Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 12:26
27/11/11

Un album aux sonorités sensibles, mélancoliques, sensuelles dans lequel on se retrouve sans problème... Creix a su parfaitement allier sa personnalité, son savoir faire et toute sa créativité sur cet album non conformiste, cohérent, apaisé et véritablement authentique... ça fait bien plaisir !
Ta voix sur "Shoot me" est une belle surprise et en fait un morceau d'une intense sensibilité.
Les voyages secoués par d'innombrables tempêtes rendent l'âme féconde... cet album en est une des plus belles preuves !
Bravo, merci et surtout... continue !! ;)


27/11/11

Très jolie collection que voilà....j'ai trouvé que cet album était dans l'ensemble plus lumineux, plus serein, et ma foi je m'y retrouve sans aucun souci....toujours entre minimalisme et trip hop, avec des moments que j'ai préféré comme " Driving in liquids " ou " Oedine " qui m'a fait penser à certains morceaux d'Eric Serra....
A mon avis une évolution plus qu"intéressante dans un parcours qui l'était déjà ;)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 18:11

NOUVELLE RUBRIQUE : c'est du cinoche en mode extra large. Donc ce sera très diversifié. La rubrique reviendra un coup de temps en temps. Il est assez difficile de trouver des courts-metrages et plus encore des films en licences libres. Mais si j'en trouve je vous les ferai partager aussi.


 

Dans la catégorie "Je copie mes p'tits camarades, mais j'ai tout de même une bonne tête", voici BUNRAKU :)

On prend un peu de Sin City, un soupçon de Zack Snider, et bouquet garni façon Tim Burton et Terry Giliam et hpo! on obtient un film qui s'la pête alors qu'il est à la limite du too much, mais qui pourtant séduit par sa mise en scène et ses acteurs. Passé par la case direct-to-DVD, ce film saura divertir les moins regardant ou ceux qui aime les univers loufoques. Pas exceptionnel, mais regardable... même pour se marrer si ça vous dit de ne pas le prendre au sérieux ;)


Bunraku ( bande annonce VF ) par guiderapide

 

(N'hésitez à donner votre critique si vous l'avez vu)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Ciné-noobs
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:47

Tout d'abord qu'est-ce qu'un contrat ? Simple, c'est un document qui lie au minimum 2 personnes (morales et/ou physiques) par des engagements mutuels. Sur Jamendo on en trouve plusieurs, que ce soit les CGU, les certifications, les différents programmes de rémunération et bien entendu les Contrats de Distributions (remis aux artistes à chaque upload d'un album sur Jamendo et spécifiant la licence CC choisie).

En France (et peut-être encore plus au Luxembourg, patrie des transactions financières et des entreprises "qui n'en veulent"), les contrats, même écrit sur un bout de papier toilette, sont pris très au sérieux par la Justice et rigoureusement encadré par la Loi. Par exemple, les contrats de travail sont évidemment très important et sont des garanties aussi bien pour l'employeur que pour le salarié.

Comme un contrat repose sur le respect des clauses acceptées par les 2 parties contractantes (qu'on pourrait résumer par les droits et devoirs de chacun), si l'une des deux parties ne respectent pas totalement ou partiellement même une seule clause, fut-elle minime, le contrat est de fait annulé. Le contractant se sentant laisé par cette situation peut immédiatement dénoncer le contrat, et par la suite demander des dommages et intérêts au prorata du préjudice morale et/ou financier subi.

Comme expliquer hier, Jamendo est dans une situation compliquée car justement Jamendo ne respecte pas une clause des contrats de distribution concernant les délais de paiements dûs aux artistes. Chaque artiste constatant l'infraction peut donc à tout moment dénoncer son contrat. Mais savez quel est le plus pathétique dans tout ça ? Jamendo qui au final se montre ausis incompétent juridiquement parlant :(

En effet, le Community Manager français est enfin intervenu sur les forums, mais pour dire des énormités ! La première d'entre-elle est d'insinuer qu'ils peuvent tout-à-fait légitimement nous forcer à accepter les modifications apporter à certains documents pré-cités. Il parlait notamment de la nouvelle certification datant de juin 2011. Il dit qu'en même que les artistes ne voulant pas signer cette nouvelle certification ne seront pas payer, oui vous avez bien lu ! Cette certification n'est là que pour, dit-il, confirmer que les artistes ne sont pas affiliés à la Sacem. Mais pourquoi des artistes ayant l'ancienne certification (décembre 2009), où ils avaient déjà signé et affirmé ne pas être à la Sacem, devraient-ils signer la nouvelle ? Ca n'a aucun sens ? Pire, c'est quasiment du "délit de sale gueule" car ça revient à sous-entendre que entre temps des artistes se seraient affiliés à la Sacem. Mais si c'est là ce que pense Jamendo, c'est à Jamendo d'en apporter la preuve, la Loi est très claire sur ce sujet !

Ensuite, on nage en plein délire avec cette réflexion : "Pour le "Contrat de Distribution" évoqué par Chefeorges, l'utilisation du mot 'contrat' n'est effectivement pas adaptée, car ce ne sont que des conditions. On vous propose un programme de rémunération auquel on vous laisse le droit d'adhérer ou pas. Ce n'est pas un contrat entre vous et nous, ce sont des conditions que vous devez accepter si vous souhaitez rentrer dans le programme." Surréaliste, n'est-ce pas ? Jamendo, contrairement à tous les discours tenus jusqu'à présent, reconnait n'avoir jamais voulu faire signer de contrats à ses artistes ! C'est comme si ils avouaient nous avoir exploité au black ! En plus, ce responsable de chez Jamendo confirme aussi une précédent chronique où je démontrais les manoeuvres de Jamendo pour détricotter les bases contractuelles établies avec les artistes en 2005 et 2009. Mais surtout, il se trompe complètement ! Les contrats de distribution d'avant septembre 2011, beaucoup les ont conservé et peuvent tout-à-fait les faire valoir ! ce sont, comme je l'ai expliqué, de vrais contrats en bonne et dû forme.

Jamendo est donc au bord d'un gouffre juridique immense, et seule une réaction immédiate pour payer les artistes et réparer le site pourrait (peut-être) les sauver, mais mon avis que la machine juridique est finalement déjà enclenché par certains. Ils vont le sentir passer là...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 22:00
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Joueur du Grenier
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 16:50

 

 

Critique de Eric Fraudain (AuBoutDuFil)

 

"Derek Clegg au travers de son album “Across Town” nous livre une musique alt country. Le genre alt-country est en fait un mélange entre de la country traditionnelle et un rock des années 80 ou 90. Sur le titre en écoute “The River”, on distingue clairement un song-writing typique rock et des sonorités country avec parfois l’utilisation du bottleneck sur les guitares.

Avec un son propre et pur, on sent bien que la production de cet album a été particulièrement soigné.
Derek dédicace cet album à la mémoire de son frère Kevin."

 

 

 

http://img.auboutdufil.com/cc_by-nc-nd.png

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 14:22

http://www.article11.info/spip/local/cache-vignettes/L260xH260/marteau_juge2-737f3.jpgLes plaintes s'accumulent d'artistes n'ayant toujours pas été payé par Jamendo. Déjà en mai/juin de cette année, Jamendo avait eu du retard. Des engagements solennelles avaient donné par la direction de Jamendo. Seulement voilà, rien n'a été réglé malgré cette newsletter, envoyée par email à tous les artistes de Jamendo en septembre 2011 : "Jamendo a récemment mis en place un nouveau système pour le règlement des artistes dont les revenus générés sur Jamendo excèdent les 100 euros ou 100 dollars. Désormais, dès qu'un artiste fait sa demande de paiement dans son menu d'administration, il recevra son argent entre le 15 et le 20 du mois suivant. En clair, si vous faites votre demande n'importe quel jour de septembre, vous serez payé entre le 15 et le 20 octobre. "

Oui mais voilà, Jamendo est incapable de tenir son engagement. D'ailleurs à y regarder de plus près, il n'y a rien de nouveau, je dirai même qu'on y perd. Pire c'est presque illégale ! En effet, pour le paiement des revenus générés par PRO, il est bien spécifié de se référer aux Contrats de Distributions. J'ai donc était relire un de mes CdD datant de septembre 2010, et il est écrit à l'article 4.4 : "L'ARTISTE pourra demander le paiement pour chaque compte (USD ou EUR) qui dépasse 100 unités de devises (100 USD ou 100 EUR). Les paiements demandé seront effectués dans la première semaine du mois suivant. Le solde peut également être transféré lors de la résiliation de son compte par L'ARTISTE." Donc 1) de 7 jours maximum de délais on est passé de 15 à 20 jours, et 2) Jamendo est de toute façon tenu de respecter ces contrats.

Jamendo est donc dans une mauvaise posture, car n'importe quel artiste est légitimement et légalement en droit demander la nullité du contrat, voire même de demander une compensation financière pour préjudice morale et financier. Jamendo s'est engagé, les deux parties ont signé. Jamendo ne respecte pas une clause du contrat, il est annulé et il y a préjudice au minimum.

http://www.agglo-choletais.fr/vivre_agglo/images/20-10-09_log_point_acces.jpgJ'encourage celles- et ceux qui vivent ce "blocage" des paiements d'aller dans un PAD (Point D'accès au Droit), c'est gratuit (toutes les infos ici et avec votre ami Google)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 11:13

Alors ? ki ki avait raison ? :)

Bien oui, le constat est rigoureusement le même qu'hier, c'est la merde partout sur Jamendo ! Aucune mise à jour n'a eu lieu, ou pire elle a eu lieu... mais n'a rien réglé ou quasi !

L'upload est toujours au petit bonheur la chance (GreendJohn s'en ai également plein, si les cadors du Top100 et des ventes de PRO sont aussi touché, c'est vraiment la preuve que Jamendo est à la ramasse complète), les téléchargements pareil, et le JamPlayer est proche du coma.

Bref Jamendo communique en ce moment à fond sur son incompétence, bien loin de ses prétentions d'il y a quelques semaines...

En tout cas, pour une fois depuis longtemps, la Communauté gronde à l'unisson et des voix jusque là complètement acquises à Jamendo commencent à se plaindre ouvertement. On est pas loin donc d'une mobilisation semblable aux protestations de 2009. Tiens, mais ça aussi je l'ai pas prédi ? ;)

unprophete-copy.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 15:58

a01ouioui.jpgV'la ti pas qu'une employée de Jamendo, que nous nommerons N.W. (oui chez Jamendo ils sont très tatillon sur l'usage de leur nom sur mon blog... bien que ce soit en toute lettre sur Get Satisfaction, lol), nous dit je cite : "Nous allons commencer les mises à jour ce soir et les statistiques seront actualisés demain." Bin voyons...

Je fais un pari avec vous : demain ce sera toujours les mêmes problèmes et il n'y aura aucune mise à jour. D'ailleurs la seule vrai mise à jour ce serait que ce nouveau site arrive enfin, non ? C'est apparemment très compliqué pour Jamendo d'appliquer une base de donnée sur un nouveau site web... on est d'accord, c'est compliqué pour Jamendo, lol.

Le plus affligeant c'est qu'à part Vincent (développeur et mérite qui est le seul à daigner, de temps à autre, venir sur www.jamendo.com) on a vraiment l'impression que personne ne vient sur JamFREE. Tenez, N.W. elle se demande surement si ces "râleurs" de membres ne sont pas des mithos, elle le pense tellement fort que ça se récent à son écriture (Comme redemander des détails sur le bug du JamPlayer, qui dure depuis 1 semaine... soit elle abuse là, soit elle se moque du monde, non ?)

Et dans tout ce marasme, ça upload encore. Et quand les titres sont pas pourri par des bugs d'encodage voire de base de données, on se retrouve les 3/4 du temps avec des singles ou des EP qui valent à peine un 6/10... Franchement écouter sur Jamendo, faut le vouloir...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 15:11

http://4.bp.blogspot.com/_QNp-QmnFrj0/S25faqLtTXI/AAAAAAAAAFA/VOadsioD4Oo/s200/person+copy.gifAttention, c'est peut-être bien le premier pas vers la fin du libre upload de ses albums en licences libres sur le site Jamendo !

Cette chronique s'appuie sur un constat récent : depuis quelques jours, les derniers albums uploadés sur le site ont eu un "bug" : ils étaient visible mais pas écoutable. J'avais laissé ces pages d'albums ouvertes pour les réactualiser plus tard. Je viens de le faire et là surprise : tous, sans exception ont disparu, avec le message de Jamendo : "L'album demandé n'est pas disponible".

Allant voir du côté du facebook de Jamendo, je suis tombé sur la promo d'un album où un internaute disait avoir exactement le même souci, l'album avait disparu. Voici la réponse de Jamendo : "Oui effectivement, il y a un souci au niveau de la certification pour certains albums, celui-ci en fait partie. En attendant l'album est mis en modération mais devrait être écoutable à nouveau demain!" (17 novembre 2011).

"Un souci" ? Quel souci ? Souvenez-vous j'avais évoqué ici même mes craintes lorsque cette nouvelle certification a été rendu obligatoire en septembre 2011. J'avais évoqué la possibilité que Jamendo rend inaccessible les artistes n'ayant pas signé cette certification (intitulée "PRO" à la différence de la précédente). Et bien on y est semble-t-il :/

Avec un tel système, d'autres artistes de renom pourrait bien quitter Jamendo comme récemment Catherine Corell, Pictures, et Jorisma (dont je vous conseille d'aller voir la page, instructif sur le ressenti négatif (et compréhensible) de l'artiste vis-à-vis de Jamendo). D'autant qu'il est parfaitement injuste ! Il stigmatise l'ensemble des artistes uloadant sur Jamendo, qui à 98% sont honnètes et 100% sous licence libre. Cette démarche est purement arbitraire et n'a pas eu l'aval de l'ensemble des artistes inscrits sur le site, ce qui une faute morale.

On peut aussi légitimement se demander si une telle démarche est vraiment légale, notamment au regard du droit français. En effet, en signant cette certification on ne fait pas qu'attester de sa bonne fois en rapport avec les Sacem & Co. on est aussi inscrit sur PRO (même si on décide de ne pas l'utiliser en ne mettant aucun titre sur le catalogue lowcost de JamendoPRO). Donc, Jamendo voudrait-il en fait forcer les artistes à être sur PRO ? Le premier pas pour l'abandon des licences CC au profit de licences made in Jamendo ? Méfiance et prudence amis musiciens, interprètes, chanteurs, compositeurs, et artistes...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 11:59

http://dessinsdefix.viabloga.com/images/chantier_c_svg.jpgAaah c'est beau un site qui fonctionne bien :) pas de bugs récurents, c'est fluide, moderne, rapide... Aaah c'est super Deezer, lol. Oui parce que Jamendo c'est juste naze. Ca m'fait mal de le dire aussi crument, mais c'est une triste réalité. Toujours empêtré dans des bugs à n'en plus finir où les compteurs d'écoutes des artistes déconnent (des groupes ont même vu des journées à 0 écoute, ce qui est pourtant impossible sur la plateforme), où les players d'écoute disparaissent des pages d'albums, où les pages de maintenances se reproduisent plus vite que des lapins un soir de pleine lune, et où, magnifique époque, les administrateurs de Jamendo prennent tout le monde pour des truffes (période oblige surement) à grands renforts de phrases stéréotypées tout faite du style "tout l'équipe est sur le pont"...

Mais le plus drôle dans tout ça, c'est le constat "d'étrangetés" qui alimentent les vieux soupçons de système de comptage d'écoutes pipotés. Il y a peu, un groupe semblait perplexe lorsqu'il mettait en parallèle leurs chiffres et ceux de Jamendo. Et bien pour ma part, quel ne fut pas ma surprise ce matin de passer de la 480ème place des écoutes de la semaine à la 106ème, lol. Je regarde mon menu administrateur et effectivement depuis 1 semaine mes écoutes ont presque triplé ! La raison ? je n'en ai aucune idée :) tout ce que je constate c'est que je suis à mon niveau d'écoute de l'époque où j'étais sur PRO (comme quoi...). Reste à vérifier ce qu'il adviendra de ces chiffres la semaine prochaine.

Mais je trouve tout ça tout-de-même assez amusant. Jamendo, grand donneur de leçon, est décidément bien ridicule et surtout bien trop confiant. En effet, si (comme ils le prétendent) PRO fonctionne de mieux en mieux, cela signifie que d'autres vont progressivement commencer à y regarder de plus près. Et lorsque de des gros morceaux comme Deezer ou Spotify entreront dans la danse, pas sûr que Jamendo vive très longtemps. Et comme ils auront bien éduqué "leurs artistes" a être bassement mercantile, ceux-ci feront très vite un choix pragmatique ;)


[Mise à jour - 13h36]

lol, voici des bugs à ajouter à cette liste déjà bien longue et loufoque : les derniers uploads d'albums sont soit impossible, soit possible mais avec des titres troncqués ou dégradés, ou plus fort encore, Jamendo invente l'upload d'un album qui est... (tadam!) remplacé par un autre ! lol, de vrais comiques chez Jamendo :)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier