Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 13:19

J'aurais préféré une reprise d'activité cette semaine plus "sympathique", mais un communiqué de Jamendo par la voie de son Community Manager français a sonné le glas. En effet, il n'y a désormais plus aucun doute à avoir sur les objectifs et la mentalité chez Jamendo :( Si certains avaient encore des doutes...accrochez-vous :

"PRO était dans les cartons depuis le début. Depuis 2004. Ca a toujours été l'objectif de Jamendo. Donc on commence par construire une communauté (artistes + fans + professionnels), et puis on entre dans le monde du licensing pour créer des revenus et proposer une alternative au circuit traditionnel à partir de musique gratuite. Voilà ce qui s'est passé, et ce qui était prévu." (le 27-09-2011)

(...) (Je vous laisse reprendre vos esprits, lol)

Depuis 2004... 2004 ! Donc dès la création de la structure associative qui donnera plus tard la Société Jamendo, l'idée de créer PRO était déjà présente, donc ils pensaient déjà à leur fonds de commerce ! C'était effectivement perdu d'avance pour celles et ceux qui comme moi croyaient en un projet alternatif, tourné principale autour des licences libres et des artistes. Plus qu'une grande désillusion, c'est surtout un sentiment de trahison qui domine. Le sentiment d'avoir été bien berné depuis le début. Rendez-vous compte, Jamendo assume désormais complètement et ouvertement d'avoir utilisé les artistes et membres candides du site comme faire-valoir pour leurs intérêts ! Franchement, vous n'êtes vraiment pas choqué ?

Et quand je lis que Jamendo cherche à "proposer une alternative au circuit traditionnel à partir de musique gratuite" ça veut bien dire que la défense des licences libres n'a jamais intéressé Jamendo, seul compte créer un business parallèle aux services de ventes de musiques libres de droits existant déjà (comme justement MusicMatic, et là on comprend mieux 1) pourquoi MusicMatic était déjà client de Jamendo en 2009 et 2) pourquoi le rachat en 2010 était "logique" pour MusicMatic). Beurk !

Vous êtes encore surpris maintenant que Jamendo s'entiche d'Hadopi et conte fleurette aux Majors du disque ?

Bref, Jamendo ne deviendra jamais une "3ème voie alternative" tournée vers les artistes libres. Pourtant en 2005 on pouvait lire ça :

"Le but de Jamendo c'est de faire connaitre des nouveaux talents a des internautes ouvert d'esprit, c'est de construire un business modèle viable sur la musique en ligne en prenant le moins possible sur le dos des artistes, c'est de dire que les meilleures technologies P2P peuvent être utilisées légalement (...) le but de c'est de faire que vos groupes préférés soient connus, entendus, remplissent leurs concerts. C'est que des internautes gavés à la Star Ac. découvre le bon groupe du coin. Les majors qui se basent sur un modèle de musique en ligne légale et monétisée en ont bien le droit. De même, les fondamentalistes du libre qui ne veulent pas de pub, en ont bien le droit. Ce sont d'autres acteurs de la musique en ligne (...) Vous voulez participer à Jamendo ? Pensez à la musique, aux artistes, à ceux qui l'écoute."

En 2008, époque où on croisait encore des co-fondateurs de Jam' sur les forums, voici ce qu'on pouvait lire :

"C'est quoi le plan ? Extrêmement simple :

1) Faire de Jamendo une bonne plateforme :
- qui donne envie aux artistes de publier leur oeuvres sous licence libre
- qui donne envie aux auditeurs d'écouter, de partager, de faire connaitre à de plus en plus de monde de la musique libre
- qui donne envie à des annonceurs d'associer leur marque pour financer la plateforme et les artistes qui s'y trouvent.
- ouvrir d'autres pistes de revenus, partagés eux aussi de façon transparente.

2) Promouvoir Jamendo et la musique libre :
- Faire de Jamendo une marque de qualité sur Internet pour de la musique.
- Détromper le public, les annonceurs, les partenaires qui pensent toujours libre = gratuit = pas bon
- Faire découvrir l'infinité des créations au plus grand nombre

3) Gagner notre vie
- Assurer la pérennité de Jamendo, un vecteur performant pour la musique libre
- Dégager une marge, la ré-investir pour d'autres extensions de Jamendo pour promouvoir encore mieux la musique libre
- Permettre à Mangrove de sortir de Jamendo, et de passer le relai à d'autres investisseurs."

A chacun de juger par lui-même des mobiles de Jamendo, mais pour ma part les choses sont définitivement claires : Jamendo ne bougera jamais, car sa position n'a jamais été celle pourtant présentée au début. Donc à partir de maintenant, je ne peux plus défendre un modèle qui n'était qu'illusoire et reposait sur des non-dit.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 18:59

Ouf, j'ai enfin réussi à me connecter, mais c'est la galère. Ayant passé récemment sur une offre 3G pour l'internet, je galère déjà :/

Je ne sais pas d'où vient le problème mais ma connexion est très lente et chaotique alors que la réception est parfaite et le quota non dépassé (si quelqu'un à la solution, lol)

Donc désolé, mais ce weekend risque d'être sans ou avec peu d'activité sur le blog, en espérant que ça s'arrange vite :S

Repost 0
Published by ChefGeorges
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 07:21

Yees ! :D

J'ai bien fait de revenir écouter Groove Radio, parce que franchement  "On Air" est excellent ! du dubstep patiné triphop popisé qui fait dresser les poils du dos ;)

Superbe découvert, d'un groupe qui mérite amplement de connaitre un jolie succès sur Jam'. C'est inventif, funky, amusant et captivant... Bref, difficile de décrocher de ces rythmiques lancinantes et hypnotiques :)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 22:42

Aujourdh'ui j'ai eu un bref mais stimulant email du très honorable Sylvinus en personne parce que je disais plein "d'énormités" sur mon blog.

Oui cette info n'a rien à voir avec le reste, mais c'est pour faire "peu crédible" et ainsi rester dans le ton de l'email, lol.


 


Joueur du grenier - James Bond Junior - Nes -... par joueurdugrenier

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Joueur du Grenier
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 14:34
new-PRO.jpg

Et bien on peut se poser légitimement la question au vue de ces deux "indices".

Ils proviennent tout deux des pages facebook de Jamendo et PRO.

On y voit quelque chose qui semble être la nouvelle charte graphique de Jamendo. Ce qui étonne, car rien n'a bougé sur les facebook de Jamendo, ni sur pro.jamendo.com.

Tout aussi intéressant, PRO sera surement plus associé que jamais à www.jamendo.com là où aujourd'hui les 2 sites arborent des designs différents. Après on dira surement que je dit des "énormités", mais franchement il y a de quoi se demander si PRO ne va pas finir pas englober totalement JamFREE...

new-PRO-2.jpg
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 12:35

http://static.igeneration.fr/img/2011/6/1309337799_igpic_final.jpegConternant... c'est ça le mot qui me vient de suite à l'esprit ! Et encore, au-delà d'une annonce attendue depuis qu'ils avaient très scolairement demandé à Hadopi leur bon point "Label", c'est les propos de Pierre Gerard qui font froid dans le dos des artistes et des amoureux de la musique libre :

 

Jamendo devient une offre légale au regard du droit français. (Hin ??? Mais les licences CC ont TOUJOURS ETE LEGALE EN FRANCE ET EN EUROPE !!! C'est quoi ce sous-entendu M. Gerard ?)
Le 20 septembre, la plate-forme n°1 de musique libre Jamendo.com est devenue officiellement une offre légale après avoir obtenu son label HADOPI.
Ce label, généralement apposé sur la page d'accueil d’un site Internet, permet d'identifier facilement les plates-formes s’étant engagées à ne proposer que des contenus respectueux des droits de propriété intellectuelles. (On se demande encore pourquoi Jamendo (avec d'autres) n'ont pas proposé leur propre Label Libre)
Il garantit ainsi la qualité et l'authenticité des oeuvres tout en prenant en compte la rémunération de tous les artistes (Je sens que j'ai trouvé un nouvel interloccuteur pour les problèmes de copyrights sur Jamendo, lol).
“Ce label permet aux artistes diffusant leur musique sur notre site et aux internautes qui les écoutent, de savoir que cette offre est totalement légale. (Cool, Gégé reconnait qu'avant Jamendo était illégale, sympa, lol) Jamendo bénéficie ainsi d’une meilleure couverture médiatique, ce qui sera avant tout profitable pour tous nos artistes (arrêtez les violons, ça devient indescent là).
La labellisation Hadopi ne nous impose aucun changement, ni dans notre offre, ni dans nos conditions d’utilisation.
Être présent aux côtés des plus grands acteurs de la musique comme les Majors (
Surréaliste... Il est loin le temps où Jamendo dénoncait le modèle économique des Majors... On nous aurait menti ?) et des start-ups les plus dynamiques ne peut que valoriser notre démarche et garantir la diversité de l’offre musicale (La diversité de "l'offre musicale" n'est garanti QUE par les artistes eux-même. Déconglez les chevilles messieurs de chez Jamendo).
Depuis son lancement, nous avons toujours positionné Jamendo en tant qu’offre légale (
vive les contradiction dans deux paragraphes à la suite, lol) et innovante en proposant depuis le début les licences Creative Commons, le partage légal et la gratuité pour les internautes. (Vous ne trouvez pas que ça sonne faux vous ?)”

Pierre Gérard, co-fondateur de Jamendo.

 

Quelle tristesse... Jamendo est donc devenu bel et bien un deezer discount s'appuyant sur des artistes en licences CC qui ne comprennent plus grand chose à tout ça. Magnifique...

D'ici que Jamendo tue les licences libres on est pas loin :'(

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Évènements
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 17:22

cheftroll-copy.jpgC'est drôle la vie de chroniqueur :) On passe par toutes les émotions, surtout quand on a en plus une petite fibre militante. Et si d'aventure on est impliqué émotionnellement, si on a su rester un utopiste pragmatique, là on devient au final un... troll ? lol, bin oui :D

Si vous ne savez pas ce qu'est un troll c'est facile : c'est un con, limite psychopathe, assez égocentrique et égoïste pour prendre son pied à nuire aux autres (un bon exemple ici). Perso le seul statut que j'apprécie est celui de râleur compulsif, lol. Mais alors pourquoi suis-je quelques fois (ainsi que d'autres d'ailleurs) associer à un troll ? Pfff, franchement ça me dépasse un petite peu :)

Ce qui est rigolo, c'est que Jamendo ressemble quelque fois à une "secte", tellement l’acharnement de certains à défendre de manière obtus cette entreprise est grand, valant largement le trolling qu'on me reproche. C'est bien simple, pour eux Jamendo est LA victime :) C'est vrai que c'est tellement évident... je crois que leurs beaux discours viennent d'ailleurs d'agir sur moi... je me sens envahit d'une béatitude indescriptible... Ca y est ! j'ai enfin compris :

"Jamendo est une entreprise totalement altruiste. Jamendo ne cherche que les intérêts des artistes et rien d'autres ! Ces propres intérêts financiers passant au second plan dès qu'il s'agit de musique libre et d'artistes. Jamendo fait donc tout son possible pour que son service de rémunération PRO soit le plus juste possible et le plus respectueux des droits des artistes. Le chiffre d'affaire, c'est pas la priorité ! non, ce qui compte c'est que ces artistes aimés soient tous mis en valeur, y compris ce qui continu a distribuer gratuitement leur musique. Car Jamendo a une vrai éthique, qui n'a rien à voir avec les autres organisme de gestion des droits d'auteurs ou les Majors du disques ! Ah non !! Chez Jamendo, on connait la culture libre. D'ailleurs c'est contraint et forcé, à la limite des larmes, que Jamendo a dû créer des licences spécifiques PRO, au lieu des CC. Si seulement ils avaient pu utiliser les CC... Mais voilà, les vilains clients de PRO sont d'avides personnages qui tiennent Jamendo en otage, le forçant à pratiquer des prix toujours plus bas, menaçant d'aller voir ailleurs ! Pire, ils sont si mauvais qu'ils réutilisent les musiques dans le dos de Jamendo. Les fourbes ! Les banquiers aussi sont des vilains, car ils forcent là aussi Jamendo à prendre 50% des recettes de PRO et à ne laisser que les 50 autres pourcents aux artistes. Ils voudraient bien à Jamendo que les artistes soient plus payé, genre 70% pour eux et 30% pour Jamendo, c'est leur rêve même :) Ah ils sont tellement géniaux et généreux chez Jamendo, le cœur sur la main. Toujours près à donner un coup de main à un artiste, même si il n'est pas ou plus inscrit à PRO. Jamendo c'est une famiile. Y'a pas à dire Jamendo c'est un rêve éveillé... Et que dire de ce superbe site ! Bah, les bugs faut pas leur en vouloir. C'est que chez les autres concurrents c'est rare ou réglé rapidement, mais chez Jamendo c'est pas possible "parce qu'ils bossent... eux !" c'est pas comme chez leurs fainéants de concurrents qui n'ont que ça à faire toute le journée, s'occuper des problèmes de bugs ! En plus à Jamendo on trouve toujours une oreille attentive. Bon on peut rien dire sur les choix qu'ils font, mais c'est normal, nous on est rien comparé à eux ! On fait que leur fournir un catalogue de musiques, animer les forums, parler de Jamendo partout sur le web et dans notre entourage. Franchement c'est bien la preuve qu'on n'a pas notre mot à dire, non ? Aah, non vraiment ils sont géniaux chez Jamendo, c'est la meilleur entreprise de tous les temps !!! I Love you for ever..."

(...) Désolé je dois arrêter, j'me sens pas bien... (lol)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:18

[mise à jour]

La réponse officelle est qu'il s'agit d'un bug temporaire.


Jamendo vient de modifier son Menu Administration, enfin celui des artistes. Il est désormais réduit à sa plus simple expression en ce qui concerne le "Tableau de bord" :

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/19//1109191134211323938764425.jpgEt là c'est le double choc !! Regardez avec les différences avec la version précédente :

new admin 2 

 

LE PACK PROMOTION ET SURTOUT LES DONS SONT MAINTENANT COMPRIS DANS JAMENDOPRO !!!


Purée ! LES DONS !!!!!!!!! C'est scandaleux !!!

Pour recevoir des dons on sera donc OBLIGÉ de valider un contrat PRO !

Les dons sont présent sur Jamendo depuis la création du site, bien avant qu'on ne parle de JamendoPRO ! Ils ont toujours été un des symboles du partage, du refus du système établit par les Majors du disques. Le don n'appartient qu'à l'artistes et à la personne qui le fait par à une entreprise ! C'est d'autant plus scandaleux que Jamendo n'a pas besoin de le rémunérer, car une commission est déjà prise par Jamendo sur chaque dons effectués sur le site !

 

HONTE A JAMENDO !

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Évènements
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 15:16

Depuis de long mois je bataille avec d'autres pour qu'enfin Jamendo prenne conscience que son système de rémunération est à terme voué à l'échec. Beaucoup trop laxiste, simpliste et basé sur des licences non-CC il désert plus qu'il ne sert les intérêts des artsites, car les titres sont vendus à des tarifs dérisoires avec des licences tellement permissives qu'elles permettent tout et n'importe quoi. Des groupes avaient fait le choix de quitter le service PRO de Jamendo. Aujourd'hui ces une grosse locomotive de Jamendo qui quitte PRO : les excellent frenchies de FRESH BODY SHOP. Le groupe, qui pourtant jusque là était plutôt positif sur PRO, l'on subitement quitté après avoir par hasard découvert une affaire des plus embarrassante pour JamendoPRO. Je vous donne leur témoignage, posté sur les forums de Jamendo, vous verrez, c'est édifiant !

 

"Bon.... j'ai pas vraiment l'habitude de critiquer jamendo, ni jampro (plutôt le contraire en général), mais je vais bien être obliger de mettre le doigt sur un truc qui me pose problème à propos de jampro, je m'explique...

Il y a peu, un auditeur m'a raconté qu'il avait découvert ma musique sur une pub (dont je tairai le nom, quand même=)). Il me donne le lien, et je me rends compte qu'une grosse société que je connais (11 500 000 euros de capital) utilise un de mes morceaux pour sa nouvelle pub. Par ailleurs, cette société met un lien vers la librairie Audiosparx et cite le nom du groupe. Or, il s'avère que Audiosparx n'a rien vendu, la licence a été achetée sur Jamendo, et à un prix tellement dérisoire que je ne le citerai pas nom plus (oui, là j'ai un peu honte=)).

Après m'être renseigné, il s'avère que c'est une petite société qui a acheté la licence, monté la video, et l'ont vendu (pour un prix plus correct déjà) à une grosse société qui du coup, utilise la musique pour presque rien. Il faut savoir que si elle avait dû acheter la licence sur Audiosparx, le prix aurait été 30 fois plus élevé.

C'est vrai que le prix si faible des licences me met dans une situation problèmatique vis à vis des autres librairies sur lesquelles j'ai de la musique, mais ce n'est pas ce qui me gêne le plus. Après tout si ça ne me convient pas, je peux toujours quitter jampro...

Non, ce qui me laisse perplexe, c'est la démarche de cette entreprise pour utiliser la licence, le tout encouragé par jampro (car eux me disent que c'est légal et très répandu). Bon, soit, chacun se fera son avis... Mais j'ai quand même du mal à comprendre ou est la légalité de la chose.

La sous-traitance est possible si il s'agit de farine et d'oeufs en guise de matière première, mais qu'en est-il d'une oeuvre musicale?

Il est pourtant clair que lorsqu'une société achète une licence commerciale sur jampro, elle acquiert le droit de l'utiliser dans le cadre de SON activité, mais n'a aucun droit de revendre l'utilisation de la musique à une autre société. Cela, seul un publisher avec qui je signe un contrat d'édition peut le faire.

Normalement, il aurait fallu que la grosse société achète elle même la licence (car c'est pour SA publicité), et qu'elle paye par la suite une entreprise pour monter la video, car cela n'a RIEN à voir avec le licencing de la musique.

Si j'extrapole, alors une je peux acheter sur jampro au nom de ma petite personne une licence d'un morceau, revendre une video avec la musique pour une pub énorme et empocher un paquet de thunes=)

Non, décidément, je ne vois pas en quoi cette démarche est légale, et du coup je pense que je vais être obligé de quitter jampro.

On m'a dit chez jampro que les grosses boites vont rarement acheter elles mêmes les licences, or il y a à peine une 2 semaine, la librairie Beatpick m'en a vendu une (directement au client, comme c'est normalement le cas dans les librairies), et sachant que c'est une société équivalente, la somme est 40 fois plus élevée. Et à chaque fois qu'ils vendent un de mes morceaux, c'est au client directement.

Voilà, tout ça pour dire que même si à la base je n'ai rien contre jampro, les licences sont cheap mais on y adhère ou pas, j'ai par contre un problème avec cette démarche dont je ne saisi pas l'aspect légal."

 

Et là ce n'est pas un petit artiste anonyme qui se plaint, non ! c'est un groupe qui rien que sur Jamendo compte plus d'un million d'écoutes ! Un coup dur donc pour PRO, en espérant enfin une réaction positive de Jamendo...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 14:20

Un coup de coeur pour un pote numérique j'ai nommé Marieva. Il revient avec un album instrumental "Aux quatre vents". Un album sincère et authentique, qui touche vraiment. D'ailleurs son succès est amplement mérité. Mais c'est encore les fans qui en parle le mieux.

 

23/08/11

J'adore ces musiques ! Merci de nous les offrir ici. Je crois qu'il faut évoquer et féliciter le gros travail réalisé dans ces orchestrations. Je suis emballé par ces airs, ces ambiances qui rappellent souvent, il est vrai, ce que l'on entend dans Amélie Poulain. Non pas qu'il y ait inspiration directe ou plagiat mais le puisement dans une tradition populaire ancestrale. Quelque chose d'intemporel, profondément inscrit dans notre culture. Un puisement aux sources, en fait. Bravo l'artiste !


san064
23/08/11

J'aime beaucoup toutes les sonorités utilisées pour cet album dans lequel tout l'art de vivre simplement est largement perceptible... j'imagine très bien cette musique sur un film d'animation très coloré, se déroulant dans un pays imaginaire et merveilleux... ne m'en veux pas stp, ces images me viennent très clairement et spontanément à l'écoute car pour moi, "Aux quatre vents" a un très net parfum d'enfance, c'est tout à ton honneur !
Cette musique est très belle, alors, bravo et merci Marieva pour cette douceur :)


michka
23/08/11

Trés bel album que celui-ci,apaisant,apaisé;cette musique fait du bien à l'ame!
je pense que l'emploi de sonorités"naturelles" y est pour beaucoup..Marieva se "Tiersenise",ce qui pour moi est une sacrée référence...
Beaucoup de douceur,de sensibilité,d'harmonie...
le morceau que j'aime le moins:"something to tell you"version orchestrale;celui au piano est super.
merci à toi et à celle qui a du t'inspirer quelque peu ...


22/08/11

C'est le comble pour un batteur d'écrire de la musique sans batterie ! Mais j'adore ça ! Que c'est beau et si agréable à écouter.
Mention spéciale pour Women's garden et The brightness of your eyes.
Le morceau zomygoro me fait vaguement penser à ...quelques "tubular bells" mais qui sonneraient dans un pays lointain d'Afrique ..ou plutôt d'Australie. Très beau travail !

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier