Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 21:25

http://blog.old-school.fr/public/MNE/.wne-joan_m.jpgLa question pourrait sembler incongru au vue de mes précédentes chroniques. Mais ne vous y trompez pas, je défend aussi Jamendo. Du moins ses bons côtés et tout ce qui devrait être, ou qu'on nous promet depuis longtemps.

Premièrement, Jamendo peut en effet affirmer être le site n°1 de la musique libre sous licences CC. C'est le plus gros catalogue du genre ! et tous les styles y passent, y compris les plus confidentielles. Même si ce chiffre est à relativiser, au vue du grand nombre de singles et de démos, Jamendo n'est plus très loin de dépasser les 40000 albums.

Ensuite, Jamendo et Libre ce sont surtout des artistes, talentueux et généreux dans tous les sens du terme. Avide de partage et de musique sans contrainte mercantile, ces groupes et artistes proposent de véritables petit bijoux mélodiques, des odes précieuses, et même quelques moments de grâce uniques...

Bien que le sujet est propice à de nombreux reproches (légitimes), le design du site est au moins coloré et donne une impresison de sérieux. C'est important, car la zik libre est souvent associé à des images négatives, dû aux amalgames entre gratuité et mauvaise qualité.

Au-delà du catalogue, le site propose un contenu riche : albums, outils de recherches, charts, critiques, groupes d'utilisateurs, collectors, boutiques artistes, blogs, playlists, radios, concerts, dons, etc. Bien entendu, je ne tomberai pas dans l'angélisme, et on pourrait reprendre un à un ces points et voir que leur impact et leur intérêt n'est pas toujours évident ou mis en valeur comme il se devrait. Mais on propose des choses.

Les artistes ne sont pas en reste avec des blogs artistes, des pages artistes/albums et leurs widgets et radios perso, des statistiques très complète, un système d'upload directement via le site, et des outils pour tenir au courant ses fans. Ajoutons à cela les Pack Promotion et Rémunération, la boutique goodies et la certification Safe Creative. Mais là aussi, au-delà du vernis, les bugs à répétition, le manque d'intérêt des admins du site et la vacuité de certains outils (pourtant intéressant sur le papier) ternis quelque peu la photo.

Jamendo a commencer comme un véritable site communautaire. Le forum, les groupes en sont un vestige... "un vestige ?" vous dites-vous. Et bien oui, car là encore ces outils sont sommaire et plus du tout adapté. Du coup difficile de créer de véritables liens communautaires. Le forum n'est plus que peu suivit.

Alors, malgré tout ça, pourquoi faut encore (pour le moment) privilégier Jamendo ? Parce que en principe, il y a tous les ingrédients pour faire quelque chose d'encore plus extraordinaire. Mais où ça coince ? Aux niveau des instances dirigeantes, trop frileuse à mon gôut, ne comprenant plus ses artistes. Car Jamendo pourrait être bien plus, rien qu'en terme de promotion de la musique libre et des artistes. Mais pour l'instant, pour eux le salut ne viendra que de JamPro et d'une rentabilité assurée, alors que de nombreux artistes leur hurlent "Mais pas QUE ça !"

L'hypothétique nouvelle version du site (véritable vaporware depuis 2 ans voire 3 ans) ne rassure plus, elle inquiète désormais... Mais : Jamendo, dans son concept originel, mérite qu'on s'y attarde, et rien que pour ses excellents artistes ;)

 

(dessin de Joan)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 18:54

http://imgjam.com/avatars/910/365910.50.jpgCRITIQUE DE LITTLEFINGERS :

Titre : Tout artiste, quelque soit son mode d'expression, est à des moments de sa vie un visionnaire...

 

"... et j'en veux pour preuve cet album tout à fait exceptionnel, exceptionnel par ses sonorités somptueuses parfaitement maîtrisées qui composent des tableaux qui, en dehors de explications narratives de l'auteur, donnent à entendre et ressentir des vibrations que les personnes ayant fait l'expérience d'une NDE reconnaitraient volontiers.

Voilà des voyages qui frisent l'extra-sensoriel et mettent en éveil des états de conscience qui sont en nous et que pourtant nous ignorons ou nions, et c'est bien dommage !

Il y a dans ces compostions un sentiment de compassion et de tendresse qui s'expriment dans ces mélodies aériennes, bienveillantes qui invitent, accueillent et enveloppent, pas pour consoler, mais pour faire entendre qu'il y a toujours un mieux, en attendant le parfait ; qu'il suffit de voyager, imaginer, souhaiter, espérer pour l'atteindre, et cela, quelques soient les péripéties que le voyageur peut expérimenter, le but est le même pour tous.

Alors, cette musique n'est pas hypnotique : c'est une musique d'ouverture consciente pour qui sait écouter. Sinon entendre, tout le monde sait entendre.

...et quand je dis que tout artiste est à des moments de sa vie un visionnaire, (cette affirmation n'engage que moi), toutes ces visites que nous offre Dom Brandt, ne seraient-elles pas comme autant de portes ouvertes sur un avenir que nous reviendrons habiter pour expérimenter les conséquences de nos actes : d'où le titre Terre...( bel hymne de paix ). Cela donne à réfléchir sur le passé, le présent et l'avenir !

Rêvons les rêves de chacun d'entre nous.
Bravo et merci Dom Brandt pour cet extraordinaire voyage musical très talentueux, original et inspiré.

[Hypnotic Musical Transfer]

 

Je ne résiste pas à vous mettre aussi la description de l'artiste, vous démontrant aussi comme un album peut tout simplment être un vrai projet, porté et abouti jusqu'au bout, respectant ainsi les auditeurs :)

Description album :

"Cette musique a des effets soporifiques !

Il est recommandé de ne pas l'écouter en conduisant !

(...)

Imperceptiblement, parfois brutalement, les espèces, y compris l'Homme, changent... C'est en l'an 5282, le 25 juillet exactement que le docteur T.W. Klow expérimenta une nouvelle forme d'hypnose adaptée à ce qu'était devenu l'Homme.

Grâce à celle-ci les hommes pouvaient désormais, visiter d'autres mondes, d'autres planètes : les esprits partaient et les corps restaient. 

Peu à peu, au fur et à mesure des explorations, on classa les planètes en 3 catégories :
- les mondes paisibles
- les mondes ambivalents que l'on pouvait visiter après une formation
- les mondes complètement interdits car trop perturbants psychiquement pour l'Homme.

D'un autre côté, cette découverte permit à la science de faire un bond considérable et notamment quand certains explorateurs s'aventurèrent dans ce que, vu de la Terre, on situait vers 13 milliards d'années-lumière. Voyageant dans le présent immédiat, ils ne trouvèrent plus les galaxies du début qui avaient disparues depuis longtemps mais, à la place, ce que l'on nomme aujourd'hui "les souches ou anciens trous noirs" qui sont en fait les racines d'autres univers parallèles au nôtre. 

Il y eut aussi les apports produits par la rencontre d'autres êtres civilisés lesquels, ne percevaient, cependant, notre présence qu'à travers des phénomènes particuliers., mais que nous, nous pouvions observer. Partant de là,  vérifier leur adaptation aux conditions de vie de leur monde et, dans cet esprit utilitariste qui caractérise le vivant, adapter leurs inventions à nos propres besoins.

Nous sommes aujourd'hui le 25 juillet 5302, soit 20 ans exactement après la découverte du Dr Klow.Voici quelques-unes des planètes que j'ai visitées à ce jour, (la plupart sont classées en catégorie 1 - mondes paisibles) :

Tilamens : j'ai posé mon esprit en lisière d'une savane qui venait d'être victime d'un incendie, ici et là quelques flammèches dansaient encore, Tilamens est un monde qui n'en finit pas de brûler, la faute en incombe à ces nombreux volcans qui crèvent sa surface. Par la force des choses ne vivent là que des peuples nomades qui s'affrontent pour des parcelles restées intactes.

Axilium III : autour de ce soleil tournent trois planètes fort différentes l'une de l'autres, seule la troisième et dernière par ordre de distance à l'étoile peut-être visitée. Il s'agit d'un monde magnifique, tout y respire la paix et la sagesse, les humanoĩdes qui la peuplent sont très grands, en effet la pression y est bien moins forte que sur la Terre. Ils sont vétus avec des capes rouges et jaunes et un drôle de chapeau violet qui descend loin dans leur dos. Ils vivent dans de grands immeubles avec une pierre -on dirait du mabre rose- qui scintille sous les feux d'un soleil un peu plus blanc que le nôtre.

Lezomirodis : un monde fascinant, on dirait que tout y a été créé pour inspirer les poètes...Parfois au détour d'un chemin vous pouvez rencontrer 3 ou 4 vieillards de chez eux que l'on reconnait à leur belle et longue barbe pourpre, ils sont assis sous un arbre et les yeux fixés sur les méandres de la rivière qui serpente en contre-bas ,ils parlent à des oiseaux noirs qui ressemblent à des merles et les oiseaux semblent comprendre et répondrent. Melia té kéla sum mila tu kéla...en fait, toutes les espèces se parlent et se comprennent, vraiment bizarre, on est tout chamboulé quand on revient sur Terre car on a l'impression qu'ici personne ne se comprend.

Palana : j'ai posé mon esprit sur une colline où paissaient des sortes de ruminants qui ressemblaient à de grosses chèvres. Un peu plus bas, tout un peuple, en procession, promenait ce qui pouvait ressembler à une Arche d'Alliance. Parmi eux, je crois bien qu'il y avait un être qui a senti ma présence car il n'en finissait pas de regarder de mon côté. J'ai bien perçu ce mélange d'interrogation, de curiosité et d'inquiétude en lui car le visage de ces humains -mis à part le nez qu'ils ont très petit-, est très semblable au nôtre.

Amelion : il n'y a pas encore de vie animale sur Amelion, la vie s'y développe au rythme d'un temps qui n'a rien à voir avec le nôtre. Là, je pense aux Hommes du passé qui nous ont laissé une Terre stérile et laide alors que la nature sur Terre avait mis tellement de temps à accomplir son oeuvre.
Dans le silence,  j'imagine Amelion peuplée d'oiseaux et d'animaux de toutes sortes...mais que va-t-elle enfanter ?

Paranice : le jour où j'ai voulu me rendre sur Paranice, mon hypnotiseur préféré souffrait d'un atroce mal de dents et comme il lui était impossible de prendre quelque calmant que ce soit, il a dû interrompre la séance assez rapidemment. Je n'ai finalement fait qu'un aller et retour, mais ce que j'y ai entrevu ma convaincu que Paranice serait mon prochain voyage.

Vakrom : j'ai posé mon esprit près d'un champs de ruines. Des êtres naturellement difformes à mes yeux agonisaient dans la boue en se tordant et en émettant des sons rauques que j'ai pris pour des pleurs. Des drôles d'engins volants tournaient dans le ciel noir et déversaient une pluie d'eau rougeâtre qui arrivée au sol dissolvait les êtres qui s'y trouvaient mettant ainsi un terme définitif à leur souffrance.

Oxilie : on va à Oxilie surtout pour voir la drôle de machine que les Oxilians ont fabriqué.
Il faut savoir qu'Oxilie n'a presque plus d'atmosphère protectrice aussi jusqu'à l'invention de leur machine les Oxilians vivaient sous terre. De fait, ils sont complètement dépigmentés et ils ont une bonne dizaines de gros yeux sombres sur leur crâne lisse comme un oeuf. Je ne suis pas un scientifique et ne me demandez pas de vous expliquer le fonctionnement, ni même le principe de leur machine, ce que je sais c'est qu'elle leur a permis de sortir de leurs trous et de rencontrer enfin la lumière.

Galixia : Voici un monde avec deux soleils. L'un passe pour être, aux yeux des humanoîdes qui vivent là, bon et généreux, l'autre mauvais et hostile. La course de ces astres dans le ciel de Galaxia est de fait, rigoureusement opposée : quand l'un se couche, l'autre se lève et ceci depuis une éternité. Toute l'activité des Galaxianiens s'arrête à chacun des levers et couchers et la même cérémonie a lieu partout sur Galaxia quand, pour le lieu, vient l'heure du nouveau soleil.
Quand c'est le « mauvais » soleil qui se lève tous brandissent un flambeau en direction de l'étoile comme pour la braver, quand c'est au tour du « bon » soleil de se lever, tous prennent un peu de terre en leur main et la jette vers le ciel.

Imatis B : une destination très prisée, il faut dire que les femmes humanoîdes d'Imatis B sont vraiment extraordinairement belles, de plus elles ont un caractère enjoué et je connais plus d'un mâle de chez-nous qui s'est damné pour elles. Mais voilà, sans corps, invisibles aux yeux des belles, il n'y a rien à espérer pour eux...

Opalina : une planète qui ressemble à la Terre comme elle était avant...avec des milliards d'espèces de plantes et d'animaux. Sur Opalina on en est au début de la conquête de l'air...et de belles mongolfières multicolores survolent les collines d'herbe grasse, le début de la fin ?

Terre : la Terre ici et maintenant en l'an 5302 (mais je dis 5302 bien que nous ayons changé d'ére et que nous sommes en réalité en 1628 après la République Mondiale qui a adopté la belle devise de Liberté, Egalité, Fraternité, Laicité).

Je suis sur une île au large de l'Espagne et là on a essayé de reproduire la vie sur Terre telle qu'elle était autrefois, il y a bien longtemps...."

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Critik for Ever
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 14:55

Hé, oui c'est affigeant, mais depuis des mois le Top100 reste désespérément fixe. La direction de Jamendo semble avoir une notion toute personnel du principe de charts ou même du sens de "Titres les plus écoutés de la semaine".

Alors plutôt que de péter (encore...) une durite, je préfère en rire avec ce petit croquis de Ludo.

vieux-top100-copy.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 20:28

Aah, c'est bien quant même les States :) capable parfois du pire certes mais assez souvent du meilleur. Le plus incroyable c'est qu'ils sont parfois capable de copier des types qui en s'inspirent d'eux sans qu'ils le sachent... vous me suivez toujours là ? Bon je vous explique.

Vous connaissez les excellents groupes frenchies Phoenix et Tahiti80 (si la réponse est non il est encore temps de combler ce vide), des groupes au style pop-californienne frenchiser, et chanté in english. Et bien le talentueux Josh John rappele furieusement ces deux groupes, et perso je vais pas m'en plaindre.

On est tout de suite sous le charme de la voix de Josh John, frétillant sur les rythmiques acidulés de l'album, entre pop et electro. Si parfois l'album semble un peu inégal, il n'en reste pas moins très riche et incroyablement agréable à écouter.

Je vous le conseille vivement en tout cas

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 14:18

Vous allez me trouver grincheux, mais là encore ce sera un article quelque peu... raleur sur Jamendo, lol.

Plus précisément sur la dernière newsletter, celle de septembre, que je vous mets en ligne avec un peu de retard. Faut dire qu'on y apprendre teeellllleeeemmment de choses suuuppppeeeer importantes que j'ai hésité à la poster.

 

Du nouveau pour vos Goodies!

A partir de maintenant, mettez 15% de plus de votre poche avec votre boutique! En effet les frais de Jamendo passent de 30%+2€ à 15%+1€ sur chaque produit et vous permettent ainsi d’augmenter vos revenus de façon conséquente.

Suite à vos demandes, le prix minimum de tous les goodies a également été réduit à 5€.

N’attendez donc plus pour mettre vos goodies en ligne : avec la suppression de la modération, vos produits sont directement intégrés dans votre boutique et consultables sur jamendo.

Petite précision : les goodies WAV / Flac qui ne sont pas vendus au bout de 6 mois seront désactivés. Vous pouvez toujours les offrir à quelqu’un pour les garder actifs!

Pour ceux qui n’ont pas encore de boutique, rendez vous dans votre menu d’administration dans la partie “Votre boutique”.
 

  Chantez avec une chance de gagner 25 000 $!

Participez au concours YOBISing avec une chance de gagner 25000$. Le concours YOBISing s’étale tout au long de l’année avec un principe simple : il suffit de charger votre vidéo et d’accumuler un maximum de vote pour arriver en demi-finale.

Pour en savoir plus, cliquez ici !
 

  Plus de 300 videos sur JamTV!

Avec votre participation nous avons rassemblé plus de 200 video clips et près d’une centaine video de concert sur JamTV! Continuez à nous envoyer vos videos ainsi que vos videos de présentation ou de promotion. Envoyez votre lien YouTube à marc@jamendo.com, vous serez ajouté dans les plus brefs délais
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 22:01

http://lapinnain.blog.lemonde.fr/files/2008/03/054.1206054911.jpgVoici un nouvel édito qui fait écho à un constat fait sur les forums francophones de Jamendo : de plus en plus d'albums semblent être retirés du site ! Et oui, terrible constat...

Même si la situation n'est pas encore "visible", force est de constater que les chiffres parlent d'eux-même : en 10 jours, le nombre totale d'albums sur le site est passé de 38459 à 38628, soit 169 de plus alors que le nombre d'upload pendant cette période est de 464 ! Soit 295 albums en moins en seulement 10 jours ! Comment expliquer ces chiffres ?

Tout d'abord, relativisons un peu. En effet, parmi les "pertes" il y a sans doute pas mal de bouzes singleulesques et personne ne les pleurera. Et puis 295 albums ça ne représente que 0,75% des albums. Le problème c'est que ça c'est produit sur 10j seulement, et là c'est plus pareil. Il y a quelques mois on pouvait même espérer dépasser les 40000 albums. Donc, la situation est surement plus préocupantes qu'il n'y parait.

Comment expliquer cette situation ubuesque pour le site n°1 de la zik libre ? Tout d'abord certains artistes quittent le site parce qu'ils signent avec des labels et s'inscrivent à la Sacem. Bien entendu c'est assez incompréhensible, car pourquoi les albums diffusés en libres licences CC deviendraient du jour au lendemain non-libre . Ensuite, il y a de plus en plus de pseudo-artistes sur Jam', qui le confondent avec Youtube, donc ce qu'ils veulent c'est du buzz à n'importe quel prix, et si ça ne marche pas, pas besoin qu'ils conservent un compte sur Jamendo. Plus gênant, de nombreux artistes ne se reconnaissent absolument plus dans la politique de Jamendo, et notamment le JamPro, ils décident donc (à contrecœur) de quitter le site qui les hébergeait depuis tant d'années...

Bien triste situation qui a en plus un effet négatif sur la qualité globale des albums proposés par le site. Pour ne pas avoir de chiffres en baisse, Jam' ouvre les vannes de l'upload. Du coup, comme mentionner dans le précédent article, les bons albums sont noyés dans la masse. Visuellement c'est affligeant : sur la pages des dernières sorties c'est un pot-pourrie de pochettes hideuses et travaillées en 5 min sur Paint. Pour "survivre", de bons artistes se sentent obligés de céder quelque peu à cette "tendance", en proposant plus de singles et démos, avec des pochettes simplifiées.

Les albums n'ont absolument plus aucune visibilité, la qualité est en baisse, les groupes et artistes "mythique" du site quittent le navire, déçus ou résignés (dernier en date, Piednez). Vous trouvez le tableau exagéré ? Peut-être, mais vérifiez la chose par vous même, et demandez honnêtement si, au niveau découverte de nouveaux et supers albums/artistes, c'est mieux aujourd'hui qu'il y a 1 ou 2 ans.

La communauté est obligée elle-même, avec ces faibles moyens, de "compenser" cette aberrante situation, avec par exemple des topics forums comme Les Protagonistes. Espérons que Jamendo va se réveiller et comprendre que JamPro ne peut survivre à Jamendo...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 23:16

Vous connaissez le 8bit aussi appeler chiptune ? non ? bah c'est pas compliquer, c'est de la zik fait à partir d'instruments virtuelles directement inspirés du son des vieilles consoles 8bit, type NES ou GameBoy.

Au-delà du fait que ces groupes et artistes sont de vrais malades (lol), leurs albums sont une vrai cure de jouvence, réveillant notre fibre nostalgique. Plus fort encore, certains arrivent carrément à remettre ce son si particulier au goût du jour. Allé, la preuve ici :

 

 

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 13:36

Allé, un peu d'humour pour se dérrider :)

BD-Jamendo-copy.jpg

De Ludo.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 12:12

http://img.over-blog.com/500x327/1/76/54/44//management.jpgDans la vie il y a des trucs stables, institualisés même. Par exemple, le 1er mai on fait rien, le mercredi c'est les nouvelles sorties cinoches, le 6 du mois c'est les alloc'... Mais chez Jamendo c'est un peu... "different", lol. Point de date de sortie uniforme ou de quota, c'est selon ; selon les arrivages, selon le planning des modérateurs en charges de la validation des albums (Note : tien, faudrait que j'enquête là-dessus, parce que c'est qui ces fameux modérateurs... j'y reviendrai, passons), les congés, la météo... bref, c'est un peu le foutoir :)

En fait, les albums sortent sans qu'il y ait de contraintes ou de règles particulières. Est-ce un mal ? non pas forcément, le hic c'est que le système d'affichage n'est pas adapté à ce faux rythme. Il n'affiche effectivement que 20 albums sur la première page. Du coup quant il en sort 30 d'un coup (comme il y a quelques jours), bonjour la visibilité, lol. Sachant qu'en plus l'ordre est au petit bonheur la chance ;) Et au-delà du nombre d'album qui peuvent sortir en 1 jour c'est le surtout le nombre d'albums à la semaine qui fait peur (facilement une centaine).

S'ajoute à cela un autre point noir : les singles ! Ce qu'il y a de bien avec internet, c'est la disparition de la limitation de taille imposé par les CD. Ce qui fait que la définition d'album ne se résume plus à 12 ou 15 titres. Certes, mais dans la culture commune, un album c'est au moins 8 titres, c'est comme ça. D'ailleurs les artistes eux-même ont créé des dénominations comme EP (Expendable Play, ou Maxi) pour les compos regroupant 7 titres ou moins. Il y a aussi les Demos, qui font 2 ou 3 titres. Et enfin le Single qui ne comporte qu'un titre (on considère qu'il peut avoir plusieurs titres si ces derniers ne sont sont que des remix du même titre). Le problème est que sur Jamendo, on ne distingue que "Albums Longs" et "Albums Courts". Les singles, démos et EP se retrouve dans le même sac, sachant qu'il y a une masse non négligeable de singles uplaoder chaque semaine (encouragé par la course au Top100 et le JamPro, car on y achète des titres, pas des albums). La communauté des artistes et des membres du site avaient pourtant proposé à Jamendo de distinguer plus clairement les singles (soit par un code couleur spécifique, une mention sur le titre, ou carrément en dissociant sur la rubrique "Albums" les singles du reste), car c'est un sujet de plaintes constant.

A l'heure d'aujourd'hui, rien ne laisse présager un changement. Ce qui est dramatique c'est que l'image de Jamendo en prend un coup. En effet, on ne compte plus les bouzes sonores dans les singles et les bons albums ou EP reléguer dans les bas fonds du classement, à cause d'une visibilité catastrophique. Alors, faut-il imposer un jour de sortie commun ? Je ne sais pas, mais je ne suis pas sûr que ça changera grand chose au vue du pénible et archaïque système d'affichage des dernières sorties.

La parade reste sans doute de s'armer de patience et d'aller explorer les pages 2,3,4... voire 10,11,12, d'aller un coup de temps en temps sur le forum, histoire de renifler les bons plans, et surveiller les critiques de certains membres, passés maître dans l'art de dénicher les perles enfuient dans la masse des albums du site.

 

(Dessin de Ali Rahmoun : http://alirahmoun.over-blog.com)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 00:25

Voilà pourquoi j'aime Jamendo ! A moins d'avoir un nom prestigieux, comme Peter Gabriel, bien difficile de produire un album pareil avec une Major. Mais dans le petit monde de la zik libre, et plus particulièrement Jamendo, ce n'est point improbable :)

On peut d'ores et déjà dire que "The Human Element" est un album culte. Pourtant son histoire est surprenante, car Mawr Gorshin (de son vrai nom Martin Gross) faissait jusqu'alors du classique, nappé en midi rigide et précis. Et là, virage à 180° ! Fini le classique, place à la fusion des genres et des influences. Décomplexé et assumant ses influences, Mawr se lâche, ose, jusqu'à ériger le contre-temps, la faute de rythmique, et les mélanges incongrus en oeuvre d'art d'une harmonie bluffante.

De la pop qui n'en ait pas, du funk qui se souvient du jazz, de l'electro qui s'amuse à être coloré, c'est tout ça et pas vraiment finalement "The Human Element". De l'éclectisme qui se prend suffisamment au sérieux pour ne pas prendre ses auditeurs pour des cruches :) nous on apprécie, on jubile même devant tant de talent partagé avec qui veut bien écouter...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier