Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 13:47

http://prince2rien.free.fr/images/2009/canard_bis.jpegBin,bin, bin... qu'est-ce que c'est encore que cette grosse casserole ?

Chez Jamendo on ne sait plus quoi faire pour être remarqué, pire on est limite à vendre l'âme du site :/

Déjà je vous donne une astuce : quand vous voulez avoir du croustillant, de la nouvelle fraîche, ne cherchez pas sur la version .fr du Jamblog mais bien sur la version english. Et là, en date du 18 novembre dernier, qu'est-ce que je lis ? Et bien un zolie article sur un artiste (Burly) qui a sois-disant un concept qui "tue d'la mort", jugez plutôt :

"Grâce à sa page Facebook, les fans de Burly peuvent déterminer quand sa musique sortira en se basant sur le nombre de fans a son profil. À l'heure actuelle, il n'a qu'une seule petite chanson posté, mais une fois qu'il atteint 1.000 fans, il va sortir un autre titre. Après il gagne 2.000 fans, il va sortir une chanson troisième, et ainsi elle se poursuit. Ce concept cool récompenses fans pour prêcher la bonne parole au sujet de sa musique en leur donnant accès à la musique de plus en plus qu'ils vont adorer - les pistes qui seront disponibles en téléchargement, soit dit en passant, sur jamendo.com! Burly va un peu plus loin que de donner simplement à ses fans le choix de déterminer la sortie de ses chansons, il permet aussi à ses fans de soumettre des dessins de t-shirt pour être présentées dans la boutique en ligne sur son site Internet. En plus de cela, le site a également une section où vous pouvez poster des idées de chansons pour les pistes futures. Super cool idée, hein? Consultez la page Facebook de Burly, écouter son premier titre "Worthy", devenez fan et passez le mot ! Puis visitez jamendo.com pour télécharger les titres de cet artiste talentueux." Surréaliste, non ?...

Reprenons tout ça dans l'ordre. Tout d'abord c'est qui se Burly ? Et bien à part savoir que c'est un chanteur-compositeur-interprète US (ce qui veut rien dire, mais bon)... pfff on n'en sait rien ! Son site officiel ne comporte aucune mention légale, et bien entendu pas plus sur sa page Facebook. Et ne cherchez pas sur Google, c'est le désert totale.

Pire, on nous dit qu'il est sur Jamendo... mais que dal' oui ! sa page artiste existe, mais elle vide ! (il n'est inscrit que depuis le 8 novembre). Marc (un des co-fondateur de Jamendo) tente bien de défendre le bonhomme en disant qu'il ne peut pas poster sur Jamendo parce que son titre fait moins de 2min et donc ne peut être uploadé... euh, Marco tu y vas souvent sur Jamendo ces derniers temps ? Parce que moi j'en ai plein des titres de moins de 30s :)

Mais là vous vous dites : "moins de 2 min ? il fait combien son titre ?" et bien il fait... tadam : 44s ! 1000 fans ont buzzé à mort pour avoir 44 secondes de pop-coldplayenne et un clip qui prend l'eau. Encore plus dingue, le titre n'est même pas gratuit ! il faut débourser 0,99$ sur itune pour se l'offrir ! il est où le libre là dedans !!!

Comble du scandale, on nous demande carrément, en plus de la pub qu'en fait Jamendo, de buzzer le dit artiste pour qu'il nous ponde un autre mini-titre pas gratuit. Et le plus pathétique c'est qu'on nous demande de poster nos créations pour les tee-shrit que Burly prend ensuite pour sa pomme intégrale ! (presque 26$ le tee-shirt !!!)

Comment Jamendo peut participer est encourager une entreprise aussi mercantile et douteuse ! C'est tout simplement scandaleux !

Alors moi je dis : faites passer cet article et laissez des commentaires ici, sur le Jamblog, pour dire que vous aussi vous êtes dégoutés d'un tel procédé !


MISE A JOUR:

Et bien vous savez quoi ? Après des mois un single est sortie ! si, si ! Et la meilleur c'est que c'est Sean Fournier qui se cache derrière ce pseudo... oui ça déçoit je sais :(

Partager cet article

Repost0

commentaires

Julien 08/11/2012 15:05


Haters gonna hate.


Tel le pompier qui aimerait bien mettre un coup de pelle aux badaux qui essayent de lui expliquer comment il doit s'y prendre pour éteindre le feu, celui qui innove doit faire avec les hordes de
pantouflards qui se mettent à hurler à l'assassin dès qu'il y en a un qui sort du rang. D'autant que l'innovation contient souvent des échecs. On essaye plein de trucs, il y en a qui échouent
parce que c'étaient pas une bonne idée tout compte fait, d'autre qui marchent, et c'est difficile de faire la part des choses à l'avance.


Ça échoue plus souvent que ça réussit, et le pantouflard irracible est là pour pointer du doigt en sautillant : "Je vous l'avais bien dit. Hein, que je vous l'avais dit".


Julien Boyer


PS: 'fectivement. C'est pas très honnête de recycler ces chansons sous un nouveau nom. Mais au moins, le Fournier, il fait autre chose que de pointer du doigt le travail des autres en disant
"c'est de la merde".

ChefGeorges 10/11/2012 23:11



Je pense que vous n'avez absolument pas compris mon article. Je ne pointe pas du doigt "l'innovation" dont vous parlez mais le problème que revêt ce type de procédés markéting liés à des licences
libres, ainsi que la démarche partiale de l'entreprise Jamendo.


Historiquement, les fondements de la Musique Libre (donc sous licence libre, ce que sont les CC) sont nés d'un ras-le-bol devant la marchandisation de la musique, l'industrialisation de la
culture, et le faussé grandissant entre auteurs et auditeurs, ces derniers étant même rabaissés au simple rang de "clients". En choisissant une licence libre, un auteur choisit de revenir à un
mode de diffusion le plus simple possible : auteur > auditeur. Donc sans intermédiaires (Majors), mais aussi en ne reproduisant pas les process de l'Industrie du disque.


Ce n'est pas anodin que de diffuser sa musique en choisissant une licence libre, c'est aussi un acte militant. Je pense que Sean Fournier n'avait
pas compris pleinement cela. J'ai eu l'occasion d'ailleurs d'en parler sereinement avec lui par des discussions privées.


Mais il est clair, que comme mentionné dans l'article, de nombreux points posaient sérieusement problème. La dissimulation d'informations, le "faire croire ce qui n'est pas", et surtout le fait
de faire payer pour 44" d'écoute, ce qui est pour tout libriste une hérésie totale !


Dernier point : vous commettez aussi une erreur si vous pensez que critiquer une démarche et forcément associer à la critique de l'artiste en lui-même. J'ai d'ailleurs ici même fait la promo de
son précédent album et je n'ai jamais critiqué sa musique ou son talent de musicien. Il est même prévu de parler de l'actualité de Sean Fournier dans les prochaines semaines.


Merci en tout cas d'avoir lu mon article et d'avoir donné votre point de vue.



Jean Toba 29/11/2010 17:34



Salut,


J'ai pas tout compris.


Mais j'ai l'impression que le ou les administrateurs de Jamendo ont le désir de se diversifier... Après le marché de la musique, il(s) aborde(nt) le marché du textile avec des tee-shirts pour
commencer, puis viendront les couettes en duvet de canard gras, pour ensuite proposer des abat-jours aux meilleurs prix...Mais tout cela se fait un peu dans la précipitation pas bien maîtrisée,
je le crains.


Laissons leurs le temps de relire leurs cours sur  : du bon usage du commerce au Edition "Qui Aime ne compte pas".


Ce qui est sur c'est qu 'il n'y a plus Leslie Nielsen pour sauver Jamendo...sniff ! sniff!


Bonne continuation... et encore bravo pour les articles


Jean Toba



ChefGeorges 29/11/2010 23:13



Merki


J'ai aussi une pensée émue pour Leslie Nielsen, qui me faisait décidément bien rire et dont j'appréciais aussi particulièrement la simplicité et son anti-showbiz-formaté-et-people :)



DanielleA2L 28/11/2010 21:30



en lien sur http://lesamesvituelles.blogspot.com/


toujours une histoire de fric!



jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier