Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 16:08

Soyons clair de suite, comme Jamendo refuse de communiquer sur le sujet (enfin à ses artistes et membres de sa Communauté, vous comprendrez plus bas), on ne peut que monter des hypothèses, mais vous verrez, des hypothèses fort crédibles.

Avant tout, voici ce qu'on sait : en 2010, le capital de Jamendo SA était de 400.000 €. Enfin plus précisément au 1er janvier 2010. Pour ceux qui l'ignorent, le capital d'une entreprise correspond aux fonds propres d'une société (pour plus de détail vous avez Wikipédia). Ce capital de la startup Luxembourgeoise peut paraitre élevé mais il est en fait assez moyen. Il faut se souvenir aussi des déboires de Jamendo en 2009 et des licenciements qui ont suivi. au passage, comment je le sais ? Et bien notre Pierrot Gégé national a tout simplement donné ce chiffre à SatelliNet, alors que d'un autre côté on traite d'idiot et d'insensé votre serviteur quand il pose la question sur les forums de Jamendo... chercher l'erreur, lol. Bref, toujours est-il qu'il faudra surveiller les interview 2012 de Jamendo :)

Ce qu'on peut dire, c'est que à priori le capital de Jamendo SA est de plus de 1.000.000 € ! En effet, souvenez-vous qu'en mai 2011, MusicMatic injectait 1.800.000 € dans le capital de Jamendo et de Radionomy. Seulement à l'époque on ne savait pas dans quelle proportion. Mais un article récent de frenchweb.fr permet d'en savoir plus. On y apprend que "Radionomy, présent à Bruxelles et Paris, a confié à la banque d’affaires Bryan Garnier la mission de boucler un nouveau tour de table à hauteur de 15 M$ pour financer son développement et notamment son implantation en Espagne, Allemagne et prochainement aux Etats-Unis". Mais le détail vraiment intéressant pour nous, c'est la fin de l'article : "A ce jour, la société a déjà levé 2 millions d’euros en trois étapes: un fonds d’amorçage en 2008, une première levée en 2009 et 500 000 € injectés par Musicmatic en 2010". Donc si vous avez suivi, on fait 1.800.000 - 500.000 est on arrive à 1.300.000 pour Jamendo en 2010 ! Pas mal le pactole :)

Ce qui potentiellement augmente le capital de Jamendo à 1.700.000 minimum en 2011. Bien entendu ces fonds doivent être investis, aussi bien dans du mobilier par exemple, que dans du développement web. Bien entendu aussi, Jamendo refuse obstinément de rendre des comptes ne serait-ce qu'à ses artistes, alors que Jamendo utilise leurs créations pour gonfler son "catalogue de musiques libres de droits" (c'est eux qui le disent ainsi) et donc augmenter son capital. Pas d'artistes, pas de ventes sur PRO, et donc pas de Jamendo.

En tout cas, on comprend que Jamendo soit peu enclin à donner ces chiffres (pourtant pas secrets, et même obligatoires en France, pour le capital), car surement que beaucoup d'artistes inscrits sur PRO auraient tôt fait de comparer leur maigres revenus PRO avec le capital millionnaire de Jamendo...

http://3.bp.blogspot.com/-cp9TGzE3kO0/ThBn-uIEK8I/AAAAAAAAAH4/OK6luIyd9t4/s1600/VC.gif

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:16

Préambule : Vous avez sans l'ombre d'un doute constaté mon absence ces derniers jours. La faute à une perte de connexion internet. Et j'ai été très frustré par cette situation, ça l'actualité a vu une nouvelle de taille que je n'ai pas pu couvrir en temps réel. Je vais donc me rattraper par cet article (en espérant trouver dans les semaines à venir une solution internet qui évitera ce genre de tracas).

 


 

Depuis 2 jours, Jamendo a annoncé en bombant le torse que les nouveau site internet de Jamendo est enfin en ligne ! Aah, on l'attendait celui-là ! Et moi qui disait qu'on ne le verrait pas avant 2012, pfff, j'avais même "prédit" que le site PRO arriverait avant le site de JamFREE, ah,ah, on en rigole maintenant... hin ? quoi ? Attendez... euuuh, mais en fait... mais oui !... c'est pas le nouveau site internet de Jamendo(FREE) mais c'est le nouveau site internet de Jamendo-PRO !!!

Ma prédiction était donc vrai :( Les hypocrites quant même ! Ils ont le culot d'annoncer fièrement la mise à jour de la plateforme commerciale de Jamendo alors qu'on attend une nouvelle version de www.jamendo.com depuis 2 ans ! Et notre gentil Commnunity Manager frenchy, en mode "fantome" depuis des mois sur les forums, à le toupet de s'en tenir à un laconique : "Le nouveau Jamendo PRO est arrivé ! Ca se passe ici : http://pro.jamendo.com/fr/ Bonne visite! :surfing:" (au passage vous apprécierez "l'ironie" de l'émoticon choisi...)

Et il donne quoi ce nouveau site ? Soyons clair : JamendoPRO devient un danger certain pour la Musique Libre, pour les licences libres (et pas que les CC), et surtout pour les auteurs, compositeurs, musiciens, interprètes et artistes musicaux ! PRO démontre que Jamendo est désormais clairement positionné comme un MusicMatic-bis, avec l'indécence de se donner une image "respectable" de défenseur underground du Libre (honte à eux !). Regardez plutôt cette horrible page d'accueil :

NEW-PRO-2011.jpgNon mais ils ont aucun scrupule ! Regardez comme ils prennent les artistes pour des cons ! Oui, "pour des cons" !!!

"Le meilleur de la musique libre de droit"... vous y croyez à ça ?! On avait entamé un bras de fer avec Jamendo autour de sa publicité honteuse il y a plus de 6 mois de ça, on avait arraché le compromis "musique libre de droits Sacem", et là hop! diiisparuuute... Si c'est pas du mépris, qu'est-ce que c'est ?!

Mais il y a bien pire ! Jamendo se permet de tenter de fourfoyer le sens de l'expression "Musique Libre". En effet, cette page de publicité (car c'est bien son but), met en parallèle les expressions "Musique libre" et "Musique d'ambiance", tout en sous-titrant "...pour vos projets vidéos, audio ou interactifs". Donc pour Jamendo, de la "Musique Libre" c'est de la musique "libre" pour ses clients :( et rien d'autre ! Vive l'éducation des internautes...

Pour le reste il y aurait beaucoup à dire, je retiendrai l'utilisation de chiffres qui ne veulent rien dire (100.000 titres... mais combien de "bons" titres ?) associé à des concepts incompatibles avec la notion de "catalogue" (comme le concept de "musique idéale", qui ne peut être vrai que dans un projet partagé avec l'artiste), et puis surtout Jamendo ment ! Car oui omettre une partie de la vérité c'est mentir : quand Jamendo annonce à ses futurs clients un partage équitable des rémunérations des artistes à hauteur de 50%, c'est faux ! Ou du moins ça ne peut être vrai que dans un seul cas : l'achat unique d'un seul titre dans le cadre d'un seul projet d'achat, ce qui n'arrive pratiquement jamais ! La plupart du temps, les clients achètent plusieurs titres, à plusieurs artistes (normal me direz vous). Donc au final les 50% sont subdivisé en plusieurs parts et donc les artistes touchent bien moins que 50% du prix de vente. Par contre, quelque soit le cas de figure, Jamendo percevra 50% des ventes !

Je n'ai pas encore parcouru le reste du site PRO, mais c'est consternant... J'y reviendrai très vite.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 14:10
L'inspiration prend parfois des détours surprenant. Prenez cet artiste Russe, Unshaped, qui nous sort avec "LifeStreaming" du Triphop aux influences indiennes. difficile de faire plus éclectique :)
Cette album court oscille entre contemplation électronic, chaleur instrumental, profondeur mélancolique du triphop et saveurs indiennes. L'album a le charme de ces œuvres qu'on laisse vivre, où les petits faux-pas servent un tout, créant une œuvre humaine et forte. Car oui, deci-delà on se perd un peu, trébuche légèrement, mais au final on reste captivé par la performance.
C'est donc un excellent EP, qui mérite d'être plus connu :)
Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 13:54

exclupro.jpgDans son FAQ, Jamendo nous explique, je cite : "Creative Commons offre des licences gratuites permettant aux artistes de protéger leur droits. Simples à utiliser et intégrées dans les standards du web, ces autorisations non exclusives permettent aux titulaires de droits d'autoriser le public à effectuer certaines utilisations, tout en ayant la possibilité de réserver les exploitations commerciales, les œuvres dérivées ou le degré de liberté (au sens du logiciel libre)."

Jamendo a toujours mis en avant le caractère non-exclusif de la démarche d'upload d'album sur sa plateforme www.jamendo.com par le biais des licences libres Creatives Commons.

Vous le savez aussi si vous suivez mon blog, les licences PRO spécifiquement créées pour le secteur d'activité de la société Luxembourgeoise ne sont pas des licences libres CC. Par contre ce qu'on savait moins c'est que ces licences PRO ne sont pas non-exclusive. En effet, une nouvelle affaire (impliquant encore le groupe Fresh Body Shop) a mis en lumière ce que Jamendo cache soigneusement depuis des mois. Voici le récit du problème que FBS a donné sur les forums de Jamendo :

"J'ai récemment supprimé une partie de mon catalogue de jampro, afin de pouvoir ensuite les inscrire à l'Ascap, ce qui m'est permis par le contrat jampro (ça m'a été confirmé par le staff).
Or, je reçois en ce moment des messages d'une personne de chez jampro qui me précise que certains clients ayant acheté une licence du temps ou mes morceaux étaient chez jampro doivent être assurés qu'ils n'auront rien à payer à l'Ascap, sinon, jamendo se retournera contre moi. (et quelle a été la durée de ces licences? qu'ont-ils assuré au client sans que je ne sache rien du contrat qu'ils ont conclu avec lui? etc...)
J'ai été trés respectueux du contrat avec jampro. Aucune de mes licences n'a été vendue alors qu'un morceau aurait été à l'Ascap. Morgane (de chez jamendo) pourra en témoigner, j'ai refusé une licence à 300 euros parce que je venais juste d'inscrire le morceau à l'Ascap (qui n'était même pas encore validé chez eux).
Et là, sachant que l'Ascap est une usine à gaz, même si j'essaye, je ne pense pas que l'Ascap acceptera d'étudier la liste de tous les clients à qui jampro a vendu une de mes musiques...
Autrement dit, tu as le droit de quitter jampro et de t'inscrire ensuite à une société de collecte, mais il faudra t'attendre à des risques d'actions de jamendo contre toi pour toutes les licences qu'ils ont vendu précédemment si il y a litige avec un client."

Edifiant témoignage n'est-ce pas ? On est donc bien au final en face d'une licence exclusive interdisant de changer la gestions de ses oeuvres sous peine de poursuites. Sans parler de la position dans laquelle Jamendo met ses propres clients. On notera aussi avec intérêt que Jamendo est bien peu prompt à vouloir garder ses artistes et encore plus à défendre ou soutenir leurs intérêts.

Cette affaire rappelle aussi un paragraphe assez trouble de la Certification PRO (qui est le seul document que Jamendo fait signé, y compris pour les non-adhérents à PRO) : "Je m'engage en mon nom et le cas échéant au nom des titulaires de droits que je représente, à ne confier les droits des oeuvres remises à Jamendo Pro de manière exclusive et/ou rétroactive à aucune société de gestion collective et de répartition de droits pendant la durée du Contrat avec JAMENDO et pendant toute période qui couvrirait tout ou partie de la durée de votre engagement chez JAMENDO.
Je garantis donc JAMENDO contre tout recours à cet égard; Je suis conscient que cette attestation pourra être produite en cas de litige et que toute fausse déclaration de ma part m'expose au remboursement total des éventuelles sommes que JAMENDO devra payer au titre de cette fausse déclaration."

Ainsi, si dans les faits vous êtes libre de quitter JamPRO, vous serez lié avec effet rétroactif aux contrats PRO qui ont été vendu. Sachant que certaines licences PRO proposent une durabilité infini, vous comprenez le malaise...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 13:47
17/10/11

Quand F.T.G s'essaye au soundtrack classique, ça donne du bon, de l'excellent F.T.G !! Toujours très bien travaillé, une atmosphère profonde sans être noire, mais qui garde sa part de mystère et d'étrange... une très belle démonstration !!
"Meloodia" bien que court est une perle de délicatesse et d'émotions puissantes...
"Sladko hladno" sous ses airs de simplicité, abrite un caractère bien affirmé...
"Menetetty - part III" tout en subtilités et minimalisme voulu évoque la mélancolie générée par l'ennui des instants immobiles...
et "The Lame Waltz", la nostalgie de l'enfance
Merci pour ce petit film plein d'émotions !


18/10/11

J'ai hésité en voyant le tag "électro" mais, l'album étant recommandé par amonin, j'ai écouté et franchement, je ne le regrette pas.
Tout en douceur et volupté, cet album est un enchantement. Un véritable envoûtement !
On passe d'une piste à l'autre sans s'en rendre compte et l'on arrive à la fin de l'album avec regret.
Je rejoins les autres critiques pour "Méloodia" : superbe! mais trop court .
Une perle de douceur. Merci !

 

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 07:02

Aahlala... Jamendo comme tu m'fais rrirrre :)

Purement par hasard j'ai découvert un compte Jamendo.com sur un site concurrent qui monte, SoundCloud. On y découvre un compte ouvert par le Community Manager à mi-temps-par-interim-le-jeudi-quand-il-a-piscine-le-mercredi (et qu'il viennent pas se plaindre que son nom apparaisse en grand sur mon blog. Faut pas pousser cheffouné dans les ortis, hin !). Deux titres sont là. Jamendo a-t-il le droit de le faire, mettre des titres sur d'autres plateformes ? Absolument. Et ce n'est pas un problème du tout.

Je trouve simplement amusant et un peu cocasse cette situation, alors qu'on arrête pas du dire que le site de Jam' est tout vieux et buggé et que sa nouvelle version est en passe de devenir la nouvelle Arlésienne (surtout maintenant que Duke Nukem Forever est sortie, lol).

soudjam.jpg

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 17:38

http://www.renders-graphiques.fr/image/upload/moyen/Divers_-_mouton_03-1_render.pngJamendo a encore frappé un grand coup pour la défense des intérêts des artistes ! Et oui, fort d'un courage et d'une pugnacité à toutes épreuves, Pierrot Gégé (Pierre Gérard... vous devriez l'savoir de puis l'temps, lol) lors de la MaMA (Marché des Musiques Actuelles), parmi les nombreux sujets de débat possible et intéressant comme "La rémunération des artistes dans l'économie numérique",  "La précarité des artistes-musiciens est elle une fatalité ?", ou "Licence globale, gestion collective, contribution créative… Quelle solution pour une diffusion et une rémunération équitable ?" et "Accompagner sans assister : Solutions et enjeux des résidences et de l'accompagnement d'artistes en musiques actuelles", Pierrot et Jamendo ont choisi : "Business. Story telling. Entertainment. Oser réinventer le marché de la musique"... euh... comment dire... une croix dans la case "dommage" ?

Quand je lis certains commentaires d'artistes inscrits sur Jamendo et que je les met en parallèle de ce type de faits, j'me dis la "candidité" est une maladie qui fait beaucoup de ravages sur le site ;)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 15:20

http://imgjam.com/albums/s99/99986/covers/1.200.jpgLe facebook de Jamendo est décidément un vrai vivié d'infos inutiles et pourtant au combien intéressantes :)

Par exemple, vous souvenez-vous de l'affaire Burly ? C'était un zikos, avec une page Jamendo sans album et pourtant promotionné par Jamendo pour son plan markéting (on devait débloquer des parties de son single en passant des paliers de "fans facebook", le pire c'est que les extraits du single étaient payant sur ithune). Et bien Jamendo à récidiver avec Nathan, dj moldave (apparent ayant une certaine réputation dans son pays) inscrit depuis le 8 octobre 2011 sur Jam'. Son single "Today" (Dance bien faite mais aussi très calibrée "commerciale" et donc parfaite pour JamPRO) s'est vu mis en valeur sur le facebook de Jamendo. Comptant moins de 200 écoutes et à peine une 30aine de téléchargements, il est logique de ne pas le trouver dans "les albums les plus populaires de la semaines" (je me suis arrêté à 200, il n'y était pas). Alors vous vous dites peut-être : "Purée t'es lourd Chef, c'est bien que Jamendo fasse de la pub pour ceux qui sont moins "connu", non ?" Euh, certes, sauf que ce n'est pas dans leurs habitudes, le doute est donc permis sur le désintéressement d'une telle démarche. En effet, Jamendo nous a suffisamment rabâché qu'ils avaient une entreprise à faire tourner et des profits à engranger. Ce n'est non plus un mystère pour personne que Jamendo s'arrête à ses précieux algorithmes pour ses sélections facebook (libre à chacun de vérifier. Bin quoi ? je vais pas vous mâcher tout le boulot non plus ? lol). Du coup on est légitimement dubitatif : favoritisme ou opportunisme ? Comme l'ami Nathan est Moldave, le Luxembourg c'est loin, c'est sûr. Est-ce Nathan qui a de lui-même contacter Jamendo pour se faire de la pub ? Peut-être (et dans ce cas, je dis bien joué ! après tout ce n'est pas lui qui est en tord ici). Ou bien Jamendo a su tout simplement su renifler le bon filon au détour d'une critique d'album ? En effet, parmis les critiques du singles on trouve 2 gros contributeurs et notamment françois35420.

Donc quelqu'un chez Jamendo a-t-il simplement favorisé une connaissance ou bien Jam' a-t-il fait preuve d'opportunisme pour booster PRO ? En tout cas, les autres "inconnus" du site peuvent inonder le facebook et l'email de Jamendo pour se faire promouvoir par Jamendo, lol.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 16:38

http://s3.argim.net/files/s/burnout.gifBonjour à toutes & tous ;)

Vous avez surement remarqué qu'aucun article n'est sortie depuis 5 jours. Je m'en excuse, d'autant que ça va encore durer. En effet, je fais une petite pause sinon mes neurones vont fondre. C'est bien simple je n'arrive pas à écrire ou à réfléchir convenablement, lol. Un état grippal n'arrangeant rien, il est évidant qu'une pause s'impose (tout pour la rime ! lol).

J'espère aller mieux mercredi ou en fin de semaine.

J'en profite pour dire que ma boite email vous est ouverte. Ainsi si vous avez quelque chose à dire, ou une info, et même un article à faire passer, n'hésitez pas à me les soumettre ;)

A bientôt...

Repost 0
Published by ChefGeorges
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 11:34

http://img.over-blog.com/475x419/2/18/87/36/images5/Humour-Livre.jpgWouè, rien ! Je viens de parcourir les 200 dernières sorties et rien ! rien d'exceptionnel. Pire, j'ai zappé direct plus des 3/4 des albums, qui de la pochette au choix des tags ou des titres m'ont refroidi sans même me donner envie d'écouter ! J'ai écouter 4 albums et singles seulement, pour n'en retenir qu'un qui au final s'avère tout juste "bien", mais sans plus.

Il est incontestable que la qualité de Jamendo baisse à vitesse grand V ! Mais pour quelles raisons ?

1) Une image dégradé.

Jamendo vit sur un nuage, vit un rêve éveillé... mais la réalité c'est que la plateforme n'est plus attirante. Des bugs qui commencent dès l'upload d'un album, une plateforme qui parrait bien vieillissante, des forums minimalistes, un manque total d'accueil des nouveaux, ne sont que quelques uns des points négatifs qui entache le crédit de Jamendo.

Ne négligeons pas non plus la récente labélisation PUR (Hadopi) du site. Pour beaucoup de musiciens libreistes, ceci équivaut clairement à un panneau "sans interdit". On les comprend, vu que PUR stigmatise ceux qui ne veulent pas du sytème établi de distribution de la musique et de gestion du droit d'auteur.

Les plaintes de sites extérieurs (comme mon blog, entre autre), où des articles ne cessent de démontrer les travers et la politique absurde de Jamendo, ont un effet que Jamendo se refuse à prendre en compte, mais qui est pourtant bien réel. Bien entendu, la faute revient à Jamendo qui s'entête dans ses erreurs et ses érrances, par aux blogeueurs et internautes qui ne font que dénoncer ce qu'ils constatent et vivent eux-même.

2) Mieux ailleurs.

Et oui, Jamendo a beau essayer de faire croire qu'ils sont les seuls, c'est faux. Pour les libristes il existe de nombreux sites concurrents. Je ne vais pas tous les énumérés (mais ils ont déjà été présenté sur le blog), mais si on ne prend que le cas Bandcamp, il est clair que ce petit site monte de façon exponenceil en ce moment. Pour la rémunération de ses oeuvres, Bemysound fait aussi beaucoup d'ombres à PRO.

3) Le vide intersidérale de la politique musicale de Jamendo.

Je voyais pas comment le dire autrement. Avec un upload débridé, sans aucune modération, avec un site où les classement sont ridiculement simplistes, à la visibilité façon archéologues numériques pour les auditeurs, faut pas être une lumière pour comprendre que la politique musicale de Jamendo se résume en un mot (qu'ils assument d'ailleurs complètement) : catalogue ! Oui "catalogue", comme La Redoute.

Bref, Jamendo est hasbeen, mal foutu, buggé, et démontre chaque jour qui passe que les auteurs et musiciens sont bien loin dans l'esprit et les préoccupation de l'entreprise Jamendo SA.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier