Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 11:08

Et oui, il est vivant ! lol

C'est donc presque un mois complet qui vient de passer sans aucun article, ce qui n'était plus arrivé depuis plus de 2 ans. Les causes sont multiples et pas forcément intéressantes pour vous :)

Je profite de mon retour à la vie numérique pour vous signaler de gros changements dans quelques jours. Mais avant tout sachez que j'ai pris sur moi de renouveller le Blog sur overblog prenium. En effet, il aurait été bien trop compliqué pour moi de créer un blog en wordpress (en tout cas pour cette année). Les changements donc :

1) Le design : ce n'est pas de mon fait, mais en septembre (ou octobre au plus tard) Overblog va profondément évolué. Donc rien ne garanti (et c'est même presque sûr) que le template actuel puisse être conservé. Lors du basculement (dont je ne connais pas la date précise), des pertubation sur le blog sont donc à prévoir.

2) Le contenu : parmi les nouvelles fonctions d'overblog, il y a la possibilité de créer plusieurs blogs sur un même compte, le tout formant une espèce de mini-communauté. Sachez que j'utiliserai cette fonction pour rationnaliser les articles du blog et peut-être même lancer de nouveaux concepts.

3) Une communauté de membres : et oui, apparemment il sera possible de donner la possibilité aux lecteurs zé lectrices de devenir membre d'un blog en s'y inscrivant. Je compte aussi utiliser cette fonction et vous fournir plus de possibilités d'interaction.

Je redonne des nouvelles dès que possible ;)

Bizous ^^

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Évènements
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 12:22

Et oui, l'un de mes groupes préférés de la scène pop-rock libre se sépare. J'ai toujours beaucoup apprécié les composition de ce groupe qui n'était pas sans me rappeller l'excellent groupe Kent. Silence is Sexy nous livre quant même un dernier double album qui est un véritable cadeau d'adieu, un véritable cri du coeur, un immense remerciement pour tous leurs fans :)

Un détail intéressant aussi : ce double album ultime ne sera pas à priori sur Jamendo :)

Et pour vous en parler je vous laisse avec la chronique très complète de @diffuser.net :


"Je viens vers vous ce soir avec 2 nouvelles… 1 bonne et 1 mauvaise. Comme le veut la tradition, voici tout d’abord la mauvaise : Silence is Sexy, c’est fini ! Les membres du groupe néerlandais ont en effet décidé de mettre un terme à leur collaboration, estimant qu’ils avaient fait le tour de ce qu’ils pouvaient réaliser ensemble :-(
Puissent-ils chacun de leur côté connaître d’aussi belles aventures…

 

Après Everything You Should Know, un premier album rock plus que convainquant sorti en 2007, ils avaient décidé de remettre le couvert l’année suivante avec This Ain’t Hollywood, un concept-album remarquable, où leur rock devenait plus symphonique. Ne reculant pas devant l’exercice délicat de l’enregistrement avec un ensemble symphonique, ils ont profité en 2009 de l’expérience du Royal Republican Orchestra pour propulser 4 titres de cet opus sur l’EP intitulé pour le coup This Is Hollywood. Bonne nouvelle : ces albums sont toujours disponibles sur la page Bandcamp du groupe… et il reste même des CD à vendre !

Mais la véritable bonne nouvelle, c’est que les rockeurs néerlandais quittent la scène sur un ultime album, qui se fait même double : Modern Antiques. Et quel album !

Dès la première écoute, on ne peut qu’être admiratif devant la qualité de l’ensemble. Les compositions sont très variées, les arrangements très travaillés, et le tout est d’une qualité sonore excellente… et l’on prend bien entendu un immense plaisir à écouter ces 2 albums, vraiment différents dans leurs approches. Si le groupe s’est séparé par crainte de faire l’album de trop, on peut les rassurer, ça n’est certainement pas celui-là ! Leur précédent album avait longtemps tourné dans ma platine numérique étendue (baladeur, ordinateur…), et j’ai bien l’impression que celui-ci prend le même chemin, avec un gros faible pour l’énergie et les orchestration du Vol.1, que vous écoutez depuis que vous avez appuyé sur Play…

Comment ne pas être séduit dès l’intro lancinante et entraînante de David And Bathsheba, un des titres majeurs de ce double-album ? Les compères nous gardent dans le rythme avec The Race et Rain Begins To Fall, en ajoutant à leur cocktail explosif des refrains diablement efficaces. Puis ils nous enveloppent de voix graves et psychédéliques sur un titre au rythme martelé : Here Comes The Wave. Là encore c’est surprenant, original et vraiment très réussi. On repart ensuite de façon plus énergique avec I’ve Been Waiting For You et Highlights, des titres qui rappellent davantage les précédentes productions du groupe, mais que l’on aurait laissées mijoter dans le bain sonore de ce nouvel album. Si Lovely Way To Die reste encore pour moi une énigme tant il contraste avec le reste de ce Vol. 1, Gate Of Heaven remet les pendules à l’heure avec son ambiance incroyable, entre inquiétude et sérénité… Ainsi aurait pu s’achever Modern (c’est semble-t-il le nom de ce premier volume), mais Sleep TV vient nous apaiser encore davantage… du moins jusqu’à la moitié de sa durée ! Méfiez-vous le réveil pourrait être brutal… mais salutaire ? ;-)
En tout cas, voilà encore un excellent titre, un de plus sur ce petit bijou qu’est ce premier volume…

Comme vous pourrez le constater par vous-même, (le volume deux) se veut plus classique. Cela ne l’empêche pas pour autant de renfermer en son sein de petits trésors de chansons pop, tels A Faraway HomeQuiet And Safe, Take Me There, ou encore New Year’s Eve… que bien des groupes doivent leur envier ! En ce qui me concerne, vous l’aurez compris, après la claque du premier volume, Antiques me semble un ton en-dessous.

En tout cas, on ne peut que remercier Silence is Sexy pour ces 5 années de bonne musique qu’ils nous ont offertes… et quitte à avoir des souvenirs de leur passage sur la planète rock, autant passer par leur page Bandcamp pour faire le plein de CD (ce que je ne manquerai pas de faire une fois ma paie arrivée…) ! Et si on ne peut plus souhaiter longue vie au groupe, on peut au moins souhaiter une vie éternelle à leurs morceaux, vu qu’ils sont publiés sous une licence CC-BY-NC-SA ;-)"

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 15:45

You-Know-What-----Louloufrompluton--www.deezer.pngMe voici donc de nouveau en train de parler de Jamendo à l'heure où, hasard total bien entendu, je me retrouve encore une fois banni sans motif des murs Facebook de Jamendo (avec disparition des commentaires. Voir la page FB du blog pour plus de détails).

Tout est parti de la colère (légitime) d'un artiste inscrit sur Jamendo. En effet, Loulou From Pluton a fait une très désagréable découverte. Celle-ci concerne une application Deezer que propose Jamendo à ses artistes. Après avoir rempli et renvoyé une Certification à Jamendo et s'être inscrit au service de rémunération Jamendo-PRO (uniquement "Programmes additionnels"), on a accès à ce qui était avant un simple programme de promotion (donc hors Programmes de Rémunérations) qui permet de diffuser ses oeuvres sur Deezer... voilà, voilà... Sauf que cette diffusion est pour le moins problématique. Déjà, de tout temps, elle a fait s'arracher des cheveux à plusieurs artistes qui voyaient leur discographie incomplète, parfois même erronée, quand ce n'était pas des problèmes d'encodage, le tout avec des délais entre la soumission des titres et leur apparition sur Deezer allant parfois jusqu'à 3 mois.

Mais le cas de Loulou From Pluton est encore plus trouble. En effet, cet artiste s'est plaint de la vente non-autorisée de son album "You Know What" par Orange Music (via le service Ogone). Une surprise désagréable pour l'auteur, qui n'a jamais souhaité participer à Jamendo-PRO, c'est-à-dire proposer ses albums au licensing (vente de licences à usage commerciale). Seul l'aspect promotionnel de Deezer l'intéressait. Il n'a donc pas signé pour ça, pas plus qu'il n'a touché le moindre centime (car c'est bien Orange Music qui "vend" le titre).

Une situation extrêmement ambiguë et un silence total de la part de Jamendo, qu'il a pourtant tenté de contacter à plusieurs reprises, y compris sur le mur FB officiel (toujours sans réponse à ce jour). Et ce n'est pas mieux du côté de Deezer, car voici la seule réponse qu'il a reçu :

"Bonjour,
La gestion du flux et des titres diffusés sur Deezer sont gérés par votre label ou distributeur numérique. Ce sont eux qui nous livrent ces données.
Nous vous conseillons donc de vous rapprocher de celui-ci afin d'en savoir d’avantage sur votre nom d'artiste, présent sur le catalogue Deezer.
Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez aux services Deezer.
Cordialement,
Le support Deezer"

Cet artiste, qui s'est complètement désinscrit de Jamendo en février 2012 se retrouve donc dans une situation très frustrante, avec la désagréable sensation d'avoir été en quelque sorte dépossédé de son droit d'auteur. Par le passé, d'autres artistes ont été traité avec beaucoup de dédain après s'être désincrit de Jamendo.

Cette nouvelle affaire embarrassante pour Jamendo repose tout le problème de la communication très très floue entretenue par la société luxembourgeoise auprès de ses artistes. En effet, dans une assez large majorité bon nombre ne prenne pas le temps (à tort certes) de lire les contrats de Jamendo où à poser des questions précises sur l'usage de leurs créations. Jamendo se contente de propos simplistes, disant aux artistes qu'ils restent libres de se désinscrire quant ils le veulent, gardent leurs droits d'auteurs, et que Jamendo garanti le ratio 50/50 sur les rémunérations. Pourtant, en regardant attentivement les contrat Jamendo-PRO, il y aurait de quoi demander des comptes à Jamendo. Morceaux choisis :

Contrat "Programmes additionnels"

"ARTICLE 3 : DURÉE-RÉSILIATION

  1. L'Artiste a la possibilité de se désinscrire du Programme Additionnel et de retirer l'ensemble ou une partie de ses Oeuvres à tout moment via son Compte Artiste.
  2. Jamendo s'engage à retirer du Programme les Oeuvres dans les trente (30) jours à compter de la réception par Jamendo de la demande de retrait de l'Artiste.
  3. Toutefois, compte tenu des accords que Jamendo passe avec ses Clients et Partenaires, les Oeuvres seront susceptibles, même après la demande de retrait de l'Artiste, d'être diffusées, échangées, reproduites par ceux-ci dans le cadre de leur activité et du contrat les liant avec Jamendo.

La suppression totale des œuvres par les Clients et Partenaires Commerciaux pourra donc aller jusqu'à vingt-quatre (24) mois à compter de la réception par Jamendo de la demande de retrait par l'Artiste.
Toutefois Jamendo s'engage à prendre les mesures nécessaires pour permettre la cessation par ces Utilisateurs de la diffusion des Oeuvres concernées par la demande de retrait de l'Artiste.

  1. Les éventuelles rémunérations que l'Artiste percevrait au titre de la diffusion commerciale de ses Oeuvres pendant le délai maximum de vingt-quatre (24) mois à compter de la demande de retrait de ses Oeuvres du Programme, s'effectueront comme précédemment, à savoir sur le Compte Rémunération de l'Artiste. Celui-ci restera donc actif pendant vingt-quatre (24) mois après la demande de retrait de l'Artiste.
  2. Dans le cas du retrait de tous ses albums par l'Artiste lui-même, ce dernier sera immédiatement retiré du Programme (conformément aux Contrat de Distribution )."

"ARTICLE 5 : LOI APPLICABLE

Le présent contrat est soumis au droit luxembourgeois.
A la lecture de ces Conditions Particulières,
L'Artiste déclare avoir pris connaissance de l'intégralité du contrat et en accepter sans réserve les dispositions. "

Et on peut aisément ajouter à cela la question de la revente des albums. Et oui les clients PRO de Jamendo peuvent revendre ces mêmes albums sans que les artistes ne puissent rien réclamer ! (je vous conseille de bien relire vos contrats de distribution et de synchronisation-PRO) Également, Jamendo n'informe absolument pas ses artistes sur la manière dont il diffuse sur Deezer (Deezer affirmant de son côté que Jamendo le fait soit au titre de "label" ou de "distributeur numerique"). Car je rappelle qu'il est impossible de faire supprimer ses albums en formulant une requète auprès de Deezer (enfin officiellement, car un recommandé avec accusé de réception rappelant que vous êtes détenteur des droits d'auteurs suffit. Mais Deezer comprend encore moins le principe de licence libre que Jamendo, lol). Pourtant savoir comment Deezer utilise les oeuvres proposées par Jamendo est important, car par exemple quant est-il du système Sounddeezer qui fonctionne sur la même base que le "Programme PRO Ambiance".

Bref, il serait grand temps que plus d'artistes prennent leurs responsabilités et questionnent plus directement Jamendo sur ces sujets, car sinon un beau jour chacun se réveillera dépossédé entièrement de son droit d'auteur...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 09:44

http://f0.bcbits.com/z/40/44/4044923256-1.jpg

http://f0.bcbits.com/z/10/38/1038528095-1.jpgVu qu'il fait quant même super mauvais sur une bonne partie de la France, mettons-nous un peu de soeil dans els oreilles :)

Aujourd'hui je vous présente donc Thee Brandy Hips (une découverte Ziklibrenbib) un groupe rock hispanique au influence comme The Killers et qui nous offre l'album Raincoat. Oui qui nous "offre" car c'est un pur cadeau musical, le genre d'album qu'on peu écouter en boucle pour regonfler ses batteries :)

Ça pétille, ça distille de bon rifts rock-pop, on a envie de sautiller sur place et aussi une furieuse envie de savoir où sera leur prochain concert :D

Bref, un album à posséder et à soutenir ! J'en profite d'ailleurs pour rappeler que contrairement à ce que voudrait faire croire des boites comme Jamendo, la musique libre c'est pas automatiquement gratuit. Mais quant c'est payant vous soutenez directement l'artiste et le groupe, et puis c'est moi cher. En plus ici, ho joie ! pour seulement 12€ vous aurez un vinyl ! Magique ^^
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 13:30

http://www.mama-event.com/images/structure/logo_mama.pngEt bien en tout cas ce serait fait depuis un moment si heureusement d'autres structures sur le net n'étaient pas là pou rappeler ce que sont les vraies valeurs de la Musique Libre, ou si vous préférez de la musique sous licence libre.

Car Jamendo, grace à un lobbying rondement mené auprès des médias, des institutions et des internautes, a réussi à se faire passer pour le seul interlocuteur crédible de la Musique Libre. Ce qui est pourtant une hérésie totale ! En effet, non seulement Jamendo ne comprend pas du tout le principe éthique de ce mouvement, pas plus que les valeurs profondes qu'il défend (comme le libre partage de la culture), mais en plus il tend à induire auprès des internautes une compréhension faussée et troncquée !

En effet, désormais de nombreux auditeurs de Jamendo ne voient plus la musique libre que comme un supermarché gratuit de produits musicaux :( pire, Jamendo encourage des notions comme la starification d'artistes vedettes, la concurrence entre artistes, le buzz médiatique, ou la création de produits spécifiques spécifiques répondant à un besoin temporaire (exemple: la création de titres spécifiques à Noël lors de cette période). Bref, Jamendo fait ce que font les Majors, mais en l'appliquant à un model économique lowcost basé sur l'exploitation des licences libres Creative Commons (et avec l'aval silencieux de ses artistes...)

Ceci est une nouvelle fois mis en image avec la seconde participation au MaMA (voir article de 2011). Jamendo encourage donc des artistes à se fourvoyer à ce qui, dans son nom même, est l'antithèse de la Musique Libre : le MARCHÉ des Musiques Actuelles ! Oui, candides artistes sous licences CC libres, allez donc servir la soupe à Jamendo, qui pourra ainsi vous présenter comme "ses produits" à tout un tas d'industrielles divers dans le but de décrocher de juteux contrats. Ça me sidère toujours que des musiciens se fourvoient dans ce genre de démarche mercentile. On ne peut pas éternellement éteindre sa p'tite conscience en se disant : "Bah je sais que c'est pas bien, mais je me "sers" un peu d'eux aussi pour me faire connaitre, c'est presque du "donnant/donnant"..."

Alors, combien vont participer à ce pseudo festival ? Combien vont le faire en prétendant défendre les valeurs du Libre ? Combien préfèreraient vendre leurs oeuvres plutôt que de les laisser en libre partage ?... navrant :'(

Le pire, c'est que actuellement le combat semble perdu d'avance. Seule une débacle économique et finacière de Jamendo (toujours plausible, notamment en fin d'année et l'arrêt de certains contrats PRO), ou l'émergeance d'une alternative très sérieuse (Dogmazic 2.0 ?) pourrait inverser la tendance. Parce que je ne crois plus trop à un revirement de conscience des auteurs et auditeurs inscrits sur Jamendo :/

(NB: libre à vous de me faire mentir sur ce dernier point...)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 16:26

http://frenchiesinlex.files.wordpress.com/2012/07/the-amazing-spiderman-movie-poster1-539x800.jpgAlors, c'est bien ou pas ce reboot que personne n'attendait ni ne désirait ? :)

J'ai lu quelques commentaires acerbes sur le net. Même Benzaie n'a pas vraiment apprécié. Mais j'ai du mal à saisir, car personnellement je vous le recommande :D

Certes, il est très différent des versions de Sam Raimi. En fait les films précédents avaient un concept plus "cartoonesque". Ce parti pris de Sam Raimi (qu'on retrouve aussi dans les Evil Dead) a été complètement accepté par le communauté, surtout que les moyens suivaient et qu'on en avait bien les mirettes. Seulement voilà, les films étaient de gros succès mais paradoxalement rapportaient au final peu (ou pas assez on dira, lol). Et n'oublions pas que c'est là la vrai raison de ce reboot, tant les prétentions financières du réalisateur, ainsi que des acteurs, étaient gargantuesques.

Ce film est plus proche d'un X-Men (toute proportion gardée néanmoins) au final. Il est plus sérieux, cherche la crédibilité et il est plus sombre aussi. Et bien personnellement sur ce point je trouve le contrat parfaitement rempli ! D'autant que le jeu des acteurs tient largement la route (exection faite pour Martin Sheen, qui cabotine plus qu'il ne joue).

L'histoire est aussi beaucoup plus proche du comics original. Par exemple un détail qui énervait particulièrement les fans de la BD dans les 3 précédents films : Dans le comics Spiderman se fabrique des lance-toiles qu'il met à ses poignets. C'est le cas dans ce reboot, tout comme le fait que historiquement l'homme lézard est bien le premier adversaire de Spiderman.

Visuellement, le film n'a pas à rougir de la comparaison. Même si c'est moins démentiel que dans l'épisode 3 de Sam Raimi, c'est vraiment très convainquant, on passe un super moment ^^

Bref, il ne manque qu'une toute petite chose à ce nouveau Spiderman : un soupçon d'âme en plus. Et oui, comme dans X-Men justement, on aurait aimé une deuxième lecture du scénario. J'ai aussi eu très peur à un moment de tomber sur des séquences Twilightesques, notamment à la fin. Ouf, on est juste passé juste à côté.

Donc vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé, j'ai même furieusement envie de le revoir, ce qui est toujours un bon signe ;)

 


Affiche US Teaser, du fan-service à plein tube :)

http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2012/05/The-Amazing-Spider-Man-Affiche-USA-MAI-01.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Ciné-noobs
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 10:31

http://legroupement.com/__oneclick_uploads/2010/08/06-low-cost.gifTout d'abord soyez rassuré je ne fais pas une rechute anti-Jamendo, lol. C'est simplement que suite à la découverte du précédent scoop, soit le rapprochement de Jamendo et Restorm, j'ai découvert une intéressante interview du précheur officiel de Jamendo, son co-fondateur et gérant Pierre Gérard (Pierrot Gégé pour les intimes, lol).

Sur le très sérieux site de l'IRMA (le Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles), sur le thème du boum du HTML5, notre bon Gégé est interroger sur les tendances de la distribution numérique... un grand moment :)

J'ai choisi volontaire arbitrairement quelques passages, comme : "Nous avons fait le pari de la musique gratuite pour le grand public car cela ne coûte pratiquement rien à diffuser". Pardon ? En voilà une révélation, lol. Juste une question qui me brûle les lèvres très cher Pierrot : du coup, comment Jamendo justifie les 50% prélevé sur les ventes PRO ? Et oui car on nous a toujours rabâcher les oreilles que Jamendo n'était pas un simple hébergeur (en fin ça devient difficile à défendre ça depuis le 24 avril dernier, lol) et qu'il avait une action de promotion des artistes, du développement pour propser des outils inovants, etc. Mais là, on apprend que ça ne coûte "pratiquement rien à diffuser"... il n'y a pas comme un problème ? xD

Autre passage : "nous (...) estimons que leur musique (celle de nos artistes) prend de la valeur si elle est écoutée. Par contre, nous recherchons des sources alternatives de revenus, dont notre service Jamendo Pro". Ca s'appelerait pas un lapsus révélateur ? En effet, notez la construction intéressante de la phrase : pour les artistes valeur=écoutes "par contre" pour Jamendo valeur=revenus PRO :) Ca m'a toujours outré le discours, main sur le coeur avec les violons en fond sonore, où Jamendo nous expliquait que PRO c'était avant tout pour les artistes, pour leur fournir un complément de revenus bien normal, mais que la priorité rester les artistes et la musique... bin voyons !

Ensuite sur une question concernant le futur de la distribution musicale numérique, Pierrot fini sa propose par : "il y aura peut-être moins de superstars, mais plus de stars". Et là on se dit bien entendu : "Mais il a rien compris à la Musique Libre ou quoi ??" Mais 95% des artistes inscrits sur sa plateforme n'en ont strictement rien à battre d'être des stars ! Si ça c'est pas la preuve d'une vision totalement faussée des artistes libristes. Oui mais voilà, ce que M. Gérard ne dit pas c'est qu'une "super star" et plus difficile à vendre en licensing, mais que par contre trois ou quatre "stars" ça se vend mieux et rapporte plus dans un système de licensing lowcost comme JamendoPRO, et c'est bon aussi pour l'image (et la pub) de l'entreprise.

Voici le bouquet final : "La promotion a toujours fait partie de la vie d’un artiste et, là encore, les solutions sont multiples entre les réseaux sociaux, les campagnes de buzz, la promotion mass-média, etc. Et les distributeurs y participent naturellement." Notez que très subtilement, Gégé mets la promotion d'un artiste sous sa propre responsabilité, non comme étant celle de Jamendo. Pour lui, les distributeurs (catégorie dans laquelle il range donc Jamendo, au passage) ne font que "participer" à la démarche de l'artiste. Une expression bien floue et qui finalement n'engage pas du tout Jamendo dans la démarche de promotion. On comprend donc que la "participation" à la promotion artistique sur Jamendo ne concerne que 10 artistes par semaine (dont 5 particulièrement bankables, professionnels, qui vivent déjà de leur musique, et qui resteront plusieurs semaines d'affiler à l'affiche) sur 45.000 hébergés.

Encore un fois, on distingue très nettement la volonté de Jamendo S.A. de devenir une vulgaire entreprise de distribution de contenue auditif, ce qui renforce d'autant plus le sentiment de trahison au regard des prétentions (mensongères donc) de 2005.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 19:54

jam-restorm.pngLe site qui monte, Restorm, vers lequel beaucoup d'orphelins de Jamendo se sont réfugiés après l'hécatombe du 24 avril dernier, a signé un accord de partenariat avec Jamendo lors du dernier Midem, en janvier 2012.

L'info n'a pas fait la une des deux entreprises, aussi bien Jamendo que Restorm se sont bien gardées de diffuser l'information. Pourtant un document officiel de Restorm l'atteste, le voici en exclusivité :

press release restorm jamendo press release restorm jamendo

On y apprend que Restorm.com et Jamendo.com ont signé un accord de coopération, dont l'objectif est un partenariat à long terme et un regroupement des ressources. Les deux plates-formes souhaitent unir leurs savoir-faire technologiques et de se concentrer sur l'ouverture et la modernisation du marché des licences musicales.

Restorm.com le fera notamment par se plate-forme de licensing rightclearing.com.
Au début de la coopération, les artistes Jamendo pourront importés des pistes sur rigthclearing (sûrement par les outils de JamendoPRO).
Ce communiqué date de février 2012. Depuis est-ce que la position de Restorm par rapport à Jamendo a bougé ? Difficile à savoir, mais c'est peu probable. Ceux qui ont quitté Jamendo et son éthique plus que critiquable savent maintenant que Restorm semble partager une bonne parte de la vision de Jamendo sur la musique libre et les licences libres.
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 10:11

http://archive.org/download/siro420KamikazeDeadboy-SelfTitled/A-Front.jpg

Self Titled qui nous avait habitué plutôt à du gros son, nous livre ici un album electro-ambient au accent soundtrack, et franchement on en redemande :D

Kamika Deadboy est un petit bijoux d'harmoniques cristallines, d'instrus léchées et de mélodies captivantes ! On est comme happé par chaque titre ! Et lorsque les morceaux prennent leur envole electronic ça en devient lyrique et onirique :)

On aurait presque envie que l'album soit la BO d'un film de David Lynch ou Christopher Nolan.

Le charisme de l'album est vraiment très, très impressionnant. La palette des émotions dégagé par l'album est large, on a quelque fois la chair de poule...

Bref, un gigantesque et dantesque album, un pur album déjà de légende qu'il vous faut posséder et avoir écouté au moins une fois dans votre vie...

PRODIGIEUX !
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 13:13

Bonjour à tous,

Je vous annonce des changements qui ne sont pas vraiment de mon fait. Overblog a décidé de revoir en profondeur son système. Comme à chaque fois, il y a du bon et du moins cool, mais certaines nouvelles fonctions sont alléchantes (ex: micro-blogging) et ouvrent d'éventuelles nouvelles perspectives pour le Blog :)

Je ne teste pas actuellement la version Beta et préfère attendre la migration des blogs vers la nouvelle interface. Néanmoins sachez que le look du blog évoluera sûrement à cause de ses changements. Mon avis est qu'overblog lorgne du côté de Wordpress, ce qui n'est pas plus mal, mais d'un autre côté nourri un peu plus ma réflexion autour d'un blog entièrement en Wordpress...

Bref, vous voilà prévenu ;)

Repost 0
Published by ChefGeorges
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier