Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 12:48

Salut, pour bien finir la semaine, je vous propose une nouvelle illustration de oursemou :)

 


http://oursemou.webcomics.fr/files/indien.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 07:22

Il y a quelques temps, je relayais sur le blog l'appel de ProfessorKilq, un appel aux dons en fait pour soutenir son projet personnel mais pas que ;)

Et bien il a réussit a réunir la somme dont il avait besoin et dit merci à toutes celles et ceux qui l'ont aidé. C'est bien, fait, sympa et sa confirme que c'est vraiment un type bien :)


Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:11

Ils ont beaucoup d'humour chez Jamendo, si,si j'vous assure :D

Regardez plutôt : je suis retourné sur la fameuse page de la tout aussi fameuse Compile-JamPRO-qui-se-fait-passer-pour-une-compile-JamFREE. J'ai essayé de cliquer sur "artists", tout en haut. Et là surprise : je tombe sur une page du FAQ de JamPRO m'expliquant comment ke ça marche :) mais le plus rigolo c'est que dans le titre de la fenètre windobe c'est écrit "Free Music FAQ" (lol).

C'est amusant, sur cette page quand on clique sur "artists" pour ouvrir son menu admin perso on tombe sur une page FAQ pour aller sur PRO... c'est un message subliminale ? :D

mental copy

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 14:34
new-PRO.jpg

Et bien on peut se poser légitimement la question au vue de ces deux "indices".

Ils proviennent tout deux des pages facebook de Jamendo et PRO.

On y voit quelque chose qui semble être la nouvelle charte graphique de Jamendo. Ce qui étonne, car rien n'a bougé sur les facebook de Jamendo, ni sur pro.jamendo.com.

Tout aussi intéressant, PRO sera surement plus associé que jamais à www.jamendo.com là où aujourd'hui les 2 sites arborent des designs différents. Après on dira surement que je dit des "énormités", mais franchement il y a de quoi se demander si PRO ne va pas finir pas englober totalement JamFREE...

new-PRO-2.jpg
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 17:22

cheftroll-copy.jpgC'est drôle la vie de chroniqueur :) On passe par toutes les émotions, surtout quand on a en plus une petite fibre militante. Et si d'aventure on est impliqué émotionnellement, si on a su rester un utopiste pragmatique, là on devient au final un... troll ? lol, bin oui :D

Si vous ne savez pas ce qu'est un troll c'est facile : c'est un con, limite psychopathe, assez égocentrique et égoïste pour prendre son pied à nuire aux autres (un bon exemple ici). Perso le seul statut que j'apprécie est celui de râleur compulsif, lol. Mais alors pourquoi suis-je quelques fois (ainsi que d'autres d'ailleurs) associer à un troll ? Pfff, franchement ça me dépasse un petite peu :)

Ce qui est rigolo, c'est que Jamendo ressemble quelque fois à une "secte", tellement l’acharnement de certains à défendre de manière obtus cette entreprise est grand, valant largement le trolling qu'on me reproche. C'est bien simple, pour eux Jamendo est LA victime :) C'est vrai que c'est tellement évident... je crois que leurs beaux discours viennent d'ailleurs d'agir sur moi... je me sens envahit d'une béatitude indescriptible... Ca y est ! j'ai enfin compris :

"Jamendo est une entreprise totalement altruiste. Jamendo ne cherche que les intérêts des artistes et rien d'autres ! Ces propres intérêts financiers passant au second plan dès qu'il s'agit de musique libre et d'artistes. Jamendo fait donc tout son possible pour que son service de rémunération PRO soit le plus juste possible et le plus respectueux des droits des artistes. Le chiffre d'affaire, c'est pas la priorité ! non, ce qui compte c'est que ces artistes aimés soient tous mis en valeur, y compris ce qui continu a distribuer gratuitement leur musique. Car Jamendo a une vrai éthique, qui n'a rien à voir avec les autres organisme de gestion des droits d'auteurs ou les Majors du disques ! Ah non !! Chez Jamendo, on connait la culture libre. D'ailleurs c'est contraint et forcé, à la limite des larmes, que Jamendo a dû créer des licences spécifiques PRO, au lieu des CC. Si seulement ils avaient pu utiliser les CC... Mais voilà, les vilains clients de PRO sont d'avides personnages qui tiennent Jamendo en otage, le forçant à pratiquer des prix toujours plus bas, menaçant d'aller voir ailleurs ! Pire, ils sont si mauvais qu'ils réutilisent les musiques dans le dos de Jamendo. Les fourbes ! Les banquiers aussi sont des vilains, car ils forcent là aussi Jamendo à prendre 50% des recettes de PRO et à ne laisser que les 50 autres pourcents aux artistes. Ils voudraient bien à Jamendo que les artistes soient plus payé, genre 70% pour eux et 30% pour Jamendo, c'est leur rêve même :) Ah ils sont tellement géniaux et généreux chez Jamendo, le cœur sur la main. Toujours près à donner un coup de main à un artiste, même si il n'est pas ou plus inscrit à PRO. Jamendo c'est une famiile. Y'a pas à dire Jamendo c'est un rêve éveillé... Et que dire de ce superbe site ! Bah, les bugs faut pas leur en vouloir. C'est que chez les autres concurrents c'est rare ou réglé rapidement, mais chez Jamendo c'est pas possible "parce qu'ils bossent... eux !" c'est pas comme chez leurs fainéants de concurrents qui n'ont que ça à faire toute le journée, s'occuper des problèmes de bugs ! En plus à Jamendo on trouve toujours une oreille attentive. Bon on peut rien dire sur les choix qu'ils font, mais c'est normal, nous on est rien comparé à eux ! On fait que leur fournir un catalogue de musiques, animer les forums, parler de Jamendo partout sur le web et dans notre entourage. Franchement c'est bien la preuve qu'on n'a pas notre mot à dire, non ? Aah, non vraiment ils sont géniaux chez Jamendo, c'est la meilleur entreprise de tous les temps !!! I Love you for ever..."

(...) Désolé je dois arrêter, j'me sens pas bien... (lol)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 07:42

Comme j'ai dit que je chouchouterai un peu mes lectrices & lecteurs non-artistes, voici une nouvelle BD d'une illustratrice douée, drôle, geek et fan de jeux vidéo (la fille parfaite quoi ! lol). Elle s'appelle Lullaby et avec oursemou, le lapin de baskerville, et peche esquimau, je crois que je tiens la combinaison presque parfaite :)

 


http://geek-not-geek.webcomics.fr/files/tootgeekornottogeek/Lullaby-taspasuntuyau-lullabywonderland.com.jpghttp://i.creativecommons.org/l/by-nc-nd/2.0/fr/80x15.png

Cliquez pour agrandir

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 17:47

Une nouvelle escapade BD :)

Cette fois-ci je vous propose l'humour caustique de oursemou. Et cerise sur le museau, l'artiste diffuse en CC !

(Notez bien qu'il y a des clauses à respecter si des p"tit rigolos de clients PRO viennent ici, lol)


princesse_copy.jpghttp://i.creativecommons.org/l/by-nc-sa/2.0/fr/80x15.png(Cliquer pour agrandir)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 10:41

http://www.professorkliq.com/wp-content/uploads/2011/09/donation_banner1.jpgProfessor Kilq vous connaissez peut-être (surement si vous venez régulièrement sur le blog). C'est en tout cas un sacré musicien qui depuis quelques années bossent sur ordinateur. Depuis quelques jours, il a lancé un appel aux dons sur son site, que je relaye ici.

Mike Else (de son vrai nom) est étudiant au Columbia College de Chicago. C'est manière assez touchante qu'il nous expose son parcours, au début assez déoeuvré pour finalement trouver sa voie. Parmis ses projets ambitieux, il veux travailler à la démocratisation des licences libres et notamment des CC. Il nous explique travailler, avec un de ses professeur, sur la création d'un Programme d'Etude Indépendant autour des CC. Mike en parle avec une conviction et une passion communicative :)

Oui mais voilà, il n'a pas assez d'argent pour finir son semestre (crise surement oblige, son Ecole n'a plus de fonds à débloqués). Il lui faudrait 5000$.

Professor Kliq est un jeune artiste qui voudrait faire de sa passion son métier et son combat. Un artiste qui se sent aussi très redevable à ses fans. Alors à chacun de décider, mais il me semble qu'on a vu pire et qu'ici la démarche est louable et mérite surement qu'on s'y arrête un instant, non ?

Pour plus d'infos et éventuellement faire un don : www.ProfessorKliq.com

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 18:32

(Article Numerama)

lady-glagla-copy.jpgLes états membres de l'Union Européenne disposent de deux ans pour transposer la directive européenne, adoptée la semaine dernière par le Conseil des ministres, qui augmente de vingt ans la durée pendant laquelle les enregistrements d'oeuvres musicales ne passent pas dans le domaine public.

La prochaine majorité parlementaire aura la difficile tâche de faire passer une réforme d'extension de la durée de protection des droits des producteurs et artistes-interprètes ; mais elle aura au moins comme consolation de pouvoir une nouvelle fois accuser Bruxelles. Même si tous les députés nationaux participent, via leur formation politique, à la vie parlementaire européenne...

La semaine dernière, profitant d'un revirement du Danemark, le Conseil l'Union Européenne a réussi à trouver une majorité d'états membres pour faire passer la réforme d'allongement des droits de 50 à 70 ans après l'enregistrement de l'oeuvre musicale. Dans un communiqué (.pdf), le Conseil a précisé que les pays membres de l'Union Européenne disposeront de deux ans pour transposer la nouvelle règle en droit national. Ainsi d'ici fin 2013, le domaine public sera amputé de 20 ans d'oeuvres qui auraient dû passer dans le domaine public.

Pour le Conseil, qui ne dit pas un mot sur le bénéfice pour les producteurs, explique que "la nouvelle directive vise à étendre le niveau de protection des artistes-interprètes en reconnaissant leurs contributions créatrices et artistiques".

"Les artistes-interprètes débutent généralement leurs carrières en étant jeunes et la durée actuelle de production de 50 années souvent ne protège pas leurs enregistrements pour toute leur vie", ose ajouter le communiqué. Qui ne peut dire pire ânerie. 

D'une, si l'objectif était de faire que les artistes bénéficient des droits sur leurs oeuvres toute leur vie, autant l'affirmer tel quel, comme le fait le droit des auteurs et compositeurs, qui va même jusqu'à conserver le monopole 70 ans après la mort de l'auteur.

De deux, au nom de quelle règle divine un artiste aurait-il le droit de vivre toute sa vie d'une oeuvre créée il y a plus de 50 ans, alors que le boucher n'a été payé qu'une fois pour son morceau de viande coupé en 1956, et que le maçon qui a bâti une maison en 1973 a dû un construire une autre en 1974 pour nourrir sa famille ? "Certains artistes font face à une chute de revenus à la fin de leur vie", explique le communiqué du Conseil. Mais c'est malheureusement le lot de beaucoup de professions libérales, et le remède à ce problème est une meilleure gestion des retraites des artistes, pas un amoindrissement du domaine public.

Bien sûr l'IFPI, qui représente les majors du disque à travers le monde, s'est félicitée de la nouvelle, en prenant elle aussi les observateurs pour de sombres idiots. Elle affirme que "la décision d'étendre la durée de protection des enregistrements en Europe est une excellente nouvelle pour les artistes-interprètes", qui "bénéficieront d'une réserve de revenus plus importante qui sera disponible pour investir dans de nouveaux talents". Alors que c'est tout l'inverse. Conserver le monopole sur les vieilles oeuvres à succès est la meilleure garantie de ne pas avoir à encourager la production de nouveautés, puisque les maisons de disques n'en sont plus dépendantes et qu'elles n'ont plus à prendre autant de risques. Mieux vaut sortir une énième compilation des Beatles que de miser sur un groupe inconnu.

 

Publié par Guillaume Champeau,
le 12 Septembre 2011 à 15h26
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 19:19

Voici une chronique assez orientée "artistes et groupes" comme il y en a eu pas mal ces derniers temps. Promis je ferai un effort tout spécial les jours prochain pour faire des chronique plus "grand public" où les simples auditeurs (si on peut dire) seront à l'honneur ;)

Pour ce qui est de cet article, j'y pose une problématique propre aux artistes : rémunération ou pas ? si oui, comment ? Pour répondre à un tel questionnement il faut au moins deux articles, je n'aborderai donc ici qu'une partie du problème ;)

Tout d'abord : un artiste diffusant sa musique sous une licence libre doit-il chercher à en tirer de l'argent ? Dans l'absolu, je serai tenter de dire non. C'est comme la nourriture ou l'eau : pourquoi payer pour des aliments qui poussent naturellement et de l'eau qui coule sans aide ? Faire de la musique est tout aussi naturel. Aujourd'hui on est, nous dit-on, "obliger" d'acheter de la nourriture et de l'eau, et donc on est obliger d'acheter de la musique, payer pour l'apprendre, etc. ? Et demain on attaquera au tribunal un oiseau qui fredonne le dernier Rihanna ? (lol) C'est un peu dans cette optique que pour des artistes jusquauboutistes, la musique doit toujours être gratuite (d'où la licence "domaine public"). Après, pour d'autres il y a une distinction à faire entre musique pour les auditeurs et musique pour un usage commerciale. On parlera ici surtout ce cette approche de la chose.

Il est évident qu'on va déjà distinguer 2 cas très précis : ceux qui essaient de vivre de leur musique et ceux qui ont une autre source de revenu principal (on parle parfois de "pros" et "d'amateurs" sans que l'un ou l'autre terme ne soit péjoratif). Pour les "pros", le problème est évident : réussir à soulever suffisament de revenus (concerts, ventes CD, goodies, contrats, etc.) pour subvenir à ses besoins (logements, nourriture, locomotion, etc.) tout en dégageant un profil qui permettra un investissement dans l'achat et le remplacement de matériel (guitares, amplis, lumières, etc.). Et si je parle de profit (qui compensent les charges) je ne parle pas de bénéfices, car en général ces "pros" qui diffusent leurs albums sur le net en licences libres ne cherchent à se starifier et donc ne cherchent pas à  gagner beaucoup d'argent pour s'acheter la dernière Ferrari. Vous l'aurez sans doute déjà compris, un tel groupe qui décide de partager librement et gratuite sa musique aux internautes devra être assez inventif pour trouver d'autres sources et moyens de revenues avec sa musique. Parmi les pistes que j'ai déjà pu observer (en plus des concerts, ventes de CD et de goodies) il y a bien entendu le don. Si ça rapporte une certaine somme d'argent, il est évident que ça ne peut servir à combler toutes les charges mensuelles. Peut venir s'y ajouter la vente de versions numériques spéciales d'un album (unplugge, en live, etc.),  et la publicité sur le site officiel (mais c'est tout de même peu utilisé). Et puis... bin c'est presque tout, car pour les "pros" il est évident que le net propose peu de source de rémunération. C'est d'ailleurs là que cherche à intervenir des concepts comme JamendoPRO ou Bemysound (dont je reparlerai plus complètement dans un autre article). Mais la plupart du temps, les "pros" préfèrent gérer eux-même ce que ces sites proposent : les contrats commerciaux. Plus au fait de la législation et des prix pratiqués, ils négocient aux-même (ou par le biais d'un agent) ces contrats pour des pubs, des campagnes de promotion, des illustrations sonores, etc.

Et pour les "amateurs" ? La situation est bien entendu différente, vu que toutes les formes de rémunérations sont complémentaires au salaire principal de l'artiste. Du coup, beaucoup de solutions insuffisantes pour des "pros" deviennent intéressantes pour des "amateurs". Là le don, la pub, la vente de mp3 HQ peuvent vite devenir appréciables. Mais tout ça dépend essentiellement de l'exposition de l'artitste. En effet, il est facile de comprendre que plus on a de fans et d'écoutes sur le net, plus ces sources de revenues augmenteront proportionnellement. Une société comme Jamendo va donc surfer sur ce "besoin de notoriété" pour proposer des services de rémunération. Malheureusement, manquant d'expérience les "amateurs" sont souvent prêt à accepter les pertes d'un certains nombres de droits sur leurs musiques dans l'espoir de toucher des compensations financières (pourtant bien en-deça des prix habituellement pratiqués par les artistes libres "pros"). Pour reprendre le cas de JamendoPRO, il faut bien comprendre comment il fonctionne. Lorsqu'on upload un album sur les serveurs de Jamendo, on a à choisir une licence CC et on bénéficie de l'audimat globale du site. Mais on ne gagne rien. Dès qu'on choisit d'adhérer à l'un des services PRO, Jamendo applique en plus une licence spécifique, créée par Jamendo pour son service PRO. Donc un artiste a alors 2 licences pour un même album (ce qu'on appelle parfois le dual-licensing). Sauf que les licences PRO sont nettement moins rigoureuse et contraignante que les licences CC (en claire : pas d'obligation de citer le nom de l'auteur, possibilité de remanier à loisir un morceau, de la sampler, possibilité de le redistribuer sous une licence non-CC, possibilité aussi de choisir une durée d'utilisation infinie, etc.). Du coup, l'artiste ne peut pas vraiment après coup prétende à faire valoir ce qu'il pense être des droits légitimes (comme faire apparaitre son nom au générique d'une vidéo d'un client PRO, là où pourtant une licence CC l'aurait rendu obligatoire). D'ailleurs Jamendo explique clairement que l'artiste ne peut se retourner contre lui pour toute réclamation quant à l'utilisation de ses oeuvres ainsi vendues avec des licences PRO. Ce système explique aussi la faible rémunération propre à ce service. Au final pour les "amateurs", gagner quelques centaines d'euros par mois facilement avec ses musiques est proche du fantasme malheureusement. Pour PRO par exemple, sur les plus de 5000 artistes inscrits aux programmes de rémunération, à peine une cinquantaine touche plus de 100€/mois (d'après ma propre évaluation, Jamendo s'étant toujours refusé à communiquer sur le sujet).

Si je reviens au cas JamendoPRO, ceux qui ne sont pas d'accord avec ce système commercial sont souvent taxé par Jamendo d'opposant à toutes formes de rémunérations, ce qui est faux ! Non, c'est artistes reprochent simplement à Jamendo de chercher à "se tourner les pouces" en attendant l'argent tombé chaque mois. En effet, un service PRO qui serait basé sur des licences CC-BY ou CC-BY-ND par exemple serait tout-à-fait viable. Mais ça demanderai plus d'investissement du personnel de Jamendo, c'est certain (rien que pour bien contrôler que les clients respectent les clauses). Tout comme sur la plateforme grand public de Jamendo, où on se refusent à modérer les uploads d'albums acceptant tout et n'importe quoi du moment que ça vient grossir le catalogue, sur JamendoPRO on ne veut pas prendre une position qui reviendrait à faire le tri parmi les "bons" et "mauvais" clients (quant à leur respect des droits des auteurs sous CC et vis--vis de tarifs plus "justes"). La voie de la facilité en fin de compte.

C'est donc un choix, JamendoPRO n'étant pas (pour le moment) illégale. Néanmoins on sait à quoi on s'expose. Dommage, car la rémunération des artistes sous licences libres reste un vrai enjeux qui pourrait facilement être bientôt récupérer par des Majors si on n'y prend pas garde...

 

(To be continued...)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier