Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 07:00

http://f0.bcbits.com/z/24/47/2447353678-1.jpg

http://f0.bcbits.com/z/16/56/1656845278-1.jpg

"Health & Beauty est un groupe de folk rock originaire de Chicago. A travers ces 5 titres, on pense à la musique de Low, Hayden ou encore Vic Chesnutt. Du folk fragile et lumineux !" (Zilibrenbib)

http://www.lib.umich.edu/files/services/copyright/cc-by.png

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 07:00

http://f0.bcbits.com/z/76/50/765035825-1.jpg

[Chronique auboudufil]

"Dernière release du netlabel aerotone, Anois, le duo allemand composé de Lars Kranholdt et Anne Baier, nous offre une musique élaborée et étincelante, à la fois fragile à l’écoute, et solide dans la définition de l’ambiance. On peut souligner également leur travail sur les sonorités acoustiques."

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 07:00

http://www.accessibiliteweb.com/presentations/2011/confoo/Planifier-accessibilite-dans-votre-organisation/ui/cc_logo.png

http://www.archive.org/download/jamendo-063029/cover.jpg

Voilà une nouvelle semaine musicale. Après la petite période electro, retour à l'acoustique avec le folk et ces variantes.

[Critique Auboudufil]

"Une découverte inattendue aujourd’hui avec ce trio féminin composé de My, Bubba and Mia. La musique “After you” en écoute, issue de leur premier album “How it’s done in Italy”, est selon moi la plus aboutie.
Au niveau instrumental, on a le droit à un banjo, une cithare, un piano et une basse. Au chant, une alternance de 2 voix complémentaires vraiment envoutantes. La composition musicale est également surprenante, chaloupée, mélodique et harmonieuse.
Ça fait du bien d’entendre une musique authentique comme celle ci. C’est une vraie bouffée d’air frais alors régalez vous."

>> TELECHARGER

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 12:00

La Free Software Foundation Europe (FSFE), qui défend le logiciel libre en Europe, a lancé mardi une campagne de communication pour faire comprendre conscience aux utilisateurs et aux développeurs que le système Android de Google n'est pas totalement libre et transparent. Elle souhaite encourager une plus grande ouverture du principal concurrent de l'iOS d'Apple, et expliquer aux consommateurs comment retrouver leur pleine liberté sur leurs smartphones et tablettes tactiles.

La Fondation reproche notamment le fait que certains téléphones sous Android sont équipés du système Carrier IQ qui récolte un grand nombre de données sur l'utilisateur faite des téléphones, ou qu'il existe des applications comme Twitter qui puissent obtenir une copie intégrale du carnet d'adresses.

"Si le système d'exploitation Android est en grande partie libre, beaucoup d'applications, elles, en revanche, ne le sont pas", regrette Karsten Gerloff, le président de la FSFE. "Les appareils mobiles contiennent énormément de données personnelles. Grâce à cette campagne, nous allons non seulement faire prendre conscience aux utilisateurs des téléphones intelligents et tablettes de l'importance de la notion de respect de la vie privée et de liberté ; mais aussi leur donner les moyens de perfectionner leurs appareils".

Sur le site de l'opération, la FSFE invite notamment les utilisateurs à installer des distributions alternatives d'Android, comme le célèbre CyanogenMod, même s'il reconnaît qu'il n'est pas non plus entièrement libre. En particulier parce qu'il repose sur des drivers et firmwares non libres. Il incite également à utiliser des boutiques d'applications exclusivement libres, comme F-Droid, ou à contacter les développeurs d'applications propriétaires pour leur demander de les publier en open-source sous licence libre (un wiki est dédié aux réponses obtenues).

L'objectif de la FSFE pourrait cependant être atteint plus efficacement avec le système Boot To Gecko de Mozilla, que nous présentions ce matin en vidéo. Il repose en effet exclusivement sur des logiciels libres et des formats ouverts, et peut être installé par exemple sur un téléphone Samsung Galaxy S2, vendu sous Android.


 

Publié par Guillaume Champeau,
le 28 Février 2012 à 16h40
Source : Numerama
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 08:00

"Piano - hiphop - atmospherique" voilà une présentation qui forcément intrigue. Et quelle bonne idée j'ai eu d'écouter, piqué par la curiosité :)

"Unamed" est une démo qui laisse augurer un potentiel créatif impressionnant. Bercé par ses mélodie un brin mélancolique, sur ces rythmes hiphop et ces nappages aériens et sphériques, on est conquis par l'originalité des titres.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 12:59

[Article - forum -Numerama]

http://www.wikinoticia.com/images/alt1040/alt1040.com.files.2010.03.190310-sinde.jpgEn Espagne, la loi Sinde passée en toute hâte permet à une commission, sur requête des ayant-droits, de demander le bloquage d'un site soupçonné d'enfreindre le droit d'auteur.
Un juge doit alors, sous dix jours, déterminer si le site enfreint la loi ou non et le cas écheant demander son blocage et éventuellement l'identité des présumés pirates.
Cette loi fait couler beaucoup d'encre en Espagne qui appliquait jusqu'ici une certaine tolérance vis-à-vis du téléchargement.
En réponse à cette loi, les opposants encouragent à diffuser un lien de téléchargement vers une chanson d'Emo Navarro.
Eme Navarro est un artiste membre de la Sociedad General de Autores et Editores (sacem française je suppose) mais opposant à loi Sinde et adepte des Creative Commons.
Mais pour cette occasion il a écrit une chanson sous copyright, diffusée à travers déjà plusieurs centaines de sites à partir d'un lien sur http://wertdeenlaces.net/.
Armé de 200 sites qui se sont volontairement "dénoncés", Emo Navarro est allé voir la commission.
Le but de la manoeuvre est de tester cette loi (le mode opératoire de la commission n'est pas encore clairement connu), en démontrer l'absurdité et noyer la commission sous les requêtes qu'elle devra traiter une par une.
Tout le monde peut participer, y compris si vous êtes à l'étranger. Il suffit de se rendre sur :
http://wertdeenlaces.net/ de copier le lien ou le code et de remplir le formulaire en-dessous (précisions : j'ai regardé quelques sites de la liste, et certains n'ont pas correctement recopié le lien, en mettant http://wertdeenlaces.net/ au lieu de
http://www.wertdeenlaces.net/enlace.php' class='bbc_url' title='Lien externe' target='_blank' rel='nofollow external'>http://www.wertdeenl....net/enlace.php )
Vous pouvez suivre la progression de cette histoire en direct ici
Source : torrentfreak.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 12:53

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/20//1202201236211323939461682.png[Article du 20/02/2012 - remonté pour mise à jour]

Aaah, Jamendo est son manque total de professionnalisme ne cesseront jamais de m'étonner. La petite histoire que je vais vous conter est assez saugrenue et amusante ;)

Connaissez-vous Anitek ? Non ? Pourtant voici un artiste qui a les grâces de Jamendo. En effet, le Dj américain résidant en suisse a eu droit ces derniers mois à une promotion appuyée de la part de Jamendo. Tout d'abord sur son facebook, avec de nombreux messages enthousiastes officiels de Jamendo (pour la promo de ces derniers albums), puis par le biais du fameux (fumeux ? lol) concours pour le moins fameux concert au MidemOff en janvier dernier. Là, bien que ce soit le groupe Emerald Park qui ait en réalité gagné le concours, pour Jamendo il semble seul Anitek pouvait avoir droit à une promo-plébiscite :)

Mais là où ça devient vraiment cocasse, c'est que ce génialissime artiste (dixit Jamendo), n° 2 des écoutes sur Jamendo, n°1 du Top100, est dans une parfaite illégalité sur Jamendo :D Et oui, certaines de ses compositions contiennent des samples copyrightés. C'est bien entendu parfaitement impossible sous licence CC. Mais le plus drôle est encore à venir : Anitek a signé la nouvelle certification de Jamendo, celle censée justement être là pour garantir qu'aucun titre enregistré sur le site ne contient de morceaux déposés auprès d'une Société de gestion collective de droits d'auteurs. Mais il y a encore plus fort : Jamendo vend ces mêmes titres copyrightés sur PRO ! (lien)

Et pas de doute possible, car au-delà des soupçons qui pesaient déjà depuis quelques mois sur l'artiste (d'autres auditeurs avaient signalé ce problème sur des albums plus anciens), c'est Anitek lui-même qui l'a confirmé en répondant à une critique sur son album : "theres only like two tracks in this album that have samples....its mostly all live recording between me and Tab... "Merlot Downer" is one of them....Its the Bassline from Pink Floyd - Set The Controls For The Heart Of The Sun" (d'ailleurs il n'est même plus certains de ce qu'il a utilisé quand le même auditeur l'interpelle sur l'utilisation de sample de la série TV Doctor Who : "I dunno about Moloko....Pretty sure we didn't use Doctor who..." J'ai pourtant aussi la nette impression de reconnaitre la zik).

C'est plus qu'une énième affaire jamendienne, car sur ce coup Jamendo n'est pas non plus en accord avec son jolie et tout neuf label PUR made in Hadopi. Je suis curieux de voir comment Jamendo va bien pouvoir réagir. Ils vont plaider l’incompétence ? la naïveté ? la crise ? :)

 


[Mise à jour - 22/02/2012 - 12h13]

IN.CRO.YA.BLE... vous n'allez pas en revenir. Martin Guerber, Promotions Manager pour Jamendo est venu répondre sur les forums du site à propos de cet article. La réponse est ahurissante, car ce dernier montre une méconnaissance stupéfiante sur la notion de copyright, et minimise totalement l'affaire. Voici ces propos :

"Salut le forumeux!

Anitek a retiré les titres ne respectant pas les droits. C'est une négligence importante de sa part, et une erreur de notre part aussi de ne pas vérifier l'authenticité.

Les titres dernièrement suspectés (les deux derniers albums) sont clean.

Ce que vous avez pu reconnaître est du domaine public.

Seule la ligne de guitare de Pink Floyd était tendancieuse, mais elle n'a pas été samplée: elle a été rejouée et enregistrée. Vous pourrez noter qu'elle est rejouée plus vite et dans une gamme plus haute.

So what? Combien de musiciens reprennent à leur sauce les riffs populaires d'autres? On a tous des tas de cas de repompage en tête, avec des artistes qui vendent des millions d'albums.

La démarche artistique est bien critiquable mais il n'y a rien d'illégal… Sur Jamendo on met la musique qu'on veut même si elle ressemble à d'autres, tant que ce n'est pas identique dans le sens "samplé".
Par contre il aurait pu mettre "inspiré de 'Set The Controls For The Heart Of The Sun' de Pink Floyd".

Sinon, on a fait de la promo pour Anitek dans le cadre du Midem, c'était normal de le faire avant le concert, comme pour les 3 autres participants. Non?

Pas de parti pris, mais un événement important qui nécessitait de poster du contenu en amont. Non?

A part un extract video live de sa performance, a-t-on reparlé de lui? N'a-t-on pas laissé la place à d'autres?"

Tout d'abord je voudrai dénoncer une méthode de com' qui me dégoute au plus au point, et dont le principale intéressé est coutumier : le sophisme (Un sophisme, ou argument à logique fallacieuse pour duper volontairement, est un raisonnement qui cherche à apparaître comme rigoureux mais qui en réalité n'est pas valide au sens de la logique (quand bien même sa conclusion serait pourtant vraie). Exemple : "Un problème comporte toujours au moins une solution. Donc s'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème.") La fin du commentaire en est une belle illustration !

Ensuite revenons sur le reste de "l'argumentaire" :

1) "une erreur de notre part aussi de ne pas vérifier l'authenticité", une erreur ? Une faute oui ! Jamendo a mis dans l'illégalité les téléchargeurs et partageurs des albums d'Anitek incriminés ! Il est beau le Label PUR :)
Et si personne n'avait rien vu ? La Certification Jamendo a du coup quelle valeur si personne ne vérifie en interne le bien fondé de celle-ci ?
2) "Ce que vous avez pu reconnaître est du domaine public" tiens donc ?!  Dr Who, une production toujours en cours, serait donc dans le domaine public ? Je suis sur qu'à la BBC ils seraient heureux de le savoir, lol.
3) "Seule la ligne de guitare de Pink Floyd était tendancieuse, mais elle n'a pas été samplée: elle a été rejouée et enregistrée. Vous pourrez noter qu'elle est rejouée plus vite et dans une gamme plus haute"(...)"La démarche artistique est bien critiquable mais il n'y a rien d'illégal…" complètement faux !!! sur toute la ligne !!! peu importe que Anitek ai changé le rythme, la tonalité ou autre, la Loi est très claire sur le sujet : à partir du moment que c'est reconnaissable (par un Juge notamment) il y a plagiat et usage illégale du droit d'auteur ! Je suis stupéfait par la méconnaissance du sujet pour un représentant de Jamendo.
4) "So what? Combien de musiciens reprennent à leur sauce les riffs populaires d'autres? On a tous des tas de cas de repompage en tête, avec des artistes qui vendent des millions d'albums" Là aussi vous pouvez revenir à la définition donnée au début...
5) "Sur Jamendo on met la musique qu'on veut même si elle ressemble à d'autres, tant que ce n'est pas identique dans le sens "samplé"" Faux ! les samples sont autorisés tant qu'ils respectent les clauses CC choisi par l'artiste samplé. C'est à ce demander quelle "formation" les salariés de Jamendo ont reçu sur notions de licence libre et droit d'auteur ?
6) "Par contre il aurait pu mettre "inspiré de 'Set The Controls For The Heart Of The Sun' de Pink Floyd"" C'est un private joke ? lol, bin oui les amis c'est facile :) si vous voulez vous aussi sampler un tube planétaire, rien de plus simple il suffit de mettre la mention "inspiré de...". Aah si seulement tous ceux qui se sont pris des procès avaient connu cette astuce, pourtant toute simple... (mdr)

Franchement, on atteint ici un haut niveau de pathétique :(

 


[Mise à jour - 27/02/2012 - 11h40]

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/24//1202240218131323939483935.pngDéjà je remets ici le lien de l'article sur la deuxieme affaire du même genre, impliquant cette fois-ci Kellee Maize qui copie/colle carrément le générique de la série Mad Men (lien).

Je fais aussi un point sur le suivi de l'affaire et en profite pour remonter cet article, car cette affaire n'a pas encore de dénouement ,)

1) Le titre d'Anitek reprenant une bass line des Pink Floyd a été retiré du service PRO de Jamendo (lien)
2) Par contre, il est bizarrement toujours disponible sur le site grand public de Jamendo. Est-ce à dire que Jamendo se soucierait moins de mettre les utilisateurs du site (téléchargeurs, partageurs) dans une situation embarrassante que ses clients ?
3) Pour Kellee Maize, rien ne change. Aussi bien en téléchargement qu'à l'achat sur PRO, le titre qui copie/colle le générique de Mad Men est toujours disponible.

Un manque de réactivité plutôt étonnant, non ?

 


[Mise à jour - 02/03/2012 - 15h30]

Les deux affaires semblent se conclure, la pression étant trop forte pour Jamendo.

1) l'album de Kellee Maize n'est plus sur Jamendo. PAr contre on ignore si cela est dû à des pressions externes, comme de la Sacem par exemple.

2) Si le titre incriminé d'Anitek est toujours sur Jamendo, il a été enlevé du Top100 (alors qu'il était il y a encore quelques heures n°5). Mais comme le fait souligner un membre du site, cela démontre aussi que Jamendo manipule comme il veut ce fameux Top100 tant décrié.

 


[Mise à jour - 03/03/2012 - 12h53]

Et me voilà obligé de revenir sur ma précédente mise à jour !

1) L'album de Kellee Maize est de nouveau en ligne, mais sans le titres "Mad Humans" (sans aucune explication ni de Jamendo, ni de Kellee Maize)

2) Le titre incriminé d'Anitek est par contre revenu dans le Top100 !

A part dans le nom, Jamendo n'agit vraiment pas en "Pro". On ne peut qu'être dubitatif devant autant d'approximations sur des sujets pour graves et sérieux

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 17:00

Bonjour à vous, lectrices zé lecteurs assidus de ce modeste blog :)

J'ai hésité à poster ce billet, si si j'vous assure ! Déjà parce que c'est prématuré à mon sens (ces projets n'en sont qu'à 20% de la réalisation), et puis parce que je suis un grand timide... pourquoi vous riez, c'est vrai ;p

Bref, pourquoi donc en parler déjà alors ? Et bien disons que c'est une mesure préventive pour l'un, et un gentil coup de pied aux fesses perso pour l'autre. Allez, je me lance :

 


 

1) Les FREE > AWARDS 2012

Gros projet en perspective ! En effet, je suis en train de me former à la réalisation d'un site web pour accueillir le concours. Mais il n'est pas dit qu'un concours plus modeste voit rapidement le jour sur ce blog (je n'ai pas encore tranché, ce serait pour les albums de 2011).

Le pourquoi du comment ? Vous savez que je suis (et là j'ai pas peur d'insister) l'initiateur des vrais "Jamendo Awards", initiés en 2009. Avec un jury d'artistes et d'auditeurs on avait mis en place un petit concours sans prétention, pour mettre en avant les albums libres et leurs auteurs, sans chercher à les mettre en compétition pour du pognon. Mais voilà, en 2011 Jamendo volait honteusement le nom et pervertissait le concept ! Ça m'est bien resté en travers de la gorge...

C'est là que l'idée d'un "Real Jamendo Awards" a commencé à germer. Et puis ensuite j'me suis dit "mais pourquoi se limiter à Jamendo et aux CC ?". Et voilà, les Free>Awards étaient né... enfin dans ma tête, lol.

Le concept reste le même et les règles seront très proches de l'édition 2010 des Jam'Awards (qui au final n'avaient pas vu le jour pour des raisons techniques et un manque de temps). Voici déjà le visuel du projet :

free-awards2012-96dpi.png

C'est un angoissant d'en parler pour moi, car je ne sais pas si j'arriverai à faire aboutir le projet. J'ai beaucoup à apprendre pour notamment faire un système de vote sûr, efficace et répondant à mes besoins (d'ailleurs je dis pas non à un coup de main).

 


 

2) THE RUST FACTORY

Là c'est peut-être une plus grosse exclu encore ;) En effet, on me demande souvent où en sont mes projets musicaux, notamment depuis l'annonce de l'arrêt artistique de "djbouly". Et bien, certains le savaient déjà en privé, mais j'ai un projet d'album collaboratif et narratif. C'est assez ambitieux je l'avoue. En fait, sans spolier le scénar' du projet, disons qu'il s'agit d'un album qui nous contera une histoire imaginaire. Je travaille encore sur l'écriture de la nouvelle. Mais ce que je peux vous dire c'est que chaque artistes participant au projet auront une partie bien précise de l'histoire à narrer en musique, avec quelques contraintes imposés (pas beaucoup) comme l'utilisation de quelques sonorités et bruits types machines et engrenages. L'idée est aussi de faire un album cross-média, ainsi des réalisateurs pourront aussi, s'ils le souhaitent, s'ajouter au projet par la suite. The Rust Factory sera le nom du collectif et du premier album, 3 tomes étant prévus.

C'est donc un gros projet, ambitieux. Mais pour avoir participé il y a plusieurs années à ce type de démarche, je sais que c'est particulièrement enthousiasment et passionnant pour un musicien :) Je suis donc confiant dans l'adhésion des artistes. Certains vont être contacté directement par moi-même, mais je suis ouvert à toute demande. Notez cependant que l'orientation du style est plutôt electronic.

Un site est déjà achevé à 65%, et j'ai créé plusieurs visuels. En voici un :

THE-RUST-FACTORY-fond620.jpg

 


 

Voilà, vous savez tout :)

Ça permettra aussi à certains de se rendre compte que je ne fais pas que taper sur Jamendo (même si ils tendent régulièrement le bâton), et que l'artiste qui sommeil en moi n'est pas comateux :D

(Note: je suis bien entendu à l'écoute de vos commentaires)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Évènements
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 13:00

http://www.actualitte.com/images/news/v-12803.pngAlors là... c'est vraiment la semaine des découvertes énormes sur Jamendo.

Après les affaires de copyrights (toujours pas réglé d'ailleurs) et l'affaire de la vente non-autorisée d'oeuvres, voici l'affaire d'une spoliation à grande échelle de tous les auteurs inscrits sur Jamendo !

Cette nouvelle affaire (assez nauséabonde) touche en plus les dons. Si vous lisez régulièrement mon blog, vous savez que Jamendo a toujours eu une position trouble sur les dons. Dans les faits, chaque fois qu'un internaute fait un don à un artistes, Jamendo prélève des frais bancaires (quelques centimes d'euros) auquels s'ajouteront pour l'artiste des frais Paypal (seul et unique moyen de paiement pour ces derniers, là où les clients PRO ont droit aux virements bancaires sans frais). Dès qu'on abordait le sujet, on était vite catalogué de troll délirant, Jamendo niant ces frais que pourtant tout le monde voyait très clairement sur son compte Jamendo.

Après l'insistance notamment des artistes italiens, Jamendo par la voix de son Promotion Manager a répondu, se résignant à reconnaitre une incroyable situation. En effet, d'après le P.M. Jamendo n'a jamais eu l'intention de ponctionner des frais sur les dons des auteurs, mais tout ça serait dû à un bug... oui vous avez bien lu : la bonne vieille excuse du bug ! Faut-il vraiment préciser ici qu'on nous prend pour des demeurés ?

Jamendo est une entreprise, non ? Donc ils sont dans l'obligation d'avoir un comptable (en interne ou en externe). Et quel comptable aurait pu laisser passer une telle erreur pendant toute ces années ! sauf si bien sûr il pensait que c'était "normal", institualisé comme tel !

Pendant des années, Jamendo a ainsi spolié des milliers d'artistes, tout en prétendant ne rien ponctionner sur les dons ! Si on fait juste un calcule sur 2 ans (sachant que depuis plus longtemps ces frais abusifs sont ponctionnés) : 2500 dons x 24 mois x 0,2c = 12.000€ !!! (estimation basse ! et juste sur 2 ans en arrière !) Donc on peut s'avancer sans mal pour dire que Jamendo doit des dizaines de millers d'euros à tous ses artistes ayant reçu des dons !

Alors question : Jamendo va-t-il rembourser ces perceptions abusives ? Si non, est-ce bien légale ?

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:59

http://desmond.imageshack.us/Himg140/scaled.php?server=140&filename=voleur.jpg&res=mediumEn voilà une grosse affaire. Oui je dis grosse car à côté les violations de copyrights d'Anitek et Kellee Maize, c'est de la rigolade, car ici Jamendo est réellement en premier ligne.

Cette affaire (qui n'est pas sans en rappeler d'autres d'ailleurs) met clairement Jamendo sur le banc des accusés. Et ce n'est pas une banale métaphore, car Jamendo risque bel et bien le procès.

Les faits : Un artiste inscrit depuis plusieurs années sur Jamendo (Javagore) a découvert sur son compte artiste qu'il avait reçu 2 paiements pour 2 ventes PRO : l'un pour un projet intitulé "Autour de l'image 2009" (50€, vente d'une licence, date 19/05/2011) et l'autre pour M6 Web (78,12€, synchronisation audio, date 23/01/2012). Problème : aucun de ces titres n'est inscrit à un programme PRO !

Au début de PRO, vers fin 2009, Javagore avait été tenté par l'inscription à PRO. Seulement voilà à l'époque il n'a jamais renvoyé la certification (donc logiquement, aucun titre ne pouvait figurer à un quelconque programme de rémunération). Peu motivé, il a simplement laissé tomber et a continué de partager gratuitement sa musique sur Jamendo. D'ailleurs, il n'a pas non plus signé la nouvelle Certification 2011.

Dans son tableau de bord on peut lire les informations suivantes :

"Vous n'avez pas effectué la certification"

Jamendo Pro : 0 morceaux sur 41.

Utilisation : aucune utilisation.

Œuvres dans les programmes Jamendo Pro : rien.

En fouillant dans tableau de bord, on peut même découvrir qu'au moins 1 de ces titres tourne dans les sélections de musiques d'ambiances que Jamendo vend également, générant de petits revenus.

C'est donc en tout illégalité que Jamendo vend des titres non-autorisés par son auteur, ce qui démontre à l'évidence le manque de sérieux de JamendoPRO, mais également le peu de scrupule de cette société Luxembourgeoise. Un musicien a clairement été lésé, mais les clients de Jamendo eux aussi, car n'étant pas certifiés ils ne peuvent fournir aucun document à la SPRE en cas de contrôle. Mais cet aspect de l'affaire est peut-être même encore plus troublant... en effet, Jamendo donne un document à ses clients, une certification. C'est une procédure obligatoire chez eux ! Donc ont-ils fourni un faux à leurs clients PRO ?! Ça mériterait de poser par exemple la question à M6, non ?

Il semblerait que l'auteur spolié veuille un règlement à l'amiable (ce qu'on peut comprendre). Ces revenus illicites ayant généré 203€ sur son compte Jamendo, donc Jamendo devrait logiquement (au minimum) rembourser les 50% qu'il a perçu sur chaque vente (soit 203€ de plus). Soit 406€ dans la poche de l'artiste (sans compter la négociation des dommages et intérêts légitimes). Mais je suis très curieux de la réaction de Jamendo... tout comme de la réaction des clients, qui eux ne sont surement pas à procès au civil près :)

jam.png

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier