Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 19:44

http://www.blogzimbalam.fr/wp-content/uploads/2010/04/logopartner_jamendo.jpg[Article du 10/02/2012 - remonté]

Petit flash d'info pour signaler un fait étonnant et qui démontre bien ce qu'ici je dénonce depuis des mois : contrairement aux affirmations de Jamendo, la Certification 2011 n'est absolument pas "obligatoire". Une nouvelle preuve avec ce qu'on peut appeler la mésaventure d'un auteur du site.

La publication de ses titres sur Jamendo étant bloquée depuis mi-novembre 2011, celui-ci refusant de signer la nouvelle certification, l'artiste en question a décidé de publier ailleurs (notamment sur viinyl, bandcamp, soun-music et altermusic). Revenant vérifier son compte sur Jamendo (donc presque 3 mois plus tard), ce dernier découvre que finalement ses titres ont bel et bien été publiés sur Jamendo (en date du 16 nomvembre 2011 qui plus est !). Bien entendu, l'artiste a exprimé sa profonde déception devant l’attitude de Jamendo sur les forums du site.

Il est aussi à signaler que des albums comportant des copyrights ont quant même réussi à être certifié par Jamendo, alors que cette procédure est pourtant manuel (mais les cas signalés sur les forums ont été très vite supprimés)

http://videos.senat.fr/vidimg/logo.pngPlus fort encore, si j'ose dire :) Dans les débats du 11 janvier dernier (voir article) de la Commission du Sénat sur la liberté d'internet et la rémunération des créateurs, on comprend en partie lors d'un échange (très intéressant d'ailleurs) entre Jean-Paul Bazin, (président de la Société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes de la musique et de la danse (SPEDIDAM)) et notre Pierrot Gégé national la raison de la Certification "imposée". Si Jamendo veut faire les yeux doux à la SPRE, il faut montrer patte blanche ;) sauf que comme le précise Mélanie Dulong de Rosnay (responsable juridique chez Creative Commons), les Sociétés de gestion collective de droits d'auteurs (comme la Sacem) interdisent de fait à leurs artistes adhérents d'utiliser des licences libres de type CC, LAL, DP ou autres. Donc un auteur sous licence libre n'a pas à se justifier (par une certification par exemple) de sa non-appartenance à la Sacem. Pour être clair, on fait les choses à l'envers chez Jamendo : ce sont les auteurs qui se justifient de leur honnêteté, et non la SPRE ou la Sacem qui pourtant remettent celle des auteurs sous licences libres en question par leur suspicion.

Je retiendrai aussi que CC a pris la défense des artsites présent sur Jamendo, mais pas si ouvertement que ça "de" Jamendo. Tout comme J-P.Bazin a bien souligné indirectement le manque de soutient juridique et de protection offert par Jamendo à ses auteurs.


[Mise à jour - 11/02/2012 - 19h44]

Ça se confirme, Jamendo valide des albums sans tenir compte de la certification. Un autre musicien a vu son album validé, alors que dans son cas, bien qu'il ait renvoyé sa certification, Jamendo ne l'a pas validé (illisible apparemment).

Partager cet article

Repost 0
Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article

commentaires

xcyril 10/02/2012 20:34


Donc je peux parfaitement attaquer jamendo pour m'avoir oblige de signer cette certif pour etre paye dernierment?

Sans dec?

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier