Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 10:31

http://legroupement.com/__oneclick_uploads/2010/08/06-low-cost.gifTout d'abord soyez rassuré je ne fais pas une rechute anti-Jamendo, lol. C'est simplement que suite à la découverte du précédent scoop, soit le rapprochement de Jamendo et Restorm, j'ai découvert une intéressante interview du précheur officiel de Jamendo, son co-fondateur et gérant Pierre Gérard (Pierrot Gégé pour les intimes, lol).

Sur le très sérieux site de l'IRMA (le Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles), sur le thème du boum du HTML5, notre bon Gégé est interroger sur les tendances de la distribution numérique... un grand moment :)

J'ai choisi volontaire arbitrairement quelques passages, comme : "Nous avons fait le pari de la musique gratuite pour le grand public car cela ne coûte pratiquement rien à diffuser". Pardon ? En voilà une révélation, lol. Juste une question qui me brûle les lèvres très cher Pierrot : du coup, comment Jamendo justifie les 50% prélevé sur les ventes PRO ? Et oui car on nous a toujours rabâcher les oreilles que Jamendo n'était pas un simple hébergeur (en fin ça devient difficile à défendre ça depuis le 24 avril dernier, lol) et qu'il avait une action de promotion des artistes, du développement pour propser des outils inovants, etc. Mais là, on apprend que ça ne coûte "pratiquement rien à diffuser"... il n'y a pas comme un problème ? xD

Autre passage : "nous (...) estimons que leur musique (celle de nos artistes) prend de la valeur si elle est écoutée. Par contre, nous recherchons des sources alternatives de revenus, dont notre service Jamendo Pro". Ca s'appelerait pas un lapsus révélateur ? En effet, notez la construction intéressante de la phrase : pour les artistes valeur=écoutes "par contre" pour Jamendo valeur=revenus PRO :) Ca m'a toujours outré le discours, main sur le coeur avec les violons en fond sonore, où Jamendo nous expliquait que PRO c'était avant tout pour les artistes, pour leur fournir un complément de revenus bien normal, mais que la priorité rester les artistes et la musique... bin voyons !

Ensuite sur une question concernant le futur de la distribution musicale numérique, Pierrot fini sa propose par : "il y aura peut-être moins de superstars, mais plus de stars". Et là on se dit bien entendu : "Mais il a rien compris à la Musique Libre ou quoi ??" Mais 95% des artistes inscrits sur sa plateforme n'en ont strictement rien à battre d'être des stars ! Si ça c'est pas la preuve d'une vision totalement faussée des artistes libristes. Oui mais voilà, ce que M. Gérard ne dit pas c'est qu'une "super star" et plus difficile à vendre en licensing, mais que par contre trois ou quatre "stars" ça se vend mieux et rapporte plus dans un système de licensing lowcost comme JamendoPRO, et c'est bon aussi pour l'image (et la pub) de l'entreprise.

Voici le bouquet final : "La promotion a toujours fait partie de la vie d’un artiste et, là encore, les solutions sont multiples entre les réseaux sociaux, les campagnes de buzz, la promotion mass-média, etc. Et les distributeurs y participent naturellement." Notez que très subtilement, Gégé mets la promotion d'un artiste sous sa propre responsabilité, non comme étant celle de Jamendo. Pour lui, les distributeurs (catégorie dans laquelle il range donc Jamendo, au passage) ne font que "participer" à la démarche de l'artiste. Une expression bien floue et qui finalement n'engage pas du tout Jamendo dans la démarche de promotion. On comprend donc que la "participation" à la promotion artistique sur Jamendo ne concerne que 10 artistes par semaine (dont 5 particulièrement bankables, professionnels, qui vivent déjà de leur musique, et qui resteront plusieurs semaines d'affiler à l'affiche) sur 45.000 hébergés.

Encore un fois, on distingue très nettement la volonté de Jamendo S.A. de devenir une vulgaire entreprise de distribution de contenue auditif, ce qui renforce d'autant plus le sentiment de trahison au regard des prétentions (mensongères donc) de 2005.

Partager cet article

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article

commentaires

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier