Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 11:11

J'en suis venu à relire le FAQ de Jamendo après avoir vu la question, en page d'accueil : "Ai-je des obligations envers Jamendo ?" Elle était en tête de liste en plus ! C'était une vrai provocation, non ? (lol) En tout cas, ça m'a permis de faire un petit tour sur certaines questions est de constater que Jamendo n'a finalement peut-être jamais vraiment compris le fonctionnement de la musique libre :)

Puis-je utiliser de la musique jamendo dans un cadre non commercial ?
La réponse de Jamendo : "Jamendo propose la libre écoute et le libre téléchargement des musiques publiées sous licences Creative Commons. Sur Jamendo, les artistes ont décidé de mettre gratuitement leur musique à disposition du public pour un usage privé."
C'est en partie faux. Rien à dire sur la 1ère phrase, par contre sur la 2ème, la fin n'est pas correcte : "à disposition du public pour un usage privé". C'est quoi un "usage privé" ? Si on se réfère à la Loi, ça ne concerne que le soi et sa sphère familiale proche, comme pour l'utilisation de DVD par exemple ou de logiciels propriétaires (type Windobe). Seulement les licences libres, et notamment les Creatives Commons, n'impose pas du tout une telle restrictrion, c'est même tout le contraire ! En effet, le principe même du libre c'est le "libre partage". D'ailleurs les internautes peuvent non seulement écouter et téclécharger, mais aussi ditribuer les titres sous CC sur des reseaux P2P à des amis, dans des soirées, sur des radios, etc. C'est d'autant plus vrai avec la licence cc-by qui impose uniquement de ne pas altérer ou changer le nom de l'artiste et du titre utilisé, et qui demande de citer d'une manière ou d'une autre le nom de l'artiste (par exemple avant ou après sa diffusion sur une radio). Il est donc particulièrement incorrecte de dire "dans un usage privé". En fait, la 2ème phrase pourrait tout simplement s'arrêter à "disposition".
Qu'est ce que la musique libre ?
Jamendo dit : "On définit musique libre la musique qui n'est pas déposée dans des sociétés de gestion de droit d'auteurs (Sacem, Sabam, Gema, etc..). Les artistes choisissent de protéger leurs droits en utilisant des licences spéciales et non-exclusives telles que Creative Commons par exemple ou encore Licence Art Libre. Musique Libre ne veut pas forcement dire gratuite ou libre de tous droits, mais plutôt "certains droits réservés". Les artistes déterminent ces autorisations d'utilisation grâce à leur licence."
Euuuh... comment dire... c'est pas vraiment ça ? Voici une autre définition (Wikipedia) : "On désigne habituellement comme musique libre, à l'instar d'un logiciel libre, une musique qui peut être librement copiée, distribuée et modifiée. Ainsi, la musique libre est soit de la musique du domaine public, soit de la musique diffusée sous une licence ouverte. Une musique libre est un exemple d'œuvre libre. Elle se définit par opposition au mode de distribution (et aux droits d'exploitations qui y sont liés) des musiques produites et distribuées sous le régime de droit d'auteur classique, par des labels, qu'ils dépendent de majors ou qu'ils soient indépendants. Par défaut, le régime du droit d'auteur classique (par exemple celui qui est fixé en France par le Code de la Propriété Intellectuelle) est très restrictif pour l'utilisateur. La musique libre s'appuie donc sur des licences qui ouvrent des droits d'utilisation, sans toutefois déposséder les auteurs des droits découlant de la propriété intellectuelle fixés par la législation de leur pays d'origine (la musique libre n'est donc pas, même dans les licences les moins restrictives, entièrement libre de droits). Ces licences ouvertes englobent à la fois les licences libres au sens strict (celles qui accordent le plus de liberté à l'utilisateur) et les licences de libre diffusion qui peuvent être plus ou moins restrictives. La clause de paternité ou d'attribution (généralement imposée par la législation de la plupart des pays) est en matière de restriction le plus petit dénominateur commun de ces licences."
On note que Jamendo ne semble pas avoir compris (ou cherche à induire en erreur ses artistes ?) que les licences CC protègent avant tout les utilisateurs (par exemple contre des systèmes comme Hadopi) et que le droit d'auteur (notamment en France) et inaltérable pour un auteur et donné de fait à son créateur. On note aussi avec intérêt que Jamendo site la licence LAL qui pourtant est devenue persona non grata sur le site. Aussi en faisant croire que les CC 'protègent les droits des auteurs' Jamendo insinuer de fait protéger les auteurs et leur droits. Ce qui est faux, c'est la Loi qui définit, encadre et protège le droit d'auteur.

On va en rester là pour le moment (oui ça m'gonfle un peu de tout lire, lol), en espérant avoir été clair ;)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 16:14

Le récent article de Framablog (oui je le cite souvent en ce moment, mais que voulez-vous il m'a marqué) a permis de rappeler l'utilisation parfois abusive du terme "artiste". En effet, artiste n'est pas métier mais un statut social. En effet, il faudrait plus parler d'auteurs, de musiciens, d'interprètes, de compositeurs, etc. Pourquoi je dis ça ? Et bien parce que je pense que chez Jamendo le terme "artistes" à un tout autre sens. A mon avis il désigne simplement les internautes qui upload de la musique sur leur site, et rien d'autre. En effet, parler d'auteur, de compositeurs et tout ça, forcément ça impliquerait plus de "responsabilité" de la part de Jamendo vis-à-vis d'eux. Donc paradoxalement, en parlant "d'artistes" Jamendo se lave un peu les mains de tout problème éthique lié aux droits d'auteurs (dans leur idéologie en tout cas).

Regardez plutot cette magnifique vidéo de VW.de que Jamendo.PRO montre fièrement sur son facebook (ou twitter je sais plus très bien) :

>> http://www.vw-club.de/index.php?page=1723

Comme il est amusant de constater que bien entendu il n'y a aucune mention du groupe que l'on écoute sur le clip de promotion commerciale :) Et là sans doute Pierrot Gégé nous dirait que tout est "légal". Certes, vu que les licences PRO permettent de ne pas mentionner le nom de l'auteur de la musique achetée. Ce qui revient mine de rien à faire un bon de 100 ans en arrière (yen a qui doivent se retourner dans leurs tombes). Mais du coup, si j'aime ce groupe et sa musique, comment le retourver ? Ils sont sur jamendo.com.... ça m'fait une belle jambe, lol. D'autant que comme rien n'indique Jamendo nul part, faut que j'ai un sacré esprit de déduction pour penser spontanément à Jamendo (et encore plus pour penser à de la musique libre). Jamendo invente le promotion secrète :) il promeut "ses" artistes façon bouteille à la mer : "on entend le son d'un groupe, mais qui sont-ils ?" Et bien Jamendo compte surement sur le dévouement obsessionnel des internautes qui vont écouter des milliers de chansons sur des dizaines de plateformes dans l'espoir d'entendre et de reconnaitre le dit groupe... wouah ! lol. Non franchement, là Jamendo fait fort avec une telle technique de promotion artistique, chapeau bas messieurs, plus de doute permis : PRO est un atout majeur, que dis-je essentiel pour la promotion des auteurs-compositeurs et musiciens de tout horizons...

boulquies-copy.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 07:09

Voici une des photos du Open World Forum, dont Jamendo n'a pas dénié dire si les artistes diffusés n'étaient que ceux sur PRO ou pas. Un détail plutôt rigolo :

http://farm7.static.flickr.com/6103/6216417455_c3caabe7c4_z.jpgIci le French Community Manager, 'sieur Martin, présente Jamendo devant un espèce d'iPad géant... sauf que regardez bien : et oui, c'est le nouveau site internet qui pourtant n'est toujours pas en ligne ! Comme c'est amusant :)

(Au passage, je sais pas qui est au fond (JamNicole la CM english peut-être) mais ça la passionne grave, lol)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 22:58

Si vous avez été voir le très bon article de Framablog sur Jamendo, je vous conseil la réponse de Pierre Gérard (Pierrot Gégé pour les intimes). Un grand moment de démago voire de fou rire :) Je me suis bien entendu permis de réagir et sans doute que Framablog ou l'auteur de l'article n'y manquera pas non plus ;)

Sinon, pour ceux qui croivent comme paroles d'évangiles les belles paroles de Jamendo, comme quoi Jamendo promeut la musique libre et les artistes, blabla tout ça, et bien je vous propose cette interview d'un client PRO. Vous allez voir à quel point Jamendo valorise les artistes, valorise la musique libre et garanti le meilleur pour les intérêts financiers des artsites, lol. En fait ce commerçant nous démontre comment Jamendo "vend" nos oeuvres et accessoirement comment la confusion entre Jamendo et JamendoPRO est de plus en plus présente...

 


 

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:21

http://1c.img.v4.skyrock.net/1c4/humourdujour/pics/2940531081_1_3.jpgLa grève... peut-être que l'idée est en train de germer dans l'esprit de certains. Faut dire que depuis la mort cérébrale du JCG, savamment orchestrée par Jamendo, les artistes ainsi que les membres-auditeurs se sentent bien seuls. Pourtant, sur les forums français, mais aussi italiens, espagnols et allemands (les anglais eux dorment bien tranquillement) des discussions de plus en plus animées sur PRO et la politique de Jamendo voient le jour. Un début timide d'appel à la grève de l'upload a même été lancé (mais bon, un peu comme une bouteille à la mer).

Est-ce une bonne idée la grève sur Jamendo ? Oui si elle est bien dirigée et suffisamment travaillé côté revendications. Je tiens à préciser que (pour le moment) je ne lance pas d'appel à la grève. Mais si grève il devait y avoir, voici les fondements que j'en propose :

 

Les revendications légitimes des artistes :

1) La remise en service d'une certification libre CC, pour les artistes ne voulant pas bénéficier des services PRO.

2) Le retour de Contrats de distribution libre CC, pour l'ensemble des albums, inscrits ou pas aux programmes PRO.

3) La possibilité de retirer ses rémunérations inférieures à 100€, ainsi que l'abandon du prélèvement automatique de Jamendo sur les Dons (qui s'ajoute aux prélèvements de Paypal).

4) L'ouverture d'un vrai débat sur les licences spécifiques PRO, qui ne sont pas des licences CC (principe du dual-licensing, c'est-à-dire l'ajout d'une licence différente sur sur une autre) et qui permettent aux clients de s'émanciper de toutes les obligations des licences CC, y compris la clause BY.

5) L'accés à des informations plus détaillées sur l'usage des musiques achetées par  les clients de PRO (avec effet rétroactif), avec au minimum en plus des emails de contact pour les auteurs.

6) L'interdiction pour Jamendo d'entamer des démarches promotionnelles ou de communications "au nom des artistes du site" sans avoir prévenu suffisamment à l'avance ceux-ci, ni sans avoir eu leur accord au préalable.

 

Les revendications légitimes où se retrouvent auditeurs, membres actifs, et artistes :

1) La mise en fonction dans les plus brefs délais (moins de 4 semaines) du nouveau site internet de Jamendo, repoussé de près de 6 mois. Ceci doit prévaloir sur le fonctionnement du service Jamendo.PRO et devenir la priorité des priorités.

2) L'obligation pour Jamendo SA de prioriser dans sa stratégie de communication le site www.jamendo.com (l'accès grand public, libre et gratuit) et non le site pro.jamendo.com (uniquement destiné aux usages professionnels et commerciaux).

3) L'obligation pour Jamendo de proposer le meilleurs des services, en mettant les moyens nécessaires au bon fonctionnement globale du site, trop souvent entaché de bugs d'écoutes, de téléchargements, et d'accès.

4) L'aspect Communautaire revendiqué par Jamendo doit être mis plus en avant : valorisation des critiques des auditeurs, nouveaux forums plus participatifs avec modérateurs issues de la Communauté, système de votes internes, etc., page dédiée aux blogs et sites externes liées aux musiques libres.

5) L'obligation pour Jamendo d'être à l'écoute des souhaits, demandes, propositions de la Communauté des membres du site.

6) Le lancement d'une vaste campagne de promotion de la musique libre sous licences libres (CC, LAL, DP, etc.) et de promotion du don aux auteurs, et ce par Jamendo avec le soutien actif de sa Communauté.

 

Revendication bonus) L'ouverture à moyen terme d'un débat sur la possibilité d'une ouverture de capital de Jamendo SA à des membres sociétaires du site.

 

http://farm2.static.flickr.com/1421/1037676685_405061c925.jpgQuant serait-il du moyen d'action d'une telle grève ?

Disons les choses clairement : Jamendo se positionne comme une entreprise privée lambda, soucieuse de son fonds de commerce PRO, donc seule une Grève de l'inscription aux programmes PRO auraient du poids. Il faudrait donc une large désinscription des morceaux de musique des artistes inscrits à PRO (en les désélectionnant dans le Menu Administration). Là ce serait vraiment les artistes qui détiendraient le pouvoir (car eux seuls peuvent faire le choix de les remettre ou pas dans les programmes de rémunérations PRO). Pour les auditeurs, je vois plusieurs modes d'actions : poster les revendications sur les facebook de Jamendo, créer des topics dédiés à la grève sur les forums, mettre un mot sur la grève dans chaque critiques nouvelles créées, et inonder l'email contact@jamendo.com avec l'ensemble des revendications.

Pour quels résultats ?

Et bien une chose est sûr : des résultats on en aura forcément. Par contre il faut aussi être prêt à une réaction violente de Jamendo (comme le blocage ou la prise en otage des comptes des artistes). C'est toujours possible (après tout il n'y a pas si longtemps on menaçait des membres actifs du site de suppression de comptes pour avoir voulue se démarquer du service PRO de Jamendo). Mais Jamendo peut aussi plier (non sans casse, car MusicMatic n'appréciera surement pas que les actuelles dirigeants de Jamendo ait laissé une telle situation se dégrader à ce point). Quoiqu'il arrive, si l'ensemble de la communauté artistes/membres allait vers un tel mouvement, il y aura un avant et un après, c'est certain.

Mais au fond, toutes ces revendications ne sont telles pas pleinement et honnêtement légitimes ?...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 08:21

De la folk toute en douceur avec une voix de crowner soutenu par une autre plus douce et féminime, voici le pitch de départ du premier titre. On est donc complètement dans l'ambiance de l'album. Du folk pur et dur, presque bluesy, qui franchement surprant par sa maturité.

L'instrumentalisation est très soignée et vraiment agréable, avec ce petit côté zik irish. Paradoxalement la faiblesse du mixage (pas en studio apparemment) donne un côté "authentique" qui convient très bien à l'album. Et avec son petit côté doux/amer, on tombe finalement sous le charme de Robin Grey et cet album "The Nearest Door", qui bénéficie en plus d'une large collaboration avec des musicien de talent.

C'est donc la très bonne surprise de la semaine, et un album parfait pour se réveiller en douceur un dimanche matin ;)
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 07:19

Un peu tardif, voici mn hommage à Steve Jobs. Pas un visionnaire à mes yeux, sauf que le macintosh et l'invention de la souris, mais un vrai rêveur qui avait suffisament de charisme et de volonté pour les rendre réels. Un type compliqué, parfois arrogant, mais qui voulait qu'on le reconnaisse pour ces succès. D'ailleur son lui a souvent fait le procès d'être un type "intéressé", pour ma part je pense que son désir de succes-story était plus fort que son désir de fortune...

D'un geek qui n'a ni iMac, ni iBook, et encore moins d'iPhone ou iPad ;)


pixapixo-ep3-stejobs-copy.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Pixa & Pixo (série BD)
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 12:48

Salut, pour bien finir la semaine, je vous propose une nouvelle illustration de oursemou :)

 


http://oursemou.webcomics.fr/files/indien.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 07:40

Non je ne fais pas une overdose de testing retro, lol.

J'ai simplement découvert ce clip d'un artiste electro particulièrement talentueux, 2080 (oui c'est son nom), et pas que derrière ses clavier vu que le type et aussi très doué à la palette graphique. Tous les codes des jeux rétro tel Sonic ou Metal Slug y sont, avec des clien d'oeil permanant à d'autres références. Alors certes ce n'est pas sous licences libres (en tout cas j'ai rien trouvé), mais c'est au moins sous un label indépendant (Gourmets Recording).

Je vous laisse découvrir ce superbe clip et la zik tout aussi sympa, façon 8bit-electro-pop :)


 


2080 - My Megadrive (official video) par gourmetsrecordingz

Repost 0
Published by ChefGeorges
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:40

Par le biais d'un post sur Dogmazic, j'ai découvert ce long et très édifiant article de V. Villenave sur Framablog. C'est très pertinent, fortement documenté, et on y parle même un peu du blog et du Label No-PRO.

Je vous conseille très vivement de lire et de le partager sans réserve ;)

 

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier