Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 20:03

C'est, à peine carricaturé, ce que le Promotion Manager de Jamendo viens de déclarer sur Facebook ! Je vous assure que j'étais proche du fou rire en lisant ça :

martydanssesoeuvres.jpg

Non mais... franchement... de deux choses l'une : où il est complètement à côté de ses pompes, où c'est du pur sarcasme déguisé, à vous de juger. Toujours est-il que la réponse dénote du décalage total de Jamendo avec la réalité. Je vous ai mis aussi dans la capture d'écran une partie de la conversation où Dj Fab nous annonce qu'Anyson Crowe quitte Jamendo (tous ses albums ont déjà disparu).

http://imgjam.com/artists/A/Allison%20Crowe.jpgALYSON CROWE m***e ! Je crois sans trop me tromper qu'elle était sur le site depuis au moins 2007 (oui parce que ça aussi au passage on ne peut plus le savoir sur Jamerdo). C'était l'une des très grosse artiste du site, des millions d'écoutes des centaines de milliers de téléchargements et des dizaines de milliers de fans ! En plus, c'était une artiste bankeable de JamendoPRO, qui rapportait donc beaucoup d'argent à la société Luxembourgeoise.

Le comble c'est que la mise à jour de Jamendo n'est que la cerise qui a fait débordé le vase :) En effet, ça faisait déjà un moment que je voyais sur GS la pauvre Alyson ou son manager se débattre avec Jamendo pour percevoir son dû. Et Jamendo, avec une incompétence cnadide, a traité le problème avec une insoucience stupéfiante. Plus Alysson se plaignait, plus on lui disait d'attendre gentiment. Incroyable !

Elle a donc expliqué à ses fans et auditeurs qu'elle quittait Jamendo, supprimant tous ses albums. Il faut noter que ce départ est bien précipité et non anticipé, car pour le moment elle n'a pas encore trouvé de nouvel hébergeur staisfaisant, et n'a donc qu'un email à fournir pour garder le contact (en plus de son site officiel).

Si vous connaissez vous même d'autres

grands noms de Jamendo qui quittent le site,

n'hésitez pas à me contacter ou

pour témoigner vous-même de votre départ de Jamendo ;)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 07:00

7mai(bando)Soyons clair de suite : il y aurait bien trop à dire que Jamendo v.3 ! C'est bien simple, j'ai l'impression d'en découvrir tous les jours. Par exemple, sachez que nos albums favoris sont devenus (forcément) nos "pistes" favorites. Sauf que ça rend l'écoute de ses playlists assez compliquée, surtout par les widgets. En effet, un internaute à découvert que les widgets étaient limités à 52 entrées. Donc à présent 52 pistes, mais si votre playlist de favoris fait plus... tintin ! ^^

Les stats sont justes misérables et ceux parmi les artistes qui jusqu'à présent hésité à critiquer ouvertement Jamendo, change d'approche devant le constat de l'inintérêt que revêt à présent Jamendo. Et oui, l'audimat du site (à mon sens très surfait depuis 2 ans, mais bon) était jusque là ce qui retenait principalement les "gros calibres" du site, ceux qui drainaient plus de 10.000 écoutes par semaines, de quitter le site.

Je pourrais vous parler de l'attitude complètement puéril de Jamendo, oui je pourrais... mais bon, on va peut-être aussi arrêter de tirer sur l'ambulance, non ? Le plus cocasse c'est sans doute l'ultime intervention du Maestro des Community Managers, Sir Martin G. Le type, qui manage les facebook de Jamendo, m'avait tout simplement banni de ceux-ci dès le premier jour de la mise à jour (et accessoirement supprimé mes commentaires comme vous le savez). Et là, il fait une annonce sur un FB dissident pour dire que Jamendo "répond" à la Communauté (un grand moment ça aussi !). Donc j'en profite pour me plaindre, et là devinez quoi ? Il m'accuse de mentir, lol. Comme quoi j'ai jamais été banni du FB de Jamerdo. Je vérifie... oh miracle : je ne suis plus banni. Et donc, sur de lui, il m'accuse de mentir. Comme il est drôle... surtout qu'il ne savait pas que par twitter son boss, Pierrot Gégé, m'avez confirmé mon bannissement (pour la publication d'une "photo offensante envers un membre de l'équipe de Jamendo"... là aussi je cherche encore. Mais comme Martin m'avait dis sur twitter un peu avant : "Prouve-le", mdr). Voyons le positif, je peux maintenant faire mon gros troll sur les FB officiel de Jam', lol.

Et la Réponse de Jamendo ? pfff, du grand guignol à aussi ! Je vais pas la commenter tellement c'est ahurissant de bêtise et de suffisance arrogante. De toute façon ça n'a pas fonctionné, y compris les belles promesses qui n'en gagent absolument pas Jamendo, vu que les commentaires négatifs ne se sont pas tari, bien au contraire (avec beaucoup de bonnes choses, bien dites, au passage).

Voilà, demain c'est le 7 mai, l'Ultimatum sera dans sa phase finale et ne nous leurrons pas : Jamendo 2.0 ne reviendra pas ! Et pourtant "Et si"... oui si un geste aussi fort que celui-là était fait par Jamendo, un vrai sacrifice financier pour eux, ce serait sans doute la seule manière de sauver le bateau www.jamendo.com. En plus, cela démontrerait un vrai humilité, la reconnaissance de leurs erreurs, ce qui serait le térot idéal pour construire un nouveau Jamendo 4.0... Mais ne rêvons pas, ça n'arrivera pas :(

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 07:00

Vous voulez vraiment savoir pourquoi les vieux cons comme moi radote toujours sur le "vieux Jamendo" ? Et bien vous allez découvrir que finalement c'est pour les mêmes raisons qui font qu'aujourd'hui, même ceux qui n'ont connu que la version "orange" de Jamendo décident de se mobiliser contre Jamendo, sa nouvelle politique bien commerciale et son manque d'éthique, cristallisés dans sa nouvelle version de son site web.

Et vous allez donc découvrir ce que Jamendo a été au début, ce qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être, et ce qui aurait pu en faire un grand du web. Et vous allez découvrir tout ça de la bouche même de son géniteur : Sylvain Zimmer. En effet, j'ai retrouvé sur Numerama une interview du tout jeune fondateur de Jamendo, accordée à Ratiatum (devenu Numerama) (lien). Je vais la reprendre intégralement et la commenter. Mais vous allez voir, normalement vous devriez pousser au moins de petits cris strident voire des hurlements caverneux à plusieurs moments, surtout en pensant à la version 3.0 de Jamendo :) Prêt ? On y va !


Ratiatum.com : Racontez-nous la génèse de Jamendo. Comment vous est venue l'idée de créer cette plateforme de musique en ligne libre, et qu'est-ce qui vous a fait passer de l'idée à sa réalisation ?

Sylvain Zimmer : L'idée de jamendo est née il y a un peu plus d'un an maintenant, alors que je cherchais dans ma boule de cristal à quoi pourrait ressembler la diffusion de musique dans les années à venir... Je ne pense pas avoir grand monde à convaincre sur Ratiatum à ce sujet, une des solutions les plus élégantes est le Peer-to-Peer allié aux licences Creative Commons. (Euuh, oui vous lisez bien : le P2P qualifié d'élégant, là où aujourd'hui il a disparu de la version 3 de Jamendo)Je suis donc parti de cela en étoffant petit à petit le concept du projet, pour apporter une voie alternative, concrète et cohérente aux artistes d'aujourd'hui.(relisez bien cette fin de phrase, et cliquez maintenant sur www.jmaendo.com, lol)

Ce qui m'a poussé à m'investir complètement dans ce projet a été la rencontre avec des groupes comme Both qui dès le début ont accueilli à bras ouverts l'idée d'une diffusion sur les réseaux P2P. A force de rencontrer toujours d'autres artistes, nous nous sommes rendus compte que bien que certains ne puissent pas passer à l'acte pour diverses raisons, rares sont ceux qui sont formellement contre le P2P et les nouveaux moyens de diffusion. A partir de cela, il était évident qu'il y avait quelque chose de grand à accomplir.

Ratiatum.com : Combien d'artistes ont déjà accepté de vous confier la diffusion de tout ou partie de leurs morceaux ?

SZ : Nous diffusons actuellement plus d'une soixantaine d'albums venus du monde entier (majoritairement d'Europe pour l'instant). Il n'y a aucune barrière à l'entrée, et nous commencons à recevoir plusieurs nouveaux albums par jour assez spontanément, ce qui est très bon signe.

Jamendo.comRatiatum.com : Il n'y a aucune barrière à l'entrée, ca veut dire que vous ne faites aucune sélection qualitative ?

SZ : Non, tout ce qui est "audible" (j'entends pas enregistré au fond du garage avec quelque chose comme ca ;-) est accepté par nos modérateurs, qui sont des membres de la communauté. (Stooop! des modos... membres de la communauté... qui modèrent les albums... déjà ça démontre ce que "esprit communautaire" veut dire et que Jamendo se positionnait bien comme tel en 2005, et que la v.3 en est très loooin) Dans ce sens, nous sommes plus proches de Internet Archive que de Magnatune. Bien que nous offrions de nombreux services pour aider et accompagner efficacement les artistes dans leur diffusion et leur promotion, nous sommes plus un hébergeur qu'un label. En ce sens, les artistes sont libres de se désinscrire à tout moment, n'ont aucune clause d'exclusivité, et gardent tous leurs droits sur leur musique.

La seule vraie obligation pour eux est d'envoyer des albums complets, pas des extraits promotionnels. Nous avons dès le début voulu éviter le "phénomène MTV/iTunes" qui fait que l'attention du public se tourne quasiment uniquement vers les singles, ce qui est très dommageable à la démarche artistique. (ENORME !!! Sylvain Zimmer, 7 ans en avance flinguait la v.3 de Jam', lol. Non mais franchment, qu'un Martin 'McFly' G. ou un Pierrot Gégé ose encore me dire que les "singles c'est meiux et bla,bla..." !) Toute la musique présente sur jamendo est sous forme d'albums complets, à l'exception des éventuelles pistes contenant des extraits ou des samples d'autres artistes non libres. (No coment !) Biensûr certains albums ne font que quelques titres, mais ce sont tout de même des démos qui ont été distribuées au public en tant que telles. Diffuser sa musique sur Jamendo implique donc plus d'engagement pour un artiste que d'uploader quelques MP3s sur d'autres sites, et les visiteurs apprécient beaucoup cela.(Si je pouvais encore, je ferai bien un copier/coller de Tout le paragraphe pour le mettre sur FB, pas vous ? lol)

Ratiatum.com : Vous avez une approche très professionnelle de la musique libre, avec une société, des employés, des partenaires commerciaux... Est-ce qu'il est difficile encore aujourd'hui de faire admettre que la musique libre n'est pas nécessairement une musique d'amateurs illuminés ?

SZ : Avant de démarrer le projet nous n'étions pas certains de la qualité musicale que nous pourrions atteindre. Elle a pourtant été bien au delà de nos espérances, c'est une de nos principales motivations aujourd'hui. Allez écouter les albums plébiscités sur Jamendo, et vous verrez que même s'il y a encore une marge de progression, on est très loin des amateurs illuminés !

En ce qui concerne les partenaires commerciaux, nous nous sommes fixé la borne des 100 albums pour commencer à les démarcher. Cet objectif sera atteint vraisemblablement dès cet été. Le but est de financer l'infrastructure pour pouvoir mener à bien nos nombreux sous-projets, et de pouvoir en faire bénéficier les artistes. Notre conception de ce sponsoring restera très sobre (comme sur l'actuel JamendoPRO ? ^^), la musique streamée qui nous coute cher pourra comporter quelques spots audio (au max un toutes les 3 chansons), le site web comportera une quantité raisonable de pubs (pas de pop-ups...), enfin les archives disponibles dans les réseaux P2P seront bien sûr conservées sans pub.

Nous croyons fermement à la cohabitation entre associations et sociétés. Il suffit de prendre l'exemple des distributions Linux : Fedora, Gentoo et Debian d'un côté ; Red Hat, SuSE et Mandrake/Mandriva de l'autre... Les deux modèles doivent exister, car ils se complètent. L'avantage de notre société est qu'elle prouve que la musique libre est viable, ce qui est un certain gage de qualité. Elle nous permet aussi de disposer de beaucoup plus de ressources que nous consacrons à la démocratisation de la musique libre.

J'en profite d'ailleurs pour remercier la communauté qui se forme autour de jamendo ! Certains membres ont commencé à rentrer dans l'équipe en tant que bénévoles et ont déjà apporté beaucoup de choses au projet (notre nouveau logo, beaucoup de remarques et de nouvelles idées, ...)(Oui, relisez aussi : Jamendo "doit beaucoup" aux bénévoles qu'il a "remercié" sans ménagement en 2006/2007, ainsi qu'à sa communauté qu'il a aujourd'hui "remercié" aussi en lui coupant toute parole et tout partage)

L'Equipe Jamendo. De gauche à droite : Pierre, David, Sylvain et LaurentRatiatum.com : Jamendo est-il une solution viable pour les artistes sur le long terme, ou prennent-ils davantage votre plateforme pour un tremplin vers des contrats avec des labels établis ?

SZ : Le jour où un de nos artistes se fera signer par un label, ce sera une grande réussite pour nous. Que se passera-t-il alors, retirera-t-il sa musique de jamendo ou conservera-t-il la même philosophie de diffusion ? Dans l'autre sens, nous sommes également partants pour accueillir des artistes signés dont les majors voudraient redynamiser la discographie en mettant leurs premiers albums sur le P2P. Qui vivra verra, mais nous croyons beaucoup à la complémentarité des méthodes. Vendre des CDs lors des concerts, accepter les dons, diffuser sa musique sur les réseaux P2P, signer chez une major qui veut produire des clips et financer des albums, toutes ces choses ne nous semblent pas du tout être incompatibles. C'est juste une question d'ouverture d'esprit ...

(PHOTO: quelqu'un se souvient du nom de famille de ce David ? ou ce qu'il est devenu ?)

Dans ce sens, jamendo est tout à fait viable sur le long terme. Un artiste gagne rarement beaucoup d'argent sur les ventes de ses CDs dans le système classique. Jamendo peut seulement accroitre sa popularité et donc ses rentrées d'argent principales, qui sont pour beaucoup de groupes les produits dérivés et les concerts.

Le plus de jamendo pour les artistes est d'être l'illustration parfaite de la théorie du "long tail". Au lieu d'un système qui impose des hits aux utilisateurs ("push")("Top100" ? lol), jamendo permet à l'auditeur d'accéder à une sélection de musique personnalisée ("pull")(oui genre une sélection "par durée", ça c'est classe, non ?) qui n'aurait pas forcément trouvé son public par les voies classiques (nous utilisons iRATE comme système de recommendation, celui dont s'est inspiré Indy).

Ratiatum.com : Tous les morceaux sont diffusés par P2P. Quels sont les atouts du P2P qui vous ont porté vers ce choix ?

SZ : Deux choses nous ont fait choisir le P2P : l'aspect technique et la communauté. (Non mais arrêtez, vous vous faites du mal...)

La technique est la raison évidente... La diffusion gratuite d'archives de plus de 50 Mo n'est pas réalisable sérieusement sans P2P, qui nous permet d'avoir des coûts de diffusion tendant vers zéro. Sur le plan technique, nous apprécions particulièrement BitTorrent.

Ensuite il ne faut pas oublier la communauté du P2P qui est formidable (Un kleenex ? lol), Ratiatum en est la juste illustration. Elle regroupe énormément de gens qui sont avant tout des passionnés de musique ou de cinéma, et qui ont l'esprit bien plus ouvert aux nouveautés. L'énorme communauté d'eMule en est la preuve, nous sommes d'ailleurs particulièrement heureux d'annoncer notre récent partenariat avec Razorback2, qui comme pour Ratiatum nous aide à diffuser tous nos fichiers sur eMule avec leurs 50Mbps (Razorback est partenaire de la chaîne téléchargements de Ratiatum, ndlrc). Un grand merci à eux, car Razorback2 est le bon exemple de l'interêt des grands acteurs du P2P pour un contenu constructif et légal.

Ratiatum.com : Quels sont vos projets pour l'avenir, immédiat et plus lointain ?

SZ : L'avenir immédiat, c'est la réalisation par la communauté d'un "jamzine", sous formes de chroniques d'albums où tout le monde peut contribuer sur un wiki avant leur publication en page d'accueil de jamendo. Vous êtes tous invités à y participer ! (Aah... fe-JamZine... seul restait de cet esprit de partage communautaire les critiques d'albums, maintenant eutanasiées par Jamendo lui-même)

A moyen terme, nous comptons aider de plus en plus les artistes à trouver des concerts (Oui, aider les artistes à trouver des concerts... et oui, c'est bien de Jamendo dont on parle) car cela représente encore une difficulté majeure pour eux. Nous avons déjà quelques opportunités très intéressantes qui aboutiront à des places régulières dans des festivals ou des premières parties de grands artistes... je ne peux pas vous en dire plus mais attendez-vous à quelques surprises ! (lol)

Nous prévoyons également de développer dès cet été un player audio intégrant bittorrent, irate, peercast et la médiathèque jamendo ... Ce ne sont pas les idées qui manquent, et nous sommes toujours à l'écoute de celles de nos membres.

Ratiatum.com : Un conseil d'artiste à ne pas manquer sur Jamendo ?

SZ : Il ne faut en manquer aucun biensûr ;-) Tous les genres musicaux sont représentés, il y en a vraiment pour tous les goûts ! Voici ceux qui ont récolté les meilleures critiques sur jamendo :
Both : Rock éclectique
Lonah : Hallucinations diverses et quelque peu cosmiques
Myassa : Pop-Rock français
Ehma : Minimaliste
Echo lali : Chanson pour enfants


Et à l'époque : pas de bugs, plein d'idées, de l'innovation et des ambitions. Et aujourd'hui...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 22:22

7mai-bando-.png"Souvenez-vous, souvenez-vous du... 7 mai 2012"http://ranger.gamebanana.com/img/ico/sprays/v.png

Et oui un air de vendetta rode sur Jamendo. La frustration a cédé sa place à la colère, au dégoût, et même disons-le carrément à la déprime pour certains. Sur le service Get Satisfaction les messages d'incompréhensions, les appels au retour de la version 2.0, et même des suppliques pour que les fonctions de la v.2 soient rapidement réimplantées dans la v.3, pleuvent littéralement ! Ce qui a permis de découvrir que Jamendo n'a même pas pris la peine de payer ce service, et donc la limite de messages dans certains topic a été vite atteinte. De même, le Jamblog, qui d'habitude voit des commentaires dont le nombre oscille entre 0 et 1, a déjà une bonne vingtaine de réponses, dont pas une n'est enthousiaste, bien au contraire.

Sur les facebook anglais et français de Jamendo, c'est le royaume de la censure. Oui vous lisez bien :( De nombreux commentaires ont disparu hier et certains, comme votre serviteur, on même été bloqué, interdit de commentaires. La réaction fut immédiate de la Communauté, dénonçant ces manoeuvres. Ce qui explique peut-être que Jamendo (pour le moment) a cessé cette méthode. D'autant que des internautes ont pris sur eux de faire des screenschots des commentaires. Vous trouvez ça un peu too much ? Et bien sachez, que toujours hier, j'ai cherché à entrer en contact avec Pierre Gérard (oui vous allez comprendre pourquoi je n'utilise pas le gentil qualificatif de "Pierrot Gégé") par twitter. Pas de réponse. Mais quelques instant après, j'étais banni des facebook Jamerdo et mes commentaires effacés. Je me plains sur @Jamendofr. Réponse : "Prouve-le" Je vous jure que c'est la vérité ! D'ailleurs je vous mets l'image. http://nsm05.casimages.com/img/2012/04/28//1204281033171323939779165.png

Je commence sérieusement à me demander si Jamendo n'avait pas prévu tout ça. Je pense que leur cynisme pourrait aller jusque-là. Car j'ai aussi eu d'inquiétants retour sur des artistes qui n'arrivaient pas à supprimer leurs albums de Jamendo. Logiquement, rien à craindre, nos oeuvres nous appartiennent. Sauf que Jamendo a fait signer cette fameuse nouvelle certif, et j'espère qu'une clause légale non-comprise par tous ne leur permettra pas de séquestrer nos oeuvres. Mais ne soyons pas plus alarmiste que ça ne l'ai déjà, on jugera dans les jour qui viennent.

Alors pourquoi parler du 7 mai prochain ? Parce que c'est la date ultimatum qui va être adressé à Jamendo dans les prochaines heures. Si à cette date, Jamendo ne revient pas sur l'ensemble de cette version 3, sans exception : un exode massif et un black-out des écoutes du site est à prévoir. La riposte est donc belle et bien en place !

Alors surtout PARLEZ-EN AUTOUR DE VOUS ! sur Facebook, sur Twitter, par email, dans la rue, etc. Voici d'ailleurs les principaux groupes FB réunissant les plus actifs des artistes et auditeurs de la contestation contre Jamendo : JamendoCommunity (plus anglaise) et OldFriendsJamendo (plus francophone)

(Il existe aussi un logo pour vos avatars, notamment pour FB et TW : lien)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:31

http://www.guidefacebook.com/wp-content/uploads/2011/05/facebook-censureH-A-287038-13.pngSuréaliste ! Jamendo réagit difficilement à la critique et censure de nombreux posts sur ses facebook. Ainci j'ai eu la désagréable surprise de constaté l'effacement de mes messages, comme d'autres d'ailleurs.

J'ai même été bloqué et interdit de publication !

Une situation de plus en plus ubuesque et incompréhensible, car vous savez la meilleure ? Tout ça s'est produit après avoir tenté un contact avec Pierre Gérard (co-fondateur de Jamerdo) sur twitter !

D'un pathétique...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:58

deadjam.pngAucun communiqué ! AUCUN ! Soyons clair : être maladroit en communication c'est une chose, mais refuser de communiquer en se faisant passer pour un "maladroit" pour justifier la chose, c'est pas pareil.

Non content de n'avoir prévenu personne de la mise en place du nouveau site et d'avoir ainsi mis devant le fait accompli plusieurs dizaines de milliers d'artistes et plus d'un million d'auditeurs, Jamendo ne communique pas sur le sujet, ou alors si on le force (et encore !). On a en effet eu droit à quelques réponses laconiques de Community Managers et surtout sans intérêt. On nous dit de patienter (forcément, lol), que les bugs de logins et de navigateurs seront réparés (on s'en fout un peu, re-lol), mais pour parler des vrais sujets qui fachent, il faut sacrément insister. Tout ça pour s'entendre dire après que c'est nous les idiots, et que la sélection exclusive par piste c'est mieux et les critiques d'album hasbeen... (ne cherchez pas, le mot que vous avez sur le bout de la langue c'est "consternant", à moins que ce ne soit "pathétique", lol)

Pourtant les forums Get Satisfaction et Facebook sont pris d'assaut par une Communauté complètement désabusée et amer, et le serait-on moins ? Jamendo v.3 n'est plus qu'une banale vitrine : on y vient, on regarde, on prend les pistes qui nous intéressent, et on s'en va mettre ça dans son iPod ; voilà la nouvelle logique de Jamendo ! La plupart des fonctions liées à un aspect communautaire ont disparu. Mais c'est bien normal, Jamendo copiant un Deezer (ou un Soundcloud diront-ils, pour faire passer la pilule) "il fallait se débarrasser de tout le bagage historique" du site (private joke). D'ailleurs, appelez-moi oiseau de mauvais augure si vous voulez, mais je doute d'un retour des forums, et si retour il y a ce sera de courte durée. Et oui, vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi Jamendo avait ouvert un compte sur Get Satisfaction ? Pourquoi ils n'ont pas refondu avant les forums de Jam v.2 alors ce forum avait depuis longtemps été remis à jour par son concepteur (Vanilla) avec des fonctionnalités supplémentaires ?

Ne nous leurons pas, Jamendo est bien mort. Le pire c'est que Jamendo continu d'ignorer une triste réalité : la fuite de ses serveurs. Car oui, de nombreux artistes ont d'ore et déjà annoncé qu'ils quittaient définitivement la plateforme luxembourgeoise, tout comme les auditeurs qui sont partis gambader dans du plus vert pâturage. Un exode, qui même avec les bugs réparer ne va pas ralentir, vu qu'une fois le site stable (ou disons quasi stable, rappelons que la version 2.0 ne l'a jamais été, lol) les choix politiques et stratégiques de Jamendo seront encore plus criant !

Le seule point noir de la vague de protestation est que certains continuent de servir la soupe à Jamendo, et faisant des listes interminables de propositions, offrant à Jamendo une opportunité de faire croire qu'ils s'intéressent encore à eux et surtout de les faire poireauter pendant des mois.

Une seule action a du sens : ENLEVER TOUS SES ALBUMS DE JAMENDO-PRO (ou de Jamendo tout court, lol). Toucher à leur porte-monnaie reste le seul moyen de négocier avec une société qui n'a jamais caché sont intention de faire de l'argent et de grossir.

Mais de l'avis de beaucoup, et je dois dire que je me ralie de plus en plus à eux : Jamendo est définitivement mort et ne peut plus être sauver par une communauté dont on ne veut plus. Il est temps de couper le cordon ombilicale, et d'aller vers d'autres horizons...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 22:50

http://img3.xooimage.com/files/f/1/1/justice-2e9043.jpgIl y a quelques semaines, je vous parlais d'un artiste qui avaient ouvertement menacé Jamendo d'une plainte si son dû ne lui était pas restitué dans les plus brefs délais. Et bien Jamendo voit de nouveau la menace planer...

A noter que les "plaintes" plus mesurées sont nombreuses sur les forums de Jamendo. Mais en plus d'être nettement plus directe, celle-ci émane d'un groupe de triphop-8bit reconnu pour son talent, apprécié par de nombreux fans et buzzé par Jamendo lui-même : LukHash.

En plus du lien, je vous remets leur plainte ici même :

PAYMENT LATE AGAIN - FINAL NOTICE
As the situation repeats, we are asking for the one last time before we start the formal process of recovering our money from you. We are seriously considering to take some legal steps if necessary or if this situation continues in the future.
We are experiencing the same problem on every occasion we ask for the funds to be transferred into our paypal account.
As per newsletter from October 2011, which announced the new payment system, we understand that funds should reach our account between 15th and 20th of the month following the request of payment.
As per email received from Jamendo representative on 3rd of April, the delay is due to some customers paying late, however, we have managed to get in touch with the customers who purchased commercial licenses to our songs and these who donated the money and it seems that they have paid instantly for all the services.
Moreover, we have also found our music in some commercial videos without us receiving a penny on the dates stated by Jamendo in the newsletter from October 2011.
As you could imagine, late payments of funds may also result in additional costs and penalties that artist may suffer. Moreover, Jamendo representatives seems to be ignoring several emails requesting the payment from the artist himself.
Therefore we are willing to start the formal process of recovering the money you owe to the artist stated below if this situation is not being resolved and dealt with in a timely manner.
I serve as administrator for the account of: LukHash.
Regards,
Maria

C'est donc après des démarches très conciliantes, par email, que le groupe s'est décidé et résigné à hausser le ton. Jamendo en est par là-même mis encore une fois devant ses éccueils et son incompétence chronique.

Ils se pourraient fort bien qu'une telle initiative encourage d'autres musiciens et groupes a adopté la même démarche contre Jamendo.

Je suis l'affaire et vous tiendrai au courant si des infos intéressantes en ressortent. Je vais aussi mettre prochainement à disposition un modèle de courrier à adresser à Jamendo en cas de litige.

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 11:09

http://4.bp.blogspot.com/-kzGmABVdEoY/TvFmdDgn9eI/AAAAAAAAAxo/l-ZN3NtXMQY/s640/Faillite.jpgJamendo... que dire... encore...

A vrai dire, je suis tellement atterré par l'amoncellement de plaintes en tous genres sur le service Get Satisfaction, et surtout pas l'absence totale de réponse depuis plus d'une semaine, que je n'arrive même plus à me motiver pour les tacler (lol).

Les problèmes sont légion, entre les uploads d'albums impossibles ou foireux, le player qui fonctionne selon son bon vouloir, les downloads à la ramasse, les outils statistiques pour les artistes buggés depuis des semaines, les pages de maintenances régulières, sans compter avec les retards du nouveau site internet... Mais à ça viennent s'ajouter quelques "friandises" comme l'apparition d'étranges frais supplémentaires, l'accumulation de retards dans les paiements des dûs des auteurs, des largesses sur l'utilisation de copyrights, ou plus récemment cet artistes constatant que sa Certification Jamendo remplie et signée étaient accessible via les moteurs de recherches (mais que fait la CNIL ? lol)

Bref, Jamendo donne des signes inquiétant de fébrilité auxquels le silence radio du staff n'arrange rien. Difficile de dire si nous aurons des réponses, mais j'ai pris la peine de poser la question sur G.S. (n'hésitez pas à soutenir celle-ci)

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 07:00

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/6781320855669.jpgL'affaire couve depuis quelques jours, et pourrait bien prendre de l'ampleur dans les prochaines semaines. Des artistes inscrits aux programmes JamendoPRO ont découvert d'étranges et soudains nouveaux frais, prélévés directement sur leurs revenus Jamendo.

Ces frais apparaissent sous la simple dénomination "Bank fees" (frais bancaire). Voici un exemple rapporté par un artiste :

14/04/12 Licensing "fernando soria blanco" for 1 track(s) 9.5 €
14/04/12 Bank fees -0.33 €
11/04/12 Licensing "reinhard Zado" for 1 track(s) 8.55 €
11/04/12 Bank fees -0.41 €

C'est bien entendu la confusion la plus totale chez les artistes, car personne n'a été averti au préalable d'un tel changement. D'autant que ces frais sont incompréhensibles, et pour plusieurs raisons :

1) Si je reprends l'exemple ci-dessus, les -0,33€ sont à déduire des 9,5€ où ont déjà été déduit ?

2) Pourquoi les artistes auraient-ils des frais bancaires à payer ? Pour quel service ?

En effet, je rappelle que si les clients PRO peuvent payer par carte bancaire ou par virement bancaire, ce n'est pas le cas des artistes à qui Jamendo ne propose exclusivement que le système Paypal (pour percevoir leur dû). Ainsi, comment Jamendo justifie-t-il ces frais bancaire ?

Au-delà de l'injustice qui est de faire payer des frais aux artistes pour un service auquel ils n'ont même pas droit, c'est une remise en cause du principe du 50/50. Car si Jamendo ponctionne des frais de fonctionnement (ce que sont les frais bancaire) sur la part revenant aux artistes, on obtient forcément quelque chose du style : 50% pour Jamendo, 5% de frais bancaire et seulement 45% à l'artiste !

Cette nouvelle affaire semble étrangement liée à une autre, concernant là aussi des frais imposés par Jamendo sur les dons (voir lien1, lien2). Mais sans doute le plus choquant est la découverte sur le forum Get Satisfaction de Jamendo d'une question à ce sujet, très explicite, et sans réponse depuis 10 jours !!

Jamendo ne sais jamais autant comporté comme une entreprise lambda que ces derniers temps...


[Mise à jour - 14h33]

Et oui déjà une mise à jour de l'article :) Je l'ai jugé importante cr un autre artiste apporte une précision qui semble bien confirmer que Jamendo ne respecte plus le sacre-saint dogme du 50/50. En effet, pour 2 achats de licences avec un même gain de 29,5€, cet artiste a aussi une ligne bank fees à -0,94€ et une ligne autre à -1,02€ !

Toujours aucune réponse de Jamendo sur le sujet...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 07:46

Alors je ne vais pas une énième fois vous rappeler que Jamendo nous balade depuis des mois avec leur arlésienne préférée : le nouveau site internet ! Par contre, je voudrai vous faire partager un fait récent plutôt amusant :)

Déjà, ça fait un mois que j'ai posté sur le service Get (in?)Satisfaction de Jamendo une demande de preuve du développement du nouveau site (même une capture d'écran) ou au mieux une date de sortie, ce que plusieurs membres ont d'ailleurs soutenu. Mais rien... nada... le silence total.

Dans le même temps un membre actif des forums espagnols (modérateur aussi je crois) a lui aussi posé une question similaire, toujours sur G.S., mais là aussi sans réponse. Enfin pas tout-à-fait, car au lieu de répondre publiquement, un membre de Jamendo a répondu "en privé" à ce membre. Et là il a confirmé l'arrivée du nouveau site pour une date comprise entre le 15 et le 25 avril 2012. Dans le même temps, un artiste a eu lui la bonne idée de poser la question sur le facebook.fr de Jamendo. Mais là, regardez plutôt la réponse...

http://nsm05.casimages.com/img/2012/04/10//1204100530281323939700720.png

http://nsm05.casimages.com/img/2012/04/10//1204100530281323939700719.png

Plusieurs hypothèses :

1) Si tout le monde sait où est la machine à café chez Jamendo, personne ne sait où sont les développeurs, lol (et accessoirement ils ne savent pas beaucoup communiquer entre-eux... bonjour l'ambiance, lol)

2) Un alzeimer précoce semble affecter une partie de l'équipe et notamment la personne ayant rédigé cette réponse sur facebook.

3) Pris d'un dédoublement de la personnalité, les membres du staff sont perdus : un jour ils croient le site pour demain, et le lendemain ils se demandent pourquoi on garde ces fainéasses de développeurs qui branlent rien (lol)

Oui c'est ça... le mot que vous cherchez en ce moement, que vous avez sur le bout de la langue en pensant à Jamendo, c'est bien ça : PATHETIQUE...

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier