Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:59

http://desmond.imageshack.us/Himg140/scaled.php?server=140&filename=voleur.jpg&res=mediumEn voilà une grosse affaire. Oui je dis grosse car à côté les violations de copyrights d'Anitek et Kellee Maize, c'est de la rigolade, car ici Jamendo est réellement en premier ligne.

Cette affaire (qui n'est pas sans en rappeler d'autres d'ailleurs) met clairement Jamendo sur le banc des accusés. Et ce n'est pas une banale métaphore, car Jamendo risque bel et bien le procès.

Les faits : Un artiste inscrit depuis plusieurs années sur Jamendo (Javagore) a découvert sur son compte artiste qu'il avait reçu 2 paiements pour 2 ventes PRO : l'un pour un projet intitulé "Autour de l'image 2009" (50€, vente d'une licence, date 19/05/2011) et l'autre pour M6 Web (78,12€, synchronisation audio, date 23/01/2012). Problème : aucun de ces titres n'est inscrit à un programme PRO !

Au début de PRO, vers fin 2009, Javagore avait été tenté par l'inscription à PRO. Seulement voilà à l'époque il n'a jamais renvoyé la certification (donc logiquement, aucun titre ne pouvait figurer à un quelconque programme de rémunération). Peu motivé, il a simplement laissé tomber et a continué de partager gratuitement sa musique sur Jamendo. D'ailleurs, il n'a pas non plus signé la nouvelle Certification 2011.

Dans son tableau de bord on peut lire les informations suivantes :

"Vous n'avez pas effectué la certification"

Jamendo Pro : 0 morceaux sur 41.

Utilisation : aucune utilisation.

Œuvres dans les programmes Jamendo Pro : rien.

En fouillant dans tableau de bord, on peut même découvrir qu'au moins 1 de ces titres tourne dans les sélections de musiques d'ambiances que Jamendo vend également, générant de petits revenus.

C'est donc en tout illégalité que Jamendo vend des titres non-autorisés par son auteur, ce qui démontre à l'évidence le manque de sérieux de JamendoPRO, mais également le peu de scrupule de cette société Luxembourgeoise. Un musicien a clairement été lésé, mais les clients de Jamendo eux aussi, car n'étant pas certifiés ils ne peuvent fournir aucun document à la SPRE en cas de contrôle. Mais cet aspect de l'affaire est peut-être même encore plus troublant... en effet, Jamendo donne un document à ses clients, une certification. C'est une procédure obligatoire chez eux ! Donc ont-ils fourni un faux à leurs clients PRO ?! Ça mériterait de poser par exemple la question à M6, non ?

Il semblerait que l'auteur spolié veuille un règlement à l'amiable (ce qu'on peut comprendre). Ces revenus illicites ayant généré 203€ sur son compte Jamendo, donc Jamendo devrait logiquement (au minimum) rembourser les 50% qu'il a perçu sur chaque vente (soit 203€ de plus). Soit 406€ dans la poche de l'artiste (sans compter la négociation des dommages et intérêts légitimes). Mais je suis très curieux de la réaction de Jamendo... tout comme de la réaction des clients, qui eux ne sont surement pas à procès au civil près :)

jam.png

Partager cet article

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article

commentaires

xcyril 02/03/2012 11:45


En voyant ca je t'envoie un mail...


Au sujet de l'affaire SFR, une reponse de pierre gerard en personne!

Dom 02/03/2012 10:54


Hé be bravo, ils dépassent les bornes, ces vendeurs de voitures volées!!!

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier