois , les 10 utilisateurs avec le plus de votes représentent près de 2000 votes, et le "top" des 100 utilisateurs ont un tiers de tous les votes ! Edifiant n'est-ce pas ?

J'ai aussi relevé dans le top des utilisateurs à plus de 100 votes, des membres sur 2 ou 3 comptes. Ca aussi ça pose question, non ? Ce n'est pas de la tricherie, car rien de l'interdit, mais d'un point de vue éthique c'est tout de même limite.

Parmi les détails troublant, on trouve des votes importants fait à la chaine. Chilling prend pour exemple Eftos.

Voici les votes et votant :
17 wu88uw
18 archopter
18 arctalen
18 asinteur
18 nathican
19 darkspark
19 eftos
19 eftosrx
19 Eftos-Trilogie
19 infern
19 irqmax
19 leaks1000
19 modula2
19 muftl
19 ne-kro
19 nitesub
19 nomorefm

Juste les fans ? Peut-être sauf que quand on s'intéresse à la temporalité, c'est-à-dire au timing des votes, on est troublé. Chilling par de modula2 comme point de repère et s'intéresse aux 10 votes qui ont suivi le sien pour Eftos. Regardez plutôt :

modula2 Eftos Electro
muftl Eftos Electro
nitesub Eftos Electro
nomorefm Eftos Electro
ne-kro Eftos Electro
nathican Eftos Electro
arctalen Eftos Electro
asinteur Eftos Electro
archopter Eftos Electro
leaks1000 Eftos Electro
darkspark Eftos Electro

Ca devient encore plus glauque, si je puis dire, en s'intéressant au nombre de votant différent pour un même artiste. Prenons le cas de la Catégorie Electro :

Eftos: 17
Professor Kliq: 99
Tunguska Electronic Music Society: 112
Arena Of Electronic Music: 37
SoundCell: 9

Il est évident ici que Eftos et bien entendu Soundcell posent sérieusement question.

Il serait malhonnète de la part de Jamendo de remettre en cause les problèmes relevés ici est qui confirment un peu plus les suspicions sur une possible tricherie organisée de certains. Il est d'ailleurs peu probable (je l'espère pour eux en tout cas) qu'ils remettent en cause ces chiffres. Mais qu'ils ne fassent rien du tout reste par contre probable. On peut quant même souhaiter une réaction à la mesures du problème, qui est à deux doigts de basculer dans le scandale.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:40
 

(Chronique AuBoutDuuFil.net)

"Strobotone avec son album “Flashback Forward” nous propose une musique électronique intemporelle et consensuelle. J’ai choisi de vous faire partager la musique “Kites” qui selon moi la meilleure de cet album.
Cet artiste combine à merveille les sonorités funky/disco/pop sur des beats dansants.
Une musique cohérente donc, qui donne de la profondeur et de la perspective au genre electro."

 

POUR TELECHARGER ALBUM >> Cliquez ici

Certains droits réservés. Voir les conditions d'utilisation de la musique - Musique libre

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier